Projet minimaliste proposé par monsieur Débuisson, architecte de la ville de Nancy, pour rénover la place Carrière…

place-carriere

La partie gauche du dessin présente le projet le plus radical : des lions en fonte à la place des sculptures d’enfants, et la suppression des grilles de Jean Lamour
La restauration de la Place s’avérant très onéreuse, en 1828, monsieur Débuisson, architecte de la ville, propose tout simplement de supprimer les grilles de Jean Lamour, car dit-il : « les Grilles destinées habituellement à des clôtures ne sont pas d’une grande utilité sur une place ouverte de toutes parts », pour les sculptures il n’est pas plus indulgent, « les Enfants des groupes sont beaucoup trop gros et semblent avoir été exécutés d’après ces proportions pour être placés à plus de quinze mètres de hauteur », « enfin, les vases près des entrées latérales sont d’un genre rocailleur et d’une forme bizarre. »
Débuisson propose de supprimer toutes les sculptures et de leur substituer quatre lions en fer de fonte, quatre sphinx et huit vases aussi en fonte et placés sur des piédestaux en pierre de taille près des entrées latérales…
Le projet étant daté du 1er avril 1828, on peut imaginer que ce projet était une blague mais rien n’est moins sur !
Dessins des modifications que l’on pourrait faire d’après le rapport ci-joint, aux objets de sculpture et aux ferronneries qui décorent la place Carrière de la ville de Nancy, 1 avril 1828.
Sources : L’HYDROSYSTÈME DOMESTIQUE ET URBAIN A NANCY AU XIX°s. ESSAI DE GEOGRAPHIE HISTORIQUE
par Etienne MARTIN UNIVERSITÉ NANCY 2 – École Doctorale Langages, Temps, Société

lion-pl_carriere

Laisser un commentaire