Une famille nombreuse

Stanislas entretenait avec ses petits enfants des relations affectives sincères, celles d’un bon grand-père comme en témoigne une lettre de Madame Seconde une de ses nombreuses petites filles royales (Musée Lorrain).

Lettre de Mme Seconde à son grand-père Stanislas (Musée Lorrain)
« Mon cher papa, il y a bien longtemps que je n’ai eu le plaisir de vous écrire ou du moins cela me parait, parce que j’aime à vous renouveler les assurances de mon attachement. Je vous aime à la folie. J’ai cela de commun avec tout le monde, on ne peut vous connaitre et penser autrement, mais aussi personne ne peut égaler la tendresse de mes sentiments pour vous. Puisque tout le monde vous aime, jugez à quel point vous aime et respecte votre petite fille. »
Henriette Anne

En dix ans, sa fille, Marie Leczinska avait donné dix enfants à Louis XV, et les Dames de France étaient si nombreuses que le roi de France avait cru bon de les nommer … par des numéros !

Madame Première, Madame Seconde, Madame Troisième jusqu’à Madame Septième.
 Des chiffres couronnés de fleurs de Madame Troisième et Madame Quatrième, gravés à la demande de Stanislas sur la face intérieure de la porte St-Nicolas lors de leur passage à Nancy le 4 juillet 1761, il ne reste plus qu’un groupe d’angelots.

Malheureusement l’ensemble de la porte St-Nicolas qui reste exceptionnel est en piteux état et sert actuellement de parking.

Article / photographies © Pascale Fourtier Debert
Portrait de Mme Seconde, Henriette-Anne, par Nattier © Musée des Beaux-Arts de Bordeaux

Capture d’écran 2015-03-11 à 07.50.45 st-nicolas1 st-nicolas2

Laisser un commentaire