Le premier bobo identifié !

Denis Diderot, tout de noir vêtu, adepte de la vie culturelle parisienne, fréquentant les cafés, l’opéra, la comédie, les salons, est peut-être bien le premier bobo parisien identifié !Fils d’un bourgeois de Langres et lui-même bourgeois de Paris (c’est à dire habitant aisé de Paris) le Philosophe est donc un « bourgeois bohème ». Se « souciant […]

Petit miracle à Sucy-en-Brie !

Le pavillon où a dormi, écrit, pensé Diderot lors de ses séjours au château de Grand Val à Sucy-en-Brie a miraculeusement survécu ! En 1760, quand Denis Diderot déboule chez son protecteur, le baron d’Holbach, enfin plutôt chez la belle-mère du Baron en son château de Grand Val à Sucy-en-Brie, il arrive avec peu de […]

Conférence “Petits riens de Mme de Graffigny” ce samedi 11 septembre 2021, à 10 h au Château de Commercy

« Ne te lasses pas, mon ami, de m’ecrire des riens, des riens, soit. » A Monsieur / Monsieur De Vaux / le fils, ruë du Chateau / a Lunéville Voir aussi l’article Toute brisée de coups Conférence de Pascale Debert proposée par la ville de CommercySamedi 11 septembre à 10h, à la mairie de Commercy, salle […]

Du grenier de la rue Taranne (Paris) au grenier du château des Ifs (Normandie) : l’incroyable épopée des archives de Diderot

Avant d’être déposée à la Bnf sous le nom « fonds Vandeul » et sous la cote : NAF 13720-13784, les archives de Denis Diderot ont connu une épopée rocambolesque. Dédaignées jusqu’en 1951 par des grands pontes de la BnF, ces archives survécurent à la seconde guerre mondiales, protégées par le baron Jacques Le Vavasseur […]

J’y étais !

Au Premier Grand Festival du Livre de Plombières-les-Bains ! Les auteurs étaient aux balcons, et c’était top ! Petite balade dans les jardins en terrasses, puis jusqu’à la Sainte-Vierge connectée.Rencontre avec les auteurs, les lecteurs et aussi les Plombinois et les Plombinoises.Un rdv très sympa à noter dans vos agendas pour l’année prochaine ! Les […]

Focus sur Guilbert de Pixerécourt, inventeur du mélodrame

René-Charles Guilbert de Pixerécourt, auteur lorrain, est né le 22 janvier 1773 à Nancy. Ses parents étaient propriétaires du château renaissance de Pixerécourt où il passa son enfance.« … Ce château où l’on éleva mon enfance ; ce jardin où je reçus cent fois les innocentes caresses de ma Clémence, … » Inventeur du mélodrame, […]

Pas de chichis avec la Grande Catherine

Denis Diderot est toujours habillé de noir et ne porte jamais de perruque. Lors de son séjour à Petersbourg, l’impératrice de toutes les Russies, Catherine II, le reçoit, tous les jours, dans son palais, en tant qu’agent littéraire. Il n’en est pas peu fier, mais il n’a jamais pensé qu’il faut s’habiller d’une autre manière […]

Esprit, es-tu là ?

Etonnant ! L’ancien logement de Diderot se situait à quelques mètres du café de Flore !48°51’13.6″N 2°19’57.4″E L’esprit du premier « bourgeois bohème » soufflerait-il encore sur ce lieu emblématique, ancien repaire de littérateurs, et actuel lieu de rdv des bobos déjantés ? Le philosophe habitait, de 1754 à 1784, une maison située dans un […]

Le saviez-vous ? L’astéroïde 11056 Volland fut nommé ainsi en hommage à Sophie, l’amoureuse de Diderot

(11056) Volland est un astéroïde de la ceinture principale d’astéroïdes. Il fut découvert le 6 juin 1991 à La Silla (Chili) par l’astronome belge Eric Walter Elst. Son nom est un hommage à Sophie Volland, correspondante et amante de Diderot. Zoom sur Sophie Volland. Denis Diderot, on le sait, est amoureux fou de Sophie (sagesse […]

Concordance de temps pour un petit portrait de Mme d’Epinay

Délaissée par un mari volage et dépensier, Mme d’Epinay se console dans les bras du séduisant Louis Dupin de Francueil (futur grand-père de Georges Sand, eh oui, le monde est petit). Leur liaison dure environ huit ans (1750/1760) et se termine lorsqu’elle apprend que Francueil la trompe avec l’une des maîtresses de son mari (ça […]

Andersen, ou l’art de “rendre vivant” !

