La Petite-Pologne, une ferme royale !

petite-pologne

Incroyable découverte que cette bâtisse du XVIIIe siècle, en grès rose des Vosges, à une dizaine de kilomètres de Lunéville,! La magnifique demeure d’ordonnance classique est intégrée désormais à un corps de ferme mais elle a sans aucun doute brillé dans une toute autre fonction au temps de Stanislas ! Peu d’élément d’information sur cette […]

La porte de Panpan à Lunéville

porte_chartreuse

Cette porte, tout au bout du quai des Petits-Bosquets à Lunéville, est très probablement celle que Panpan Devaux fit construire pour ouvrir le terrain de sa chartreuse sur le grand canal, afin de « soulager ses jambes malades ». (sic) Après la mort de Stanislas, en 1767, le lecteur du Roy achète la chartreuse de la marquise […]

Il faut sauver la Chartreuse de Stanislas !

jardin-luneville3

– Dossier déposé à la mairie de Lunéville le 27/05/17 : Lettre sans réponse – Dossier envoyé à l’unité départementale de l’architecture et du patrimoine LE 19/05/17 : Lettre sans réponse – Dossier envoyé à la direction régionale des affaires culturelles de Lorraine le 19/05/17 : Lettre sans réponse Tout savoir sur les chartreuses sur […]

Incroyable règlement de copropriété des Chartreuses de Stanislas,…

IMG_9640

… où l’on apprend que trois marronniers de la grande allée sont taillés régulièrement pour « ne point dérober l’action du soleil à la marquise de Boufflers », favorite du roy ! Primo, secundo, tertio, tout est expliqué en détails aux propriétaires des 10 chartreuses que Stanislas a fait construire le long du grand canal du château […]

Photos bonus du petit appartement des amours secrètes d’Emilie et Saint Lambert

IMG_6616

Semaine spéciale Emilie  » je vous aime tous les jours davantage.. Mon coeur vous adore sans distraction et sans interruption…. » Lettre de Madame du Châtelet à Saint Lambert, 1748 voir aussi l’article précédent sur la maladie de Saint Lambert Semaine spéciale exposition Emilie du châtelet à l’hôtel abbatial de Lunéville à partir du 27 mai […]

Que reste-t-il des chartreuses du roy Stanislas ?

chartreuse-1

Découverte des ruines de l’une des chartreuses de Stanislas, ces petites maison bucoliques où les courtisans du duc de Lorraine pouvaient se libérer de l’étiquette et cultiver leur jardin… (voir sur le blog HG), cette rescapée a résisté miraculeusement aux assauts du temps. Cachés par la végétation, les quatre murs de la chartreuse sont toujours […]

Saint-Léopold ou l’éternité pour Jeanne

leopold2

Le « château Saint-Léopold », à Lunéville, est une maison de plaisance ou « folie » construite, entre le XVIII et le XIXe siècle, sur l’emplacement d’un ancien ermitage. On raconte que cet ermitage aurait été auparavant une maison du duc Léopold, le monarque ayant hébergé, en 1707, « deux ermites dans l’une de ses maisons de campagne lui appartenant […]

La vieille église Saint-Pierre, tombée dans l’oubli

IMG_4413

Aujourd’hui menacée de péril, parce que complètement abandonnée, la « vieille église Saint-Pierre » à Nancy, fut édifiée par Jean-Nicolas Jennesson entre 1716 à 1736. L’architecte émérite du duc Léopold et de Stanislas, en paye la construction avec ses propres deniers, en remerciement d’une guérison « miraculeuse », louant ensuite l’édifice à la ville de Nancy pour 99 ans […]

A vendre, petite abbaye royale pour 200 000 €

langres5

Petite abbaye royale dans les environs de Langres, à Belmont, nommée Maison des hôtes. Le lieu est très fréquenté au 18ème siècle et reconstruit à partir de 1740 dans le goût de l’époque. Sont créés un ensemble de bâtiments, dont la Maison des hôtes, demeure de l’aumônier et des visiteurs extérieurs, avec sa cour et […]

Le « tombeau » d’Adrienne

adrienne4

Rue Jacob dans le 6e arrondissement de Paris, masqué par les immeubles alentour, un mystérieux petit Temple semble se blottir à l’abri des regards. Ce pavillon d’inspiration romantique, appelé aussi « folie » ou fabrique de jardin, est peut-être édifié au XVIII-XIXe, en souvenir de l’immense tragédienne Adrienne Lecouvreur, dont la mort violente, dans une maison toute […]

