Quatre allégories de Claude Charles, peintre de Léopold de Lorraine (et dont le corpus a quasiment entièrement disparu), rejoignent le château de Lunéville !

Voir ici un article très complet sur le détail de ces allégories et la biographie de Claude Charles Premier peintre, directeur de l’Académie au talent comparable à Lebrun…Photographies © Alexis BordesDétail de l’achat du château de Lunéville ici (pour les abonnés de la Tribune de l’art)

En savoir plus

La « véritable » histoire de Marco (ours du duc Léopold de Lorraine) et du petit Savoyard, colportée en 1787 par Le Conservateur

Rapidement, pour ceux qui n’ont pas le courage de lire du vieux français :En hiver 1709, un petit savoyard se réfugie dans la niche* de Marco, ours du duc Léopold, pour se protéger du froid.Marco se « prend d’affection » pour le petit garçon et lui permet de dormir dans sa fourrure et de manger sa nourriture.Ces […]

En savoir plus

Etonnant destin de Valentin Jamerai-Duval, jeune pâtre devenu bibliothécaire et professeur d’histoire du duc Léopold

Valentin Jamerai-Duval est un personnage digne d’un roman. Né en Champagne, dans le village d’Artonay, Valentin (orphelin de père à 5 ans) fuit sa misérable condition et traverse de violentes épreuves, notamment le terrible hiver 1709 qu’il passe recouvert de fumier au fond d’une étable , réchappant ainsi de la petite vérole qu’il a contractée, […]

En savoir plus

Tout pareil que Louis XIV ! (ou l’histoire de la fistule du duc Léopold)

Le 25 octobre 1722, la duchesse de Lorraine et ses enfants prennent la route pour assister incognito au sacre de Louis XV à Reims. On fait croire que le duc Léopold est resté à Commercy, mais que nenni, il est du voyage, lui aussi incognito, et il en profite pour consulter les plus grands chirurgiens […]

En savoir plus

Saint-Léopold ou l’éternité pour Jeanne

Le « château Saint-Léopold », à Lunéville, est une maison de plaisance ou « folie » construite, entre le XVIII et le XIXe siècle, sur l’emplacement d’un ancien ermitage. On raconte que cet ermitage aurait été auparavant une maison du duc Léopold, le monarque ayant hébergé, en 1707, « deux ermites dans l’une de ses maisons de campagne lui appartenant […]

En savoir plus

Entête de son altesse royale Léopold

sur l’acte de propriété de la maison de Lunéville de M. Marc-Antoine du Châtelet, Marquis de Trichâteau dont Emilie du Châtelet héritera en 1740 (actuellement 4 rue Chanzy) En savoir plus cette maison Sources : maison du marquis de Trichâteau COTE 100J150 Fonds du Châtelet, Archives départementales de Chaumont Article/photo Pascale Debert Fourtier

En savoir plus

Léopold, poète…

Le duc Léopold, est raide dingue de sa favorite, Mme de Beauvau-Craon et lui écrit des poèmes qui sont, il faut l’avouer, plus médiocres les uns que les autres, et la forme en est aussi pitoyable que le fond !!! « Je n’avais garde, Iris, de ne vous aimer pas; Je ne m’étonne plus de mon […]

En savoir plus

L’opéra disparu de Léopold

L’ancienne gendarmerie rue des cordeliers à Nancy, cache bien son secret… Au même endroit exactement, s’élevait la huitième merveille du monde, l’opéra disparu de Léopold ! Pour édifier son somptueux opéra, le duc fait venir à sa cour en 1707, Bibiena et son élève Barilli, deux italiens, architectes et peintres de théâtre, dingues de La […]

En savoir plus

Le rêve de Léopold

La Cathédrale Notre-Dame-de-l’Annonciation à Nancy, dont la construction fut démarrée en 1700 par l’architecte Giovanni Betto devait être surmontée d’un dôme doré suivant le désir de Léopold, ce qui explique un écartement plus important que la normale entre les deux tours. Mais le projet initial fut modifié par Jules Hardouin-Mansart et la cathédrale terminée à […]

