Focus sur Guilbert de Pixerécourt, inventeur du mélodrame

René-Charles Guilbert de Pixerécourt, auteur lorrain, est né le 22 janvier 1773 à Nancy. Ses parents étaient propriétaires du château renaissance de Pixerécourt où il passa son enfance.« … Ce château où l’on éleva mon enfance ; ce jardin où je reçus cent fois les innocentes caresses de ma Clémence, … » Inventeur du mélodrame, […]

Un projet de décharge au pays de Madame de Pompadour

Christophe Guillouet, membre de la Société des Amis du Musée de Dreux et du collectif « Non à la décharge de Saulnières 28 », nous raconte leur combat contre un projet de décharge menaçant un site patrimonial remarquable à Crécy-Couvé, près de Dreux.L’article complet et la pétition en lien sur le blog de la Gazette du PatrimoinePétition […]

Hommage à Monsieur Tavernier

Coup de cœur pour « La princesse de Montpensier » de Bertrand  Tavernier, qui a réussi un coup de maître en mettant en scène l’histoire romanesque écrite par Mme de La Fayette, et qui se passe dans le contexte compliqué des guerres de religion (ravageant la France dans deuxième moitié du XVIe siècle).Ce film est sublime sur […]

Le Mercure galant, revue hype des XVII et XVIIIe siècles

Zoom sur les typographies qui ont fait l’attrait du premier périodique français, la revue la plus hype de son temps !(Imaginez Gala mais avec de la littérature…) Le Mercure galant est l’un des premiers périodiques français.Créé en 1672, il existera sous différentes formes jusqu’en 1965 !Acheté en 1958 par les éditions Gallimard, la revue cesse […]

« Vous vous trompez ; elle n’est point coquette ! »

La courtisane par Diderot :« Vous vous trompez ; elle n’est point coquette ! mais elle s’est aperçue que cet intérêt vrai ou simulé que les hommes protestent aux femmes, les rend plus vifs, plus ingénieux, plus attentionnés, plus gais ; que les heures se passent ainsi plus rapides et plus amusées ; elle se prête […]

En 1750, la « sophimania » s’empare de Paris

Sophie Arnould est un « phénomène artistique » qui toucha pendant 20 ans l’âme et le cœur des Parisien.nes.Déesse de l’amour, sur scène mais également dans la vie, la chanteuse lyrique était aussi dotée d’un esprit fulgurant et cynique, et elle ouvrit son salon à tous les philosophes et les encyclopédistes de la deuxième moitié […]

Pas de chichis avec la Grande Catherine

Denis Diderot est toujours habillé de noir et ne porte jamais de perruque. Lors de son séjour à Petersbourg, l’impératrice de toutes les Russies, Catherine II, le reçoit, tous les jours, dans son palais, en tant qu’agent littéraire. Il n’en est pas peu fier, mais il n’a jamais pensé qu’il faut s’habiller d’une autre manière […]

Esprit, es-tu là ?

Etonnant ! L’ancien logement de Diderot se situait à quelques mètres du café de Flore !48°51’13.6″N 2°19’57.4″E L’esprit du premier « bourgeois bohème » soufflerait-il encore sur ce lieu emblématique, ancien repaire de littérateurs, et actuel lieu de rdv des bobos déjantés ? Le philosophe habitait, de 1754 à 1784, une maison située dans un […]

Le saviez-vous ? L’astéroïde 11056 Volland fut nommé ainsi en hommage à Sophie, l’amoureuse de Diderot

(11056) Volland est un astéroïde de la ceinture principale d’astéroïdes. Il fut découvert le 6 juin 1991 à La Silla (Chili) par l’astronome belge Eric Walter Elst. Son nom est un hommage à Sophie Volland, correspondante et amante de Diderot. Zoom sur Sophie Volland. Denis Diderot, on le sait, est amoureux fou de Sophie (sagesse […]

L’étrange histoire du cœur 💘 de Germaine de Vermenoux enfermé dans « une petite boite en fer blanc »

Atteinte de phtisie (ancien nom de la tuberculose), et connaissant l’échéance de sa maladie, Germaine de Vermenoux, jeune veuve de 27 ans, tombe passionnément amoureuse du précepteur de ses enfants, Henri Meister âgé de 21 ans.Leur idylle durera de 1767 à 1785, jusqu’à la mort de Germaine, emportée 18 ans plus tard, à l’âge de […]

La fille de Diderot à la pointe de la mode

Un incroyable chapeau, appelé une « calèche » fait son apparition vers 1769. Angélique Diderot (fille du Philosophe) en parle très joliment a son père qui semble dubitatif. Diderot à sa fille de 16 ans : — Qu’as-tu là sur la tête, qui te la rend grosse comme une citrouille ? — C’est une calèche. […]

Séquence émotion

C’est émouvant de retrouver dans le journal de M. Durival, secrétaire du roy Stanislas, le texte autographe relatant le décès de la pauvre marquise du Châtelet, morte « entre les bras de St Lambert » (son amant), 7 jours après avoir accouché de l’enfant qu’elle eut de lui. Voici le texte original (dans son jus) […]

Le rouge ! C’est chic !

