Vestiges du domaine de monsieur Barbarat de Mazirot, ministre de Louis XVI

Au XVIIIe Siècle, s’élevait sur le plateau de Brabois, un vaste château ayant les mêmes proportions que le Château de Lunéville, la bâtisse appartenait à Monsieur Charles-François-Antoine de Barbarat de Mazirot, ministre de Louis XVI. (Son grand père était directeur des salines et fermier général du duc Léopold et la famille possédait aussi le château […]

En savoir plus

Le plus célèbre des calligraphes sous Louis XV, Louis XVI et même Napoléon… était surnommé « Bernard de Paris » alors qu’il était né à Lunéville !

Fils d’un perruquier de la cour de Stanislas, Jean-Joseph Bernard est formé très jeune par deux « as » de la calligraphie, Thiriot, et le chevalier de Berny. Très doué, le jeune homme est nommé rapidement maître d’écriture du roy Stanislas. Quittant la cour de Lorraine à la mort de ce dernier, Bernard connait un succès retentissant, […]

En savoir plus

La Bibliothèque Polonaise de Paris est un endroit magique sur l’Ile Saint-Louis ! Et devinez qui squatte les murs des jolis escaliers XVIIIe siècle ?

Notre roy Stanislas bien sur ! Deux portraits du duc de Lorraine, datant du XVIIIe, trônent dans les magnifiques escaliers de l’immeuble ! La Bibliothèque Polonaise de Paris est créée en 1838 par des Polonais   réfugiés en France suite à l’échec de l’insurrection de 1830-1831, elle est un lieu symbolique majeur de la Grande […]

En savoir plus

Shopping XVIIIe ⎢ Une gourde à 4,9 millions d’euros (frais compris)

Pas une gourde Décathlon (ouf) mais une gourde « Bianhu » du XVIIIe siècle cuite dans les fours de l’empereur Qianlong et pillée par un corps expéditionnaire franco-anglais lors du « Sac du Palais d’été » en 1860. Voici la très belle lettre de Victor Hugo écrite en 1861 à ce sujet (découvrir le palais d’Eté sur […]

En savoir plus

Hôtel Leclerc à Joinville, pur dictionnaire des styles du XVIIIe siècle !

Cet hôtel particulier, dont le corps primitif fut construit au XVI-XVIIe siècle, est sans doute l’un des plus beaux de Joinville.La famille Leclerc qui l’occupe et l’agrandit au XVIIIe siècle est sensible à chaque mode lancée par Versailles : plafond en stuc, escalier suspendu, lambris vernissés, vaisselier d’apparat, ferronnerie de luxe… petit salon Louis XV […]

En savoir plus

Three Sisters, graveuses extraordinaires sous Louis XIV

Les sœurs STELLA sont nées, si l’on peut dire, un crayon à la main.Antoinette, Claudine et Françoise (Bouzonnet-Stella) sont formées au dessin et au burin par leur oncle Jacques Stella (peintre ordinaire de Louis XIII), à qui elles sont confiées toutes petites avec leur frère. (Leur mère Madeleine Stella est sculptrice )Depuis leur grand-père, peintre […]

En savoir plus

Une toile du XVIIe siècle, représentant un noble et sa cour entrant dans la ville de Jérusalem, découverte derrière un mur dans le futur magasin d’Oscar de la Renta

Une huile sur toile que des experts ont daté de 1674 et qui a été réalisée par Arnould de Vuez, peintre proche de Charles Le Brun, peintre de la cour de Louis XIV. Immeuble situé rue de Marignan dans le VIIIe arrondissement, Paris. A voir ici

En savoir plus

Héroïque histoire de Louis-Robert-Hippolyte de Bréhan, comte de Plélo, mort pour Stanislas Leszczynski

Louis-Robert-Hippolyte est né à Rennes en 1699 et passe une jeunesse heureuse et dorée sur ses terres du Plélo, érigées en comté en 1681 (Saint-Bihy). Le jeune homme très cultivé mais insouciant est rapidement accablé de dettes et accepte le poste vacant d’ambassadeur du Danemark où il mène une vie confortable entouré de sa famille. […]