En savoir plus

Nancéiens, Nancéiennes, je vous invite à visionner ce plan en « 3d » de Nancy de 1841

Lien vers le plan de Nancy de 1841 en cliquant iciOn y remarque que la belle allée des marronniers du jardin du palais du Gouvernement datait de 200 ans ! (ces marronniers, malheureusement malades, ont été coupés il y a quelques années)On y remarque aussi une des rares figurations du Théâtre qui a brulé, et […]

En savoir plus

Bluffante vue Royale sur le château de Lunéville depuis le haut de la rue de la Faisanderie

(à partir de la rue Saint-Léopold en direction de la forêt de Vitrimont)La rue de la Faisanderie est parfaitement alignée sur le centre du château du duc Léopold.Les architectes urbanistes des siècles passés réalisaient des prouesses techniques pour atteindre la perfection classique.

En savoir plus

Un petit tour au château de Lunéville pour la présentation d’« Une Vie de Château »

En 1720, un an après un terrible incendie, l’architecte Germain Boffrand achève la rénovation du somptueux Château de Lunéville, résidence du Duc Léopold Ier et de sa famille.Trois-cents ans plus tard, le Labo des histoires, le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle et le Château de Lunéville s’associent pour faire découvrir ou redécouvrir à tous les jeunes […]

En savoir plus

Château de Failloux – Chambres d’hôtes royales

Reportage sur le château de Failloux (Epinal), celui-là même où Mesdames de France firent une halte en revenant des eaux de Plombières alors qu’elles étaient en chemin pour rejoindre leur royal grand-père à Lunéville.Le 13 août 1761 exactement, Sieur François-Léopold Masson, procureur du Roi de France, reçoit donc, en toute simplicité, dans son domaine de […]

En savoir plus

Musée Charles de Bruyères (Remiremont)

Un musée comme on les aime qui nous offre le plaisir de découvrir des petits trésors et des grands…Le musée Charles de Bruyères à Remiremont, maison de famille dans son jus du XVIIIe, offre ce parcours en abritant la collection incroyable d’objets d’art de Charles de Bruyère. (mais pas que)Au rez-de-chaussée, chambre, antichambre, cuisine, lambris, […]

En savoir plus

Il venait d’avoir 17 ans…

Après avoir obtenu en 1723 (fait extrêmement rare au XVIIIe siècle) un décret de séparation de son mari violent, Mme de Graffigny est invitée à la cour de Lunéville par sa protectrice, la duchesse élisabeth-Charlotte. Veuve précoce (à seulement 30 ans), elle y tombe amoureuse de Léopold Desmarest de 13 ans son cadet…La future écrivaine […]

En savoir plus

Vestiges du domaine de monsieur Barbarat de Mazirot, ministre de Louis XVI

Au XVIIIe Siècle, s’élevait sur le plateau de Brabois, un vaste château ayant les mêmes proportions que le Château de Lunéville, la bâtisse appartenait à Monsieur Charles-François-Antoine de Barbarat de Mazirot, ministre de Louis XVI. (Son grand père était directeur des salines et fermier général du duc Léopold et la famille possédait aussi le château […]

En savoir plus

Palais de Gorze

Reportage avec des photos inéditesUn somptueux palais abbatial bâti en 1700 par Pierre Bourdict (talentueux architecte sculpteur du duc Léopold), qui a construit aussi le château de Lunéville, et dont certaines de ses œuvres s’affichent au Louvre ou encore aux jardin des Tuileries, l’ensemble commandé par un prince. Si le curriculum du commanditaire, le prince […]

En savoir plus

Quand Nancy avait un petit goût d’Italie !

