La famille Adam’s

Sculpteurs lorrains de père en fils du XVIIe et XVIIIe, la dynastie des Adam’s (à l’origine Adams avec un s) remonte à Sigisbert Adam, sculpteur, et Lambert Adam, fondeur, actifs en Lorraine dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Sigisbert Adam, travaille pour l’essentiel à Nancy. Il a 3 fils sculpteurs et 3 petits enfants […]

En savoir plus

Madame de Vidamp… Mystérieuse poétesse élevée à la cour de Stanislas

Enquête sur une mystérieuse poétesse élevée à la cour de Stanislas, auteure d’un ouvrage très apprécié de poésie et de prose et tombée dans la trappe de l’histoire…Son ouvrage est édité en 1777 sous le titre de : MELANGES DE POESIE ET DE PROSE, PAR MADAME LA COMTESSE DE VIDAMP… Première hypothèse :Après une enquête […]

En savoir plus

Madame du Barry est née 8 rue du Paradis à Vaucouleurs

« …./… Chacun sait que VénusNaquit de l’écume des ondes… » Ces quelques vers du chevalier de Boufflers (fils de la favorite du roi Stanislas) illustrent la guerre entre deux célèbres lorrains :De Choiseul (1), ministre de Louis XV et madame Du Barry, favorite de ce même roi.Grand perdant, Choiseul fut exilé à Praslin, puis […]

En savoir plus

Une Lorraine « free massone » et aussi très bonne amie de madame de Graffigny

Avec des parents enthousiasmés par les « Lumières », Élisabeth Charlotte Léopoldine de Royer, dite aussi madame de Grandville, ou encore Frosine (surnom donné par sa bonne amie madame de Graffigny) joue un rôle essentiel dans le développement de la franc-maçonnerie.Elle est une des premières femmes franc-maçonnes du duché de Lorraine, alors qu’il n’est pas […]

En savoir plus

Dans la famille Falconet, le père…

Eglise Saint-Roch, temple du rococo La Gloire Divine de Maurice Falconet abrite dans ses nuages en stuc 24 têtes d’angelots en biscuit de Sêvres ! Directeur de la manufacture de Sèvres et sculpteur attitré de la Pompadour, Maurice Falconet ose la démesure pour décorer l’autel de l’église Saint-Roch ! A coup de stuc et de […]

En savoir plus

Enquête : à quelle mystérieuse famille le Palais de Vaucouleurs doit-il son origine ?

(reportage photo à la fin de l’article) Si cette fastueuse demeure, nommée  « Le Palais de justice » de Vaucouleurs, remplissait les fonctions de haute justice à la fin du XVIIIe siècle, elle semblerait cependant avoir été construite dans le premier quart XVIIIe s. pour une famille de très haute noblesse (1). Son aménagement et sa décoration […]

En savoir plus

Madame et Monsieur de « Tournemine »

Lorsque Louis XV lève l’interdiction de produire, porter et acheter des « indiennes » en 1759, (voir l’article, la mort pour un bout de tissus sur HG), plusieurs manufacturiers vont faire fortune en produisant ces toiles imprimées qui font fureur ! C’est le cas de la famille Angevine « Lesourd de L’Isle », enrichie par le commerce de ces […]

En savoir plus

Une famille nombreuse

Stanislas entretenait avec ses petits enfants des relations affectives sincères, celles d’un bon grand-père comme en témoigne une lettre de Madame Seconde une de ses nombreuses petites filles royales (Musée Lorrain). Lettre de Mme Seconde à son grand-père Stanislas (Musée Lorrain) « Mon cher papa, il y a bien longtemps que je n’ai eu le plaisir […]

En savoir plus

[SCOOP] La belle comtesse de Ludre serait-elle à l’origine du palais de Vaucouleurs ? Et pourquoi pas ?

Ah ! La belle comtesse de Ludre ! (à l’époque Ludre ne prends pas de s) Fiancée à 15 ans au duc Charles IV de Lorraine (de 43 ans son aîné, qui l’avait repérée dans un couvent et qui la « délaisse » 3 ans plus tard pour pour épouser une fillette de 12 ans), […]

En savoir plus

Un petit coin à l’abri de l’injustice

Petite enquête sur Vandeléville, petit village charmant du Saintois où François-Antoine Devaux, alias Panpan, gentilhomme poète de la cour de Lunéville et grand ami de madame de Graffigny, se réfugie très souvent pour soigner ses peines de cœur auprès du Prieur Guillerant. On ne sait si Panpan loge au château ou ou au prieuré (presbytère […]

En savoir plus

« Belle du Grand-Est » – La vérité sur les origines de « la Pompadour »

On raconte que le magnifique château dit « de la Pompadour » à Autreville-sur-la-Renne a été offert à Gabriel Poisson de Malvoisin par sa cousine madame de Pompadour en personne ; on racontait aussi, autrefois, que la favorite royale était née dans le hameau de Monaco, proche de Provenchères-sur-Meuse en Haute-Marne. Perspicaces, certains du pays […]

En savoir plus

Délicieux vestiges de la manufacture d’indiennes dite « de Tournemine » à Angers (devenue la congrégation « Le Bon Pasteur »)

Ayant succédé à la « closerie » (ferme) au lieu dit de de Tournemine à Angers, la manufacture d’indiennes est créée par les frères Danton en 1751, le long de la Maine et près d’un ruisseau, bien pratique pour évacuer les eaux teintées de garance et d’indigo. Alors que ces cotonnades imprimées, concurrençant les riches étoffes des manufactures […]

En savoir plus

Suite Royale !

