Mémoire de Sébastien Longchamp

emilie-bains

Témoignage du serviteur de Mme du Châtelet

Le 16 janvier 1746, Mme du Châtelet prend à son service le frère de sa femme de chambre, un grand garçon nommé Sébastien Longchamp,
Le surlendemain de son arrivée, il dit attendre dans l’antichambre le réveil de la Marquise lorsque la sonnette s’agite; il entre avec sa sœur.
La marquise lui ordonne de tirer les rideaux pour se lever.
Elle laisse alors tomber sa chemise et reste nue comme une statue de marbre ».
A la cour de Bruxelles, il s’est habitué plus d’une fois à voir des femmes changer de chemise, « mais, à la vérité » « pas tout à fait de cette façon ».
Quelques jours après,; alors que sa femme de chambre est absente, la marquise sonne Longchamp et lui dit d’ajouter de l’eau chaude dans la baignoire. Le valet très ému de ce qu’il voit ne sait plus, en vérité, où porter les yeux et obéit assez maladroitement:
« Mais prenez donc garde, vous me brûlez, lui crie la marquise indignée; regardez ce que vous faites! »

Mémoires de Sébastien Longchamp, secrétaire de Voltaire Révélations d’un serviteur

Article © Pascale Fourtier Debert
©image du film la divine Emilie

 

Laisser un commentaire