A l’occasion d’un excellent reportage, disponible actuellement sur Arte à cette adresse, voici une collection virtuelle de collages et de papiers découpés de Hans Christian Andersen (Odense, 2 avril 1805 – Copenhague, 4 août 1875 ).Les mini-scènes de l’écrivain-poète-artiste semblent être toujours, et malgré le temps qui passe, animées de son génie créatif, ses personnages n’attendant […]

Diderot est “fou à lier” de sa fille (dixit lui-même)

Diderot adore sa fille Angélique qu’il surnomme la bamboche ou la petite bonne. Il dit aussi qu’il est  « fou à lier de sa fille ». Le Philosophe joue à la dinette, à cloche-pied, à la main-chaude, à cligne-musette(1), avec elle pour lui apprendre les choses de la vie. Il faut , écrit-il, « se faire petit […]

L’étrange histoire du cœur 💘 de Germaine de Vermenoux enfermé dans “une petite boite en fer blanc”

Atteinte de phtisie (ancien nom de la tuberculose), et connaissant l’échéance de sa maladie, Germaine de Vermenoux, jeune veuve de 27 ans, tombe passionnément amoureuse du précepteur de ses enfants, Henri Meister âgé de 21 ans.Leur idylle durera de 1767 à 1785, jusqu’à la mort de Germaine, emportée 18 ans plus tard, à l’âge de […]

La fille de Diderot à la pointe de la mode

Un incroyable chapeau, appelé une « calèche » fait son apparition vers 1769. Angélique Diderot (fille du Philosophe) en parle très joliment a son père qui semble dubitatif. Diderot à sa fille de 16 ans : — Qu’as-tu là sur la tête, qui te la rend grosse comme une citrouille ? — C’est une calèche. […]

“Ces petits pieds-là ne sont pas faits pour marcher dans la rue !”

Diderot raconte de manière satirique l’histoire de Mme du “Du Barry”, notre lorraine légendaire. Par l’intermédiaire de Jean-François Rameau (son interlocuteur imaginaire dans son livre Le neveu de Rameau), Diderot raconte la scène d’un proxénète séduisant une jeune fille.Dans certaines éditions de son livre, le mot « proxénète » va tout simplement disparaître car la […]

Dysphorie de genre au XVIIIe siècle : histoire de mademoiselle Rosette

Testament cassé d’un homme qui croyait être fillepar ALAIN CHEVRIER« Un héritier du sang a poursuivi la cassation d’un Testament qu’on attribue à un homme, qui avant, et lors et après cette disposition, croyait n’être pas homme. Il ne l’était pas en effet dans un sens, puisqu’il avait perdu la raison, et que suivant les […]

Diderot et l’inoculation

En 1768, Denis Diderot est un fervent défenseur de l’inoculation de la petite vérole (variole) et il demande à M. Gatti, médecin consultant du roi, d’initier Mme Volland, la mère de son amoureuse, à cette « petite pratique de l’inoculation ». Ce procédé, accusé par les religieux de contrecarrer la volonté de Dieu, terrorise la […]

Amour, gloire et beauté [autour de Diderot]*

Je découvre le roman Contre-confessions de Mme d’Epinay (Louise Florence Pétronille Tardieu d’Esclavelles) qui accueillit dans son château de la Chevrette (Montmorency) tous les philosophes de son temps.Son œuvre admirable fut poussée dans l’ombre par l’affreux Rousseau et ses disciples qui préféraient les femmes soumises au femmes libres…C’est un pavé de 1 500 pages, que […]

« La peste des âmes » – Définition du fanatisme par Voltaire

[…] « Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un enthousiaste ; celui qui soutient sa folie par le meurtre […]

« Et c’est à Paris que je manque de plaisirs ! » Mme de Graffigny, confinée malgré elle…

Paris, septembre 1745, Mme de Graffigny est ruinée, elle ne voit plus ses amis, tombe malade et voit son avenir « à travers une boutelle d’ancre » :« Oui c’est être morte que de vivre comme je vis. Je me crois existante quand les occupations ; bonnes ou mauvaises, m’étourdissent, mais une reflections sur moi, […]

« Il ne s’agirait que d’avoir chacun sa boite ! » Le téléphone portable pressenti par Diderot 100 ans avant l’invention du télégraphe !

Laissant galoper son imagination après avoir vu un numéro de Nicolas-Philippe Ledru alias Comus, scientifique considéré comme prestidigitateur illusionniste, Diderot à le pressentiment de la téléphonie actuelle ! Alliant la science et l’amusement, Comus (Nicolas-Philippe Ledru aussi connu sous le nom du comte de Falkenstein) réalise dans son cabinet, situé boulevard du Temple, à Paris, […]

Livre sur la Place – Dédicace des Riens et des Secrets le 20 septembre 2020 à la bibliothèque Stanislas de Nancy

