MDR, les chats de madame Helvétius habillés comme des conseillers au parlement

1786, le baron d’Andlau et son cousin sont invités chez madame Helvétius (dite aussi minette, célèbre nièce de madame de Graffigny),.
Le baron raconte avec humour le déroulement de leur visite dans la superbe maison d’Auteuil où Minette vit entourée des plus beaux chats angoras du monde.
Dans un premier temps, on ne proposa aux invités aucun siège pour s’asseoir, et pour cause les fauteuils étaient tous occupés par vingt gros chats angoras plus beaux les uns que les autres, Marquise, Aza, Musette etc… , tous étant revêtus de longues robes fourrées, sans doute pour les garantir du froid.
Ensuite, « Les étranges créatures sautèrent à bas de leurs bergères, et alors les visiteurs virent traîner des queues de brocard, de dauphine, de satin, doublées des fourrures les plus précieuses. Les chats allèrent ainsi par la chambre, semblables à des conseillers au parlement, avec la même gravité et la même sûreté de leur mérite.
Madame Helvétius les appela tous par leur noms, en offrant ses excuses de son mieux. M. d’Andlau se mourait de rire, et n’osait le laisser voir, mais tout à coup la porte s’ouvrit, et on apporta le dîner de ces messieurs dans de la vaisselle plate, qui leur fut servie tout autour de la chambre. C’étaient des blancs de volailles ou de perdrix, avec quelques petits os à ronger.
Il y eut alors mêlée, coups de griffes, grognements, cris, jusqu’à ce que chacun fût pourvu et s’établît en pompe sur les sièges de lampas qu’ils graissèrent à qui mieux mieux. »
Les mémoires de la baronne d’Oberkirch, 1786.
Illustration Le Chat d’Angora dessin de Jacques de Seve. 1755.© Gallica bnf

Léonor Fini inspiré elle aussi par ces royaux félins, illustra un livre nommé : Les chats de madame Helvétius.

chats-fini

Laisser un commentaire