En savoir plus

Tout pareil que Louis XIV ! (ou l’histoire de la fistule du duc Léopold)

Le 25 octobre 1722, la duchesse de Lorraine et ses enfants prennent la route pour assister incognito au sacre de Louis XV à Reims. On fait croire que le duc Léopold est resté à Commercy, mais que nenni, il est du voyage, lui aussi incognito, et il en profite pour consulter les plus grands chirurgiens […]

En savoir plus

Le café parisien « Les Deux Magots » témoigne encore d’une mode qui fit fureur au XVIIIe siècle, celle (ridicule) de collectionner des chinois de porcelaine !

Une mode très curieuse du XVIIIe siècle était de garnir son boudoir ou son salon de figurines de porcelaine appelées magots ou pagodes (représentant des Chinois à gros ventre qui bougeaient (ou pas) la tête), pour s’entendre dire par les beaux esprits : “ Comme il est laid ! Il ressemble comme deux gouttes d’eau […]

En savoir plus

750 pages de pur bonheur ! Le dessin français au XVIIIe siècle vient de paraître !

Watteau, Fragonard, Boucher, Chardin, Greuze, Hubert Robert ou encore Oudry, parmi plus de deux cents artistes, soit sept cent cinquante pages, illustrées de plus de mille cinq cents œuvres, composent un magnifique hommage à ce prodigieux XVIIIe siècle Le dessin français au XVIIIe siècle par Louis-Antoine Prat Date de parution : 22/03/2017

En savoir plus

Des soldats Lorrains dans la petite armée de Louis XIV !

Saviez-vous que Louis XIV, enfant, jouait avec des petits soldats créés par deux talentueux lorrains ? Charles Chassel (dont le fils sera également sculpteur), « né à Nancy, très habile sculpteur de sa Majesté pour la figure en petit, et étant à Paris à cause des guerres de Lorraine, eut l’honneur de faire en petit, pour […]

En savoir plus

Château de Failloux – Chambres d’hôtes royales

Reportage sur le château de Failloux (Epinal), celui-là même où Mesdames de France firent une halte en revenant des eaux de Plombières alors qu’elles étaient en chemin pour rejoindre leur royal grand-père à Lunéville.Le 13 août 1761 exactement, Sieur François-Léopold Masson, procureur du Roi de France, reçoit donc, en toute simplicité, dans son domaine de […]

En savoir plus

Abbaye de Jovilliers (Meuse) avec de nouvelles photographies

Cette abbaye qui domine les terres de la famille de Choiseul-Stainville connait son heure de gloire lorsque notre lorrain Etienne-Francois de Choiseul, futur ministre de Louis XV, se rapproche de la cour de France, son frère cadet, Charles, futur évêque d’Evreux, en est nommé abbé en 1750 !Elle devient à partir de cette date, et surtout lorsque Choiseul […]

En savoir plus

Les cinq filles de l’horloger du Roi & Les deux châteaux

(Petites histoires autour d’un château haut-marnais détruit au tout début du XXIe siècle) Printemps 1793, vers 18h, un carrosse chargé de bagages et dont les chevaux galopent à brides abattues, arrive dans un petit village de Haute-Marne à 37 kilomètres de Langres.A son bord, brinqueballée de gauche à droite, la petite famille du Maître horloger […]

En savoir plus

Jubilatoire et « Ridicule » !

Les premiers pas d’un jeune marquis à la cour de Louis XVI… Une comédie jubilatoire sur le règne des apparences à la cour de Versailles. Ridicule de Patrice LeconteDisponible du 30/12/2019 au 05/01/2020 sur arte ou en vidéo à la demandeLes comédiens, tous excellents (Charles Berling, Jean Rochefort, Fanny Ardant, Judith Godrèche) s’appuient sur des […]

En savoir plus

Madame du Barry est née 8 rue du Paradis à Vaucouleurs

« …./… Chacun sait que VénusNaquit de l’écume des ondes… » Ces quelques vers du chevalier de Boufflers (fils de la favorite du roi Stanislas) illustrent la guerre entre deux célèbres lorrains :De Choiseul (1), ministre de Louis XV et madame Du Barry, favorite de ce même roi.Grand perdant, Choiseul fut exilé à Praslin, puis […]