Ils sont arrivés, ils sont là !PETITS RIENS DE MME DE GRAFFIGNYExtraits choisis parmi la correspondance de Mme de Graffigny à son ami Panpan Devaux.Sorte de blog avant l’heure de la “bonne Grosse” racontant ses aventures à ses amis lorrains.PETITS SECRETS DES DUCS DE LORRAINE AU XVIIIe SIECLEAnecdotes anciennes et actuelles pour explorer la Lorraine […]

Breteuil, (Gabrielle-Emilie)

Hommage à la mathématicienne rendu par Voltaire dans son Siècle de Louis XIV :« Elle a éclairci Leibnitz, traduit et commenté Newton, mérite fort inutile à la cour, mais révéré chez toutes les nations qui se piquent de savoir, et qui ont admiré la profondeur de son génie et de son éloquence. De toutes les […]

Dernière “folie” d’Emilie & Voltaire

En 1748, soit un an avant le décès de la marquise, Emilie & Voltaire s’achètent une « Folie », c’est à dire une maison champêtre à Argenteuil. Ayant renfloué leurs finances grâce à l’aide de Voltaire dans leur procès contre la famille Hoensbroeck, les Du Châtelet, aidés du philosophe, font refaire de fond en comble […]

On voit qu’on ne voit rien

[Demange-aux-Eaux, jeudi après-midi, 9 octobre 1738] Trépignant d’impatience à l’idée de se rendre à Cirey où l’attendent Mme du Châtelet et Voltaire, Mme de Graffigny occupe tant bien que mal ses journées auprès de Mme de Stainville (à Demange-aux-Eaux) chez qui elle est invitée en tant que dame de compagnie.La bonne Grosse découvre petit à […]

Métempsycose

Le déplacement de l’âme (texte extrait de l’Œuvre complète de Voltaire, 1785)« Si ce qu’on appelle âme est immortelle »« Mais je suppose (c Voltaire qui s’exprime), malgré toutes les vraisemblances, que Dieu conserve après la mort de l’homme ce qu’on appelle son âme, (…) je demande ce que l’esprit de Jacques a de commun […]

“Le Théâtre de Voltaire : entre la ville et la Cour (1718-1753)” – Appel à contributions pour les Journées d’études de la Société des Études Voltairiennes les 11 et 12 juin 2021

“Le Théâtre de Voltaire : entre la ville et la Cour (1718-1753)”Les Journées Voltaire auront lieu à Sorbonne Université. Les propositions de communication (titre et résumé de 300 mots environ) devront parvenir avec une courte notice biobibliographique au plus tard le 15 novembre 2020 ici

La triste histoire de la statue du poète Nicolas Gilbert

Erigée en 1898 sur la place de Fontenoy-le-Château en Lorraine, cette magnifique statue représentant Nicolas Gilbert, poète lorrain précurseur du Romantisme, fut réalisée par la sculptrice Marie-Clémentine de Rochechouart duchesse d’Uzès (dite aussi Manuela).Cette œuvre d’une rare femme sculptrice, assez rare pour le souligner, rendit hommage pendant un demi-siècle à l’enfant poète du pays, célèbre […]

Blanchefontaine ou la fontaine de la grenouille

(réédit d’un petit article de 2013 mais la fontaine n’a pas changé de place !)Si vous passez par Langres pendant vos vacances, (on ne sait jamais, si vous êtes à moins de 100km), une belle promenade y est à découvrir.Un endroit remarquable où aimait se ressourcer Diderot lorsqu’il était de passage dans sa ville natale.Un […]

[Cirey, 4 février 1739] Bethsabée au bain

A Cirey, pour éblouir ses invités, la marquise du Châtelet les reçoit à deux heures du matin dans son divin appartement des bains pendant qu’elle se baigne.Madame de Graffigny raconte :« Voltaire nous a lu l’apologie de son Mondain, qui est charmante, qu’il nous a debité dans l’appartement des bains pendant que Me Du Chatelet […]

[Paris, couvent Sainte-Elisabeth, octobre 1940] Princesse opiomane

Chassée de Lorraine par l’arrivée du roi Stanislas, Françoise de Graffigny se retrouve en terre ennemie (la France) à Paris. Absolument sans argent, elle se réfugie au couvent des Filles de Sainte-Elisabeth (de Hongrie, l’église existe toujours). La bonne Grosse accepte d’y être dame de compagnie de la Princesse de Ligne, une jeune femme de […]

“Point de fauteuil comode (chez Voltaire), … l’aisance du corps n’est pas sa volupté, aparament.” (sic)

[Cirey, 6 décembre 1738](anecdote marrante quand on sait qu’au XIXe siècle, un fauteuil portera le nom du philosophe)Le lendemain de son arrivée à Cirey, Françoise de Graffigny est invitée par Voltaire à visiter la petite aile qu’il a fait construire dans le prolongement du château de sa Divine Emilie, et dans laquelle il vit.Le grand […]