Le quartier aujourd’hui disparu (à l’emplacement actuel du centre commercial Saint-Sébastien), et qui comprenait la rue Notre-Dame, la rue des Artisans, la fontaine Saint-Thiébaut réputée pour son eau miraculeuse, l’hôpital Saint-Jacques, la maison du serrurier du roi Stanislas Jean Lamour ou encore celle du graveur Alexandre Vallée, devait avoir un petit goût d’Italie !En effet […]

En savoir plus

La manufacture de Bains-les-Bains est à vendre

La manufacture royale de ferblanterie de Bains-les-Bains est à vendre, je sais, ce n’est pas trop le moment d’acheter mais c’est l’occasion de faire le tour du domaine virtuellement, il faut dire que l’ensemble comprend une maison de maître, une chapelle, de nombreuses dépendances dont les anciens ateliers, un parc extraordinaire etc…Le modèle coopératif de […]

En savoir plus

Un petit coin à l’abri de l’injustice

Petite enquête sur Vandeléville, petit village charmant du Saintois où François-Antoine Devaux, alias Panpan, gentilhomme poète de la cour de Lunéville et grand ami de madame de Graffigny, se réfugie très souvent pour soigner ses peines de cœur auprès du Prieur Guillerant. On ne sait si Panpan loge au château ou ou au prieuré (presbytère […]

En savoir plus

L’excentricité Lorraine à Paris !

Au XVIIIe siècle, l’« exotisme » lorrain semble avoir fait sensation à Paris sous les traits de la maréchale de Mirepoix, fille probable* du duc Léopold et de sa maîtresse madame de Beauvau-Craon. (*en attente de confirmation)La maréchale de Mirepoix (ex princesse de Lixheim ) est sans aucun doute la plus excentrique des enfants de […]

En savoir plus

Une Lorraine « free massone » et aussi très bonne amie de madame de Graffigny

Avec des parents enthousiasmés par les « Lumières », Élisabeth Charlotte Léopoldine de Royer, dite aussi madame de Grandville, ou encore Frosine (surnom donné par sa bonne amie madame de Graffigny) joue un rôle essentiel dans le développement de la franc-maçonnerie.Elle est une des premières femmes franc-maçonnes du duché de Lorraine, alors qu’il n’est pas […]

En savoir plus

Scoop de 280 ans ! L’enfant caché de la princesse Anne-Charlotte de Lorraine

C’est en lisant la correspondance de madame de Graffigny (dite La Grosse) et de son ami François Devaux (dit Panpan) que l’on découvre ce scoop vieux de 280 ans !Il faut cependant être perspicace car le message est plus que codé par la Grosse et Panpan qui s’y entendent à merveille pour brouiller les pistes […]

En savoir plus

Femme artiste : Michaelina Woutier (1620-1682)

Cette peintre fait partie des innombrables femmes artistes qui se sont faites spolier de leurs œuvres… tous les tableaux de cette artiste belge ayant été attribués à des peintres masculins (évidemment) à part son autoportrait (c’était moins facile…) qui, fut attribué, quant à lui, à une autre femme peintre mais italienne ! Et pourtant Michaelina […]

En savoir plus

Histoire d’un étrange petit cimetière sur les hauteurs de Préville (Nancy)

C’est un « carré de verdure » où reposent de jeunes Prussiens morts pendant la courte période où ils vécurent à Nancy, de 1870 à 1871 (avant l’Armistice, période où l’armée Prussienne, forte de ses victoires, occupa « violemment » Nancy).Quelques tombes parsèment une pelouse et entourent un monument central sur lequel on peut lire gravé sur la pierre […]

En savoir plus

Comment la fistule anale de Louis XIV a permis la création de l’hymne britannique « God Save the Queen » ?

Eh oui !  Les Anglais ont aujourd’hui, sans certainement le savoir, comme hymne national, un air qui a été composé pour le royal postérieur du roi Louis XIV ! Quel rapport peut-il bien exister entre l’affection dont souffrait le roi soleil et l’hymne de la perfide Albion ? Le professeur Jean-Noël Fabiani raconte cette histoire […]

En savoir plus

Opéra !