En savoir plus

Chevalier d’Eon, sans contrefaçon, je suis un espion ! Secrets d’Histoire en replay jusqu’au 4 décembre

Disponible en cliquant ici jusqu’au 04.12.19émissions culturelles – 95 min – tous publics, désolée pour les pubs ! Stéphane Bern s’intéresse à l’un des personnages les plus énigmatiques du XVIIIe siècle : le chevalier d’Eon. Diplomate, espion, officier du roi à la brillante carrière, Charles d’Eon de Beaumont est surtout resté célèbre pour son ambiguité […]

En savoir plus

L’excentricité Lorraine à Paris !

Au XVIIIe siècle, l’« exotisme » lorrain semble avoir fait sensation à Paris sous les traits de la maréchale de Mirepoix, fille probable* du duc Léopold et de sa maîtresse madame de Beauvau-Craon. (*en attente de confirmation)La maréchale de Mirepoix (ex princesse de Lixheim ) est sans aucun doute la plus excentrique des enfants de […]

En savoir plus

Visite impromptue de l’église du noviciat des Jésuites reconvertie (triste nouvelle) en logements de luxe 😢

Ce bâtiment en ruine et sa façade sont les derniers témoignages à Nancy de l’importante communauté Jésuite accueillie en Lorraine par le duc Charles III, communauté qui fut ensuite protégée par le roy Stanislas (leur plus ferme soutien car ce ne fut qu’après sa mort que le décret d’expulsion de Louis XV fut appliqué en […]

En savoir plus

Notre Cendrillon à nous…

Le saviez-vous ? La reine Marie Leczcszinska (épouse de Louis XV et fille du roi Stanislas duc de Lorraine) fut choisie parmi 99 prétendantes ! (1)Et voici son certificat de santé établi le 12 Mai 1725, à Wissembourg. Pour choisir la future reine de France, le Conseil de Louis XV prépare une liste d’une centaine […]

En savoir plus

Propriété royale de Romesnil, un petit bijou à visiter en Normandie !

Le château de Romesnil est construit en 1750 pour pour Louis-Auguste de Bourbon, Prince de Dombes, fils du duc du maine (fils légitimé de Louis XIV et de la Montespan) et de la duchesse du Maine (petite fille du Grand Condé, duchesse punk qui conteste la succession de Louis XIV).Le prince de Dombes est donc […]

En savoir plus

Tout de rose vêtue

Bâtie en 1786, la synagogue de Lunéville est « la première à être construite en France depuis le Moyen-âge, par permission du roi Louis XVI ».Cette élégante bâtisse de grès rose réalisée par l’architecte lorrain Augustin Piroux est un petit bijoux à l’extérieur… mais aussi à l’intérieur !Photographies ©PFdebert2019

En savoir plus

Patrimoine en péril – L’église du noviciat des Jésuites, construite en 1602, est menacée d’être réduite à un simple décor de théâtre

Drôle d’idée de vouloir « retirer l’âme » de l’un des bâtiment les plus emblématiques de la Lorraine pour le réhabiliter en logements (probablement de luxe). L’église du noviciat des Jésuites, qui abrita les tombeaux de nombreux dignitaires lorrains, est actuellement menacée, l’idée étant d’aménager le cœur de l’église pour accueillir deux blocs modernes abritant 19 logements, l’ensemble […]

En savoir plus

Petite visite « stylée » de l’une des premières synagogues du « Royaume de France »

Entre style Baroque, Troubadour et Art Déco, la construction de la Synagogue de Nancy s’échelonne de 1784 à 1934.Construite sur les plans d’une église traditionnelle, une nef centrale baroque décorée de marbre et de lustres en cristal à laquelle on a ajouté, fin XIXe, les bas cotés et une avancée frontale (les vitraux y sont […]