Les filles de Louis XV et de Marie Leszczyńska.sont si nombreuses qu’on les surnomme par des numéros, ainsi Louise-Elisabeth sera Madame Première, Anne-Henriette, Madame Seconde, Marie-Louise Madame Troisième et ainsi de suite pour les cinq suivantes Marie-Adélaïde, Victoire, Sophie, Thérèse et Louise, Madame Huitième ! Les voici toutes peintes par Nattier

En savoir plus

Un orfèvre des ducs de Lorraine au MET !

(Metropolitan Museum of Art, New York) Graveur, orfèvre et médaillier de haute volée, Pierre Woeiriot de Bouzey, fils d’une dynastie d’orfèvres des duc de Lorraine, est né a Neufchâteau en 1532 ! Très doué, le jeune garçon est envoyé à Rome et à Florence et réside alternativement à Nancy où il travaille pour le duc […]

En savoir plus

Hôtel Lambert, un temple digne des Dieux

En 1739, en accord avec Voltaire, la marquise du Châtelet se lance dans l’acquisition de l’hôtel Lambert sur l’Ile Saint-Louis, « La plus belle maison de Paris que j’ai une envie extrême d’obtenir. », «Je serai dame du palais Lambert.», écrit-elle ! Le divin couple rêve de co-habiter avec les Dieux de l’Olympe peints sur […]

En savoir plus

Fléville, un château de contes de fées à 5mn de Nancy !

Une maison de l’oiseleur, une orangerie, des portes dérobées, une princesse de Poix (à ne pas confondre avec la princesse au petit pois), une marquise des Armoises, un saut du loup (haha),… des escaliers en pente douce pour les chevaux… Sept siècles d’Histoire font du château Renaissance de Fléville le plus ancien et le plus […]

En savoir plus

Pour mémoire

Quelques tableaux de la collection de Minnie de Beauvau-Craon vendus aux enchères en mai 2015 Fin de la vente: le 15 Juin 2015AUCTIONART – RÉMY LE FUR & ASSOCIÉS, 75009 PARIS Ecole FRANCAISE vers 1730, atelier de Pierre GOBERTPortrait d’Anne Marguerite de Beauvau, Princesse de Lixheim
Toile 
251 x 123 cmEn bas à gauche le blason […]

En savoir plus

Bijoux ciselés en Bois de Sainte-Lucie made in Nancy

Ces objets précieux aux ciselures raffinées sont sculptés dans le bois d’un arbre très particulier qui pousse dans la petite forêt de Sainte-Lucie, entre Commercy et Sampigny. Des petits objets sont déjà sculptés dans ce bois de cerisier sauvage, au VIIe siècle, en souvenir de Sainte Lucie, fille d’un roi d’Ecosse devenue bergère dont la […]

En savoir plus

la mystérieuse énigme du portrait de Germain Boffrand

Si l’identité du modèle ne semble pourtant faire aucun doute, la question reste cependant en « suspens » au musée des Beaux Arts de Nancy. Pourtant tout concorde pour que le modèle du tableau de Jean II Restout ne soit autre que Germain Boffrand ??? Ce tableau du début du XVIIIe siècle représente un architecte esquissant des […]

En savoir plus

Marchande d’amours par Clodion

Clodion,  petit fils des «Adam», célèbre famille de sculpteurs nancéiens, se distingue très jeune par son habilité à modeler la terre. Au XVIIIe siècle, on se dispute ses «fringantes bacchanales», voluptueux groupes de personnages en terre cuite dont les thèmes sans équivoque affriolent les foules ! Virtuose pour reproduire l’amour et les plaisirs de la […]

En savoir plus

Chaumontais !

Dessinateur de génie, sculpteur parmi les plus célèbres sous le règne de Louis XV, Edmé Bouchardon, né à Chaumont, est reçu en 1723, avec l’un des frères Adam (sculpteur Nancéien), à l’académie de Rome. Nommé sculpteur du roi en 1732, il est considéré par ses contemporains comme l’artiste précurseur du néoclassicisme, alors que les Adam […]

En savoir plus

Maître Lebel, peintre sur coquille d’œuf…


L’idée de décorer des œufs se développa au XVIIIe Siècle. Louis XIV appréciait la tradition des œufs de Pâques, et chaque année à cette époque, de gigantesques paniers d’œufs, montés en pyramides, étaient disposés dans sa chambre. Il semble que ce fut le premier à faire décorer des œufs, l’histoire raconte qu’il offrit à Madame […]

En savoir plus