Superbe exposition sur trois siècles d’évolution de l’opéra-théâtre de Nancy. (J’adore) Enfin ! Vous saurez tout sur les divers opéras-théâtres ayant éclairé trois siècles de vie culturelle à Nancy – qui étaient et d’où venaient les décorateurs du premier opéra du duc Léopold considéré comme l’une des merveilles du XVIIIe siècle – où et comment était disposé […]

En savoir plus

Beautiful musée des Beaux Arts de Rouen !

Extravagant « Cartel à la source » signé Pierre l’Aîné, très probablement Pierre II Gille dit l’Aîné (1723-1784), reçu Maître horloger en 1748. Pierre II travailla en collaboration avec les meilleurs bronziers de son temps comme Osmond, Vion, Saint Germain et comptait parmi sa grande clientèle le Prince Charles de Lorraine, le Marquis de Brunoy ou encore […]

En savoir plus

Expo, Les belles heures du château de Lunéville

Regroupant au total 4 nouvelles expositions, l’une d’entre elle : « D’or et de gloire », rassemble une trentaine d’oeuvres majeures du Palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain, témoignant de la floraison des arts engagée sous Léopold et poursuivie par Stanislas. A partir du 30juin 2018, château de Lunéville

En savoir plus

Un « loser » à la cour de Lunéville, ou, La fresque ratée

Le duc Léopold connu pour son mécénat auprès des peintres d’art religieux Lorrains, notamment Claude Charles, prend sous sa royale protection un peintre de 14 ans au destin prometteur, Claude Jacquart. Ce tout jeune peintre, recommandé par son maître (Claude Charles), est envoyé par le duc parfaire ses études à Rome pendant 10 ans et […]

En savoir plus

Un jardin à la française pour la cour d’honneur des Prémontrés

ou comment sublimer la majestueuse façade d’ordonnance classique de L’abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson, connue aussi sous le nom de Sainte-Marie-Majeure. Reconstruite sous le règne du duc Léopold en 1703, cette abbaye est confiée à Thomas Mordillac, architecte d’inspiration classique, suivi en 1770 de Nicolas Pierson. Le résultat est grandiose ! L’église d’une hauteur de […]

En savoir plus

Saint-Quirin (la saga)

Saint Quirin, c’est un peu le berceau des verreries lorraines, il y eut Portieux, Saint-Quirin, Saint-Louis, il nous reste Baccarat et Meisenthal. La plupart de ces verreries sont créées par le duc Léopold, dès son retour en Lorraine en 1698, et elles sont soutenues par le roy Stanislas. Cependant la verrerie du hameau de Lettenbach […]

En savoir plus

Hôtel du Châtelet à Blâmont, une famille tombée dans l’oubli, leur demeure aussi…

Si Emilie du Châtelet réussit à subsister tant bien que mal dans les mémoires grâce à son œuvre immense sur Newton, ce n’est pas le cas de la famille de son mari. Pourtant, au XVIIIe siècle, les membres de la « prestigieuse » famille du Châtelet, descendants selon Dom Calmet, des puissants ducs de Lorraine (par Thierri […]

En savoir plus

Espèces disparues en Lorraine : les poules et les lapins en Verre de Portieux

Dépêchez-vous si vous voulez acheter vos poules et lapins de Pâques en Verre de Portieux, car il ne reste actuellement sur le site de la cristallerie qu’une centaine de pièces fabriquées sur place. C’est triste à dire mais il n’y a plus de production à La Verrerie de Portieux, il ne reste que le magasin […]

En savoir plus

L’enfance au château de Lunéville, par Pierre Gobert

Au XVIIIe siècle, avoir une famille nombreuse n’est pas réservé aux pauvres(1), c’est même tout le contraire car les enfants font le prestige des nobles familles en assurant leur descendance. Ainsi le duc Léopold et la duchesse Elisabeth-Charlotte de Lorraine auront 14 enfants, portraiturés abondamment par Pierre Gobert, peintre attitré de la cour de Lorraine. […]

En savoir plus

Miracle à deux lieues de Nancy

A « deux lieues de Nancy », dans un endroit rustique à l’écart du village de Messain, l’ermitage Saint-Joseph est toujours debout ! (et c’est miraculeux !) Rare témoignage de toute une époque, une plaque sculptée, au dessus de la porte de la maison, nous raconte encore l’importance des lieux. On peut lire, figée dans le marbre, […]

En savoir plus

La petite sœur de la place Stanislas !