En savoir plus

Dans la famille Falconet, le père…

Eglise Saint-Roch, temple du rococo La Gloire Divine de Maurice Falconet abrite dans ses nuages en stuc 24 têtes d’angelots en biscuit de Sêvres ! Directeur de la manufacture de Sèvres et sculpteur attitré de la Pompadour, Maurice Falconet ose la démesure pour décorer l’autel de l’église Saint-Roch ! A coup de stuc et de […]

En savoir plus

Lumières sur la colline de Marimont

En 1866, Marie-Lucie Falconet, Baronne de Jankovitz de Jeszenisce lègue à la ville de Nancy : – une liasse de papiers provenant de son grand-père le célèbre sculpteur Etienne-Maurice Falconet, – divers portraits peints par son père Pierre-Étienne Falconet et plusieurs bustes en marbre de sa mère, la célèbre sculptrice Marie-Anne Collot. La liasse de […]

En savoir plus

Jolie maison du (de la) chevalier(ière) d’Éon

Le célèbre chevalier, agent secret de Louis XV, vécut une partie de son enfance dans cette maison de Tonnerre avant d’y revenir bien plus tard travesti en femme, assigné à résidence par Louis XVI lassé de ses extravagances. Homme ou femme ? Au début de sa vie, Charles-Geneviève d’Éon de Beaumont hésite véritablement entre ces […]

En savoir plus

Délicieux vestiges de la manufacture d’indiennes dite « de Tournemine » à Angers (devenue la congrégation « Le Bon Pasteur »)

Ayant succédé à la « closerie » (ferme) au lieu dit de de Tournemine à Angers, la manufacture d’indiennes est créée par les frères Danton en 1751, le long de la Maine et près d’un ruisseau, bien pratique pour évacuer les eaux teintées de garance et d’indigo. Alors que ces cotonnades imprimées, concurrençant les riches étoffes des manufactures […]

En savoir plus

Mal aimé, je suis le mal aimé…

Le titre de l’un de ses poèmes, « Le poète malheureux », ressemble à celui d’une chanson de Claude François, et sa mort est tout aussi tragique que celle du chanteur « mal-aimé »… Nicolas Gilbert (1750-80), ou l’ »enfant poète » de Fontenoy-le-Château (Vosges), précurseur du mouvement romantique, est connu aujourd’hui pour avoir été un « poète malheureux », sur lui s’est […]

En savoir plus

Enquête : à quelle mystérieuse famille le Palais de Vaucouleurs doit-il son origine ?

(reportage photo à la fin de l’article) Si cette fastueuse demeure, nommée  « Le Palais de justice » de Vaucouleurs, remplissait les fonctions de haute justice à la fin du XVIIIe siècle, elle semblerait cependant avoir été construite dans le premier quart XVIIIe s. pour une famille de très haute noblesse (1). Son aménagement et sa décoration […]

En savoir plus

Elle est pas belle, la vie à Neuviller-sur-Moselle ?

Bienvenue dans l’ancien fief de monsieur Chaumont de la Galaizière(1), propriétaire du château de Neuviller au XVIIIe siècle et intendant du roy Stanislas, et dont la simple évocation fait encore trembler les mémoires des Neuvillois ! Petit tour du domaine accompagnée de Valentine, passionnante et passionnée châtelaine, qui nous raconte l’histoire du château, difficile d’imaginer […]

En savoir plus

Suite Royale !

Les filles de Louis XV et de Marie Leszczyńska.sont si nombreuses qu’on les surnomme par des numéros, ainsi Louise-Elisabeth sera Madame Première, Anne-Henriette, Madame Seconde, Marie-Louise Madame Troisième et ainsi de suite pour les cinq suivantes Marie-Adélaïde, Victoire, Sophie, Thérèse et Louise, Madame Huitième ! Les voici toutes peintes par Nattier

En savoir plus

Voyage aux Pays-Bas ou comment et pourquoi la chaise percée recevra plus tard l’appellation de trône

La chaise percée devient, sous Louis XIV un réel instrument de pouvoir, elle est très ouvragée, richement décorée et l’utiliser en public est une marque de puissance ! Les anecdotes vont bon train (c’est le cas de le dire) sur le sujet, « aller faire un Voyage aux Pays-Bas » est la formule consacrée et si la […]