Une robe honnête pour aller à Cireï

Madame de Graffigny, alias la Bonne Grosse, est de passage chez madame de Stainville à Demange-aux-Eaux, première étape de son long voyage pour Paris, et elle doit acheter une robe pour être présentable car sa deuxième étape est le château de Cirey, demeure où vivent Emilie du Châtelet et Voltaire, et visiblement la bonne Grosse […]

[Concours de poésie] – Abbaye Notre-Dame de l’Étanche, la dormeuse du Val

Concours de poésie 2020 organisé par Les Amis de l’abbaye Notre-Dame de l’Étanche.Le règlement complet à télécharger en cliquant ici Article 1 Le thème mis au concours de Poésie 2020 a pour intitulé : « Abbaye Notre-Dame de l’Étanche, la dormeuse du val… » Ce concours s’inscrit dans le cadre de l’animation culturelle autour de […]

La chambre double

Une chambre qui ressemble à une rêverie, une chambre véritablement spirituelle, où l’atmosphère stagnante est légèrement teintée de rose et de bleu.L’âme y prend un bain de paresse, aromatisé par le regret et le désir. — C’est quelque chose de crépusculaire, de bleuâtre et de rosâtre ; un rêve de volupté pendant une éclipse.Les meubles ont […]

Voyage autour de ma chambre

par M. Xavier de Maistre / Illustration : Chambre de Jean-Jacques Rousseau aux Charmettes © Nicolas Tosi[extrait]Après mon fauteuil, en marchant vers le nord, on découvre mon lit, qui est placé au fond de ma chambre, et qui forme la plus agréable perspective. Il est situé de la manière la plus heureuse les premiers rayons […]

Voyage autour de ma chambre, le bon moment pour le lire !

“J’ai entrepris et exécuté un voyage de quarante-deux jours autour de ma chambre. Les observations intéressantes que j’ai faites et le plaisir continuel que j’ai éprouvé le long du chemin me faisaient désirer de le rendre public ; la certitude d’être utile m’y a décidé. Mon cœur éprouve une satisfaction inexprimable lorsque je pense au […]

T’as vu la Vierge ?

A l’occasion de La Tournée des Libraires ⎥ Entretien au Musée des Beaux-Arts de Nancy v Le 21 mars 2020 ⎥ Guillaume Cassegrain, enseignant d’histoire de l’art moderne à l’université Lyon 2, viendra présenter son livre, Représenter la vision. Figurations des apparitions miraculeuses dans la peinture italienne de la Renaissance » (Actes Sud, 2017).Guillaume Cassegrain a […]

Madame de Vidamp… Mystérieuse poétesse élevée à la cour de Stanislas

Enquête sur une mystérieuse poétesse élevée à la cour de Stanislas, auteure d’un ouvrage très apprécié de poésie et de prose et tombée dans la trappe de l’histoire…Son ouvrage est édité en 1777 sous le titre de : MELANGES DE POESIE ET DE PROSE, PAR MADAME LA COMTESSE DE VIDAMP… Première hypothèse :Après une enquête […]

Un petit coin à l’abri de l’injustice

Petite enquête sur Vandeléville, petit village charmant du Saintois où François-Antoine Devaux, alias Panpan, gentilhomme poète de la cour de Lunéville et grand ami de madame de Graffigny, se réfugie très souvent pour soigner ses peines de cœur auprès du Prieur Guillerant. On ne sait si Panpan loge au château ou ou au prieuré (presbytère […]

Madame de Graffigny en vacances à Choisy – La culbute du carrosse (épisode 1)

Madame de Graffigny (alias La Bonne Grosse) a quitté sa chère Lorraine en 1738, chassée par l’arrivée du roi Stanislas.Réfugiée à Paris où ses plans d’hébergement s’effondrent les uns après les autres, elle pose enfin « ses ballots » en 1742 dans un appartement « à son goût », rue Sainte-Hyacinthe, « tirant le diable […]

Clair obscur, Les dames du bois de Boulogne à voir sur arte

Sur la trame de Madame de La Pommeraye (roman de Diderot qui inspira aussi Emmanuel Mouret pour mademoiselle de Joncquières), Les dames du bois de Boulogne, tourné en 1944 par Robert Bresson, est un petit chef d’œuvre de romantisme digne de cette époque d’après guerre, dans le style du film Les enfants du Paradis (1945).Le […]

Végétarisme : une question philosophique (déjà) débattue au siècle des Lumières

Le Végétarisme des Lumières – L’abstinence de viande dans la France du XVIIIe siècle – Un ouvrage de l’auteur universitaire : Renan Larue – Le végétarisme est au XVIIIe siècle un problème philosophique à part entière, au croisement des réflexions sur la souffrance animale ou sur la bonne santé. C’est aussi une question polémique, sur […]