Le mystérieux château de Houdemont

chambrun

On aperçoit à peine ce château dit « de Chambrun » ou encore « de Callot », à 6km de Nancy, et pourtant cette ancienne bâtisse et son parc, qui se cachent à l’abri des regards, auraient bien des choses à nous raconter, ses murs ont en effet abrité de nombreux secrets… Cette demeure seigneuriale ayant appartenu à Jacques […]

Une vie de moine

img_0336

Bienvenue dans l’appartement-maison témoin des moines de la Chartreuse de Bosserville, un F2 d’une surface de 200m2, se composant : d’une grande entrée, de deux pièces de 30 m2 donnant sur le jardin, d’un atelier (pouvant se transformer en loggia), d’un grenier aménageable, chauffage au bois, avec un jardin privatif sans vis à vis, ! […]

Un Ginkgo biloba multi centenaire planté par les frères de la Charité en plein cœur de Nancy ?

img_9907

A deux pas de la place Stanislas se trouvent toujours les bâtiments et les dépendances de l’hôpital de la Charité, fondation créée et entièrement financée par Stanislas en 1750 pour les frères de St-Jean de Dieu. Ces religieux, triés parmi les meilleurs chirurgiens et pharmaciens, devaient répondre à une carence profonde de soins médicaux dans […]

Devinette : quelle rue appelait-on la rue de l’Evêque à Nancy ?

eveque4

Une des rues de Nancy s’appela un temps, la rue de l’Evêque, car l’un de ses immeubles fut la résidence de Monseigneur Drouas, évêque de Toul, comte de Toul et prince du Saint-Empire (rien que ça !). L’évêque avait été vivement incité par Stanislas à acheter une demeure dans la cité ducale, « Nancy, lui […]

Château des Choiseul-Stainville

chate

Il faut être perspicace pour apercevoir le château derrière la végétation envahissante, et pourtant, un des plus beaux châteaux de Lorraine se cache en plein cœur du village de Stainville, rendu totalement invisible par un épais rideau d’arbres. A tel point que les jeunes du village ne l’ont même… jamais vu, « un château, ici ? […]

Le duc de Richelieu collectionnait (aussi) les rubans !

f1

La collection de rubans et de tissus de Louis-François Vignerot du Plessis, maréchal duc de Richelieu, nous révèle une facette étonnante de sa personnalité. Sensible, délicat, passionné, le duc ne collectionnait pas pour autant que des rubans et il comptait parmi ses conquêtes féminines de jolis papillons rares, telles que Mlle du Valois ou encore Emilie […]

Pour les beaux yeux de Marguerite

craon19

(seconde partie de la visite de l’actuelle Cour d’Appel de Nancy) Le palais de Marguerite de Craon, d’une magnificence absolue (voir article précédent), subira cependant quelques modifications au milieu du XVIIIe siècle probablement pour accueillir la Cour Souveraine, mais Stanislas ne lésine pas sur les moyens non plus, la galerie de 30 m, prouesse technique […]

Pour les beaux yeux de Marguerite (première partie)

marg10

Bienvenue chez la princesse de Craon, qui possède enfin, en 1719, une demeure à sa royale hauteur ! Un grand escalier à couper le souffle, des pièces d’apparat somptueusement meublées, cheminées à la royale, étoffes précieuses, marbres, tapisseries, miroirs et frises richement sculptés…, et une galerie longue de 30m dont les murs tendus de satin […]

Itinéraire d’une marquise (épisode 2)

remiencourt

En 1740, le marquis de Boufflers fait (re)bâtir, probablement pour son épouse, son château de Remiencourt à coté d’Amiens. Mais notre pétillante lorraine ne s’y est pas vraiment attardée… Il faut dire qu’elle a vécu jusqu’à son mariage dans les demeures de très haut standing de ses parents, Princes de Craon, et ce petit château […]

En passant devant l’hôtel de Beauvau, Paris 8e

ourika

(actuel ministère de l’intérieur et de l’immigration) Impossible de ne pas avoir une pensée pour la petite princesse Ourika, adoptée par le prince de Beauvau, (maréchal de France, né à Lunéville) et sa femme Sylvie de Rohan-Chabot, … Retrouvez son histoire sur : http://www.histoiresgalantes.fr/blog/2015/03/28/ourika/ L’hôtel de Beauvau est consruit pour le maréchal-prince de Beauvau qui […]

Parcequ’elle le vaut bien !

favorite2

Reportage prévu à la rentrée de l’intérieur de l’hôtel de Craon, somptueuse demeure offerte par le duc Léopold à sa favorite, la belle et capricieuse Marguerite de Beauvau-Craon. Elle exige que son palais (bâti par Germain Boffrand), soit terminé en priorité, les fastueuses décorations grevant de beaucoup les finances du duc qui a entrepris en […]