En savoir plus

Résurrection des jardins du roy Stanislas au château de Chambord

Les nouveaux jardins de Chambord ont retrouvé le faste et la beauté dont le roy Stanislas Leszczynski les avait parés lors de son court séjour en ces lieux de 1725 à 1733. Les actuels parterres à la française sont une reconstitution à l’identique du rêve éveillé de notre roy de Pologne et ils sont sublimes […]

En savoir plus

Palissandre, bois de rose et point de Hongrie… Coup de cœur pour un secrétaire « Marie-Antoinette »

Petite merveille de placage d’essences rares, ce magnifique meuble d’époque transition Louis XV / Louis XVI est actuellement restauré par Alain Christ, ébéniste, dans son atelier en plein cœur de Lunéville. Les manques, dus au grand âge de cette pièce remarquable, sont replaqués à l’identique petit-à-petit et avec minutie, une véritable remise en beauté réalisée […]

En savoir plus

Femmes peintres – Françoise Basseporte

Madeleine-Françoise Basseporte (1701-1780) est une peintre- illustratrice passée elle aussi (et hop encore une) à la trappe de l’histoire, cent-dix-sept de ses œuvres ayant été attribuées au XIXe siècle à un autre peintre (masculin évidemment). Très déterminée, elle commence à peindre à 10 ans, d’après les œuvres des grands Maîtres, en s’infiltrant dans la prestigieuse […]

En savoir plus

Femmes artistes – Adélaïde Labille-Guiard

Adélaïde Labille (1749-1803) est la plus jeune des huit enfants d’un couple de bourgeois parisiens. Son père est mercier et propriétaire de la boutique de mode, À la toilette, située rue de la Ferronnerie, dans la paroisse Saint-Eustache (Paris). Sa sœur aînée, Félicité, épouse en 1764 le miniaturiste Jean-Antoine Gros mais elle décède après quatre […]

En savoir plus

A vendre, les lions du roi Stanislas,

 qui ornaient autrefois l’entrée des bosquets de Lunéville, le tout agrémenté en passant d’un joli pavillon fin XIXe siècle !Chaque lion pèse 3,5 tonnes. Il a fallu un attelage de 36 chevaux pour les acheminer à l’entrée du château de Buzancy ! Du XIIIe siècle à nos jours, Buzancy eut toujours son château mais il […]

En savoir plus

Trésors retrouvés

Le musée d’art ancien et contemporain d’Epinal s’est refait une beauté et a doublé sa superficie pour exposer plus de 200 œuvres d’artistes majeurs. C’est l’occasion de redécouvrir les œuvres phare du musée dont certains tableaux des collections du duc de Choiseul-Stainville et des princes de Salm. Saviez-vous que La mater dolorosa de Rembrandt appartenait […]

En savoir plus

La grande histoire des rues de Lunéville

Les célébrités qui ont fait de Lunéville cette cité extraordinaire revivent sous la plume de Pierre Poncet ! De la rue Jean-Baptiste Anet (maître de musique de Louis XV et du roy Stanislas à la famille Sonnini (parfumeur et naturaliste) en passant par la rue Emilie du Châtelet (mathématicienne) ou encore par la rue Guibal (premier […]

En savoir plus

Les chocolats Debauve & Gallais, rue des Saints-Pères à Paris, sont bons pour la santé !

    Le cacao soulage la fatigue, le stress, l’anxiété, ralentit le vieillissement des cellules, réduit l’absorption du cholestérol et procure une sensation instantanée de bien-être ! Sulpice Debauve, enfant du siècle des Lumières (1757-1836), créé sa première officine en 1778. L’apprenti chimiste s’oriente vers les vertus du chocolat pour soulager l’humanité de ses maux […]

En savoir plus

Sylvie à Versailles

l’opéra Sylvie de Pierre-Montan Berton est représenté pour la première fois le 23 février 1749, dans les Petits-Appartements du Roi à Versailles devant un public très restreint sélectionné par Louis XV lui même, Sylvie étant incarnée par la marquise de Pompadour ! Emilie du Châtelet et Voltaire sont présents et le couple « people » […]

En savoir plus