Place Royale de Bruxelles (1771-1774) – Place Stanislas de Nancy (1751-1756) La ressemblance est frappante et pour cause, la place Royale de Bruxelles fut aménagée sur le modèle des places royales à la française mis au point, au siècle précédent, par Jules-Hardouin Mansard suivi par son élève Boffrand et, en ricochet, Emmanuel Héré ! Clin […]

En savoir plus

Lumières de Lorraine

Ébloui lors de son passage à Lunéville en 1735, par les « machines » fabriquées par Philippe Vayringe (un petit paysan devenu ingénieur et diffuseur de la pensée newtonienne grâce au duc Léopold), Voltaire commande à partir de 1737, à l’abbé Nollet (physicien), les plus beaux instruments scientifiques de l’époque. Le philosophe aménage en fastueux cabinet de […]

En savoir plus

Une affaire qui tourne mal !

Voltaire n’eut pas toujours que des bonnes idées…  En 1733, le poète s’improvise « entremetteur » et arrange un mariage entre mademoiselle de Guise, noble descendante de la maison ducale de Lorraine, et un ami intime d’Emilie du Châtelet, Monsieur de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu, simple roturier. L’espiègle philosophe « conduit son affaire comme une […]

En savoir plus

La folie des grandeurs !

Commandé par Léopold à Germain Boffrand en 1712, le nouveau Louvre devait remplacer l’ancien palais des Ducs à Nancy ! Malheureusement, le projet monumental est rapidement abandonné, faute de budget, il faut dire que le duc Léopold doit financer en parallèle, son château de Lunéville, celui de la Malgrange, et les nombreux châteaux de sa […]

En savoir plus

Etonnant ! Les initiales BB sur le pavillon dit « de Turique » du campus-lettres de Nancy ne sont pas celles de Brigitte Bardot mais celles de Berr Isaac Berr !

La FAC de lettres de Nancy et sa Résidence Universitaire Monbois ont été construites en 1960 sur d’anciens domaines périurbains où s’élevaient jadis (au XVIIIe siècle) des maisons de campagne d’aristocrates Nancéiens ! Le campus est construit majoritairement sur le domaine de Turique. Mentionné déjà en 1590, ce domaine (comprenant déjà une maison) est acheté […]

En savoir plus

Château de Pange, la mémoire en héritage

Attachée à sa magnifique demeure depuis 1720, par un contrat moral devenu quasi « spirituel », la famille de Pange « actuelle » y reconstitue depuis 40 ans le véritable trésor du domaine : sa mémoire. Pilote, poète, écrivain engagé, destin tragique, … il faut dire que chaque membre de l’illustre famille est un personnage de roman, et, en […]

En savoir plus

Conférence Bibliothèque Stanislas I Une heure avec… Germain Boffrand

Il y a 350 ans naissait l’architecte Germain Boffrand, brillant héritier de l’art classique. Découvrez la création des résidences voulues en Lorraine par le duc Léopold, reflets d’un art de cour à son apogée. Conférence de Thierry Frantz I samedi 17 juin I 10h30 I Bibliothèque Stanislas de Nancy

En savoir plus

Germain Boffrand et l’hospice des enfants trouvés

Exposition « Le Baroque des Lumières » Chefs-d’œuvre des églises parisiennes au XVIIIe siècle | Petit Palais | Paris Germain Boffrand, élève de Mansart et architecte attitré du duc Léopold, construisit à Paris, en face de Notre-Dame, entre 1746 et 1750, l’hospice des enfants trouvés, institution de bienfaisance dans laquelle les filles de la Charité accueillaient et […]

En savoir plus