Le rouge est indispensable à la cour de France, étiquette oblige, plus il est vif et plus il est chic !Les belle dames comme Emilie du Châtelet s’en tartinent allègrement après avoir, au préalable, posé sur leur visage du « blanc ».Le contraste est garanti !Si cette mode rencontre un certain succès à la ville […]

« Monsieur fait sa Madame et Madame fait son Monsieur »

La princesse Palatine dite  » Madame » est mariée avec le frère de Louis XIV, dit « Monsieur« .Madame adore la chasse et l’équitation, elle est très masculine, quant à Monsieur, il adore les robes et les bijoux, il est très féminin ;On dit alors à la cour que « Monsieur fait sa Madame et Madame fait son […]

Diderot et l’inoculation

En 1768, Denis Diderot est un fervent défenseur de l’inoculation de la petite vérole (variole) et il demande à M. Gatti, médecin consultant du roi, d’initier Mme Volland, la mère de son amoureuse, à cette « petite pratique de l’inoculation ». Ce procédé, accusé par les religieux de contrecarrer la volonté de Dieu, terrorise la […]

La petite vérole de Voltaire soignée… avec de la limonade

Il faut lire Voltaire racontant dans une lettre à M. de Breteuil (père d’Emilie du Châtelet) comment il a survécu à la petite vérole contractée en décembre 1724 chez son ami, M. le président de Maisons.Le jeune poète de 28 ans décrit avec beaucoup d’humour comment le médecin l’a soigné, c’est à dire avec 200 […]

Amour, gloire et beauté [autour de Diderot]*

Je découvre le roman Contre-confessions de Mme d’Epinay (Louise Florence Pétronille Tardieu d’Esclavelles) qui accueillit dans son château de la Chevrette (Montmorency) tous les philosophes de son temps.Son œuvre admirable fut poussée dans l’ombre par l’affreux Rousseau et ses disciples qui préféraient les femmes soumises au femmes libres…C’est un pavé de 1 500 pages, que […]

Puisqu’il faut choisir, à mots doux je peux le dire, sans contrefaçon je suis un garçon…

En 1735, à la sortie de son recueil de poésie, la poétesse « Mademoiselle de Malcrais de La Vigne » dite aussi « la Muse bretonne » fait tourner les têtes de tous les parisiens et parisiennes avec ses vers ensorcelants (voir plus bas les Hirondelles).On la considère comme la nouvelle Sapho et le directeur […]

Mme de Graffigny lance la mode « à la Péruvienne »

Madame de Graffigny ne s’attendait pas à rencontrer un tel succès en écrivant son roman épistolaire « Lettres d’une Péruvienne », et cependant elle va devenir la femme de lettres la plus connue de la fin du XVIIIe siècle, plus de 45 éditions de son ouvrage verront le jour. Véritable Madonna de son époque, on […]

Le 11 septembre n’est pas un jour comme les autres !

C’est le 11 septembre 1738 exactement, que s’élance sur les routes Mme de Graffigny !Notre bonne Grosse s’envole vers son fabuleux destin !Partie de Lunéville Françoise de Graffigny se lance à 43 ans dans une nouvelle vie et se débat contre les éléments pendant 10 ans pour devenir l’une des premières femmes « françaises » […]

Mirage dans la Grande Galerie

Se reflétant comme un mirage dans les miroirs de la Grande Galerie du Louvre, un dromadaire (appelé « chameau ») se pavane devant les yeux ébahis du petit Louis XIII.Construite sous le règne de Henri IV (1589-1610) pour permettre à celui-ci de rejoindre son épouse Catherine de Médicis, en son Palais des Tuileries, sans qu’on lui reproche […]

On voit qu’on ne voit rien

[Demange-aux-Eaux, jeudi après-midi, 9 octobre 1738] Trépignant d’impatience à l’idée de se rendre à Cirey où l’attendent Mme du Châtelet et Voltaire, Mme de Graffigny occupe tant bien que mal ses journées auprès de Mme de Stainville (à Demange-aux-Eaux) chez qui elle est invitée en tant que dame de compagnie.La bonne Grosse découvre petit à […]

« Ah, quelle femme ! Que je suis petite ! »

[Cirey, jeudi soir 25 décembre 1738]Madame de Graffigny est invitée chez les Du Châtelet, en leur château de Cirey. La marquise Du Châtelet y vit depuis 4 ans avec son amoureux, Voltaire.Subjuguée par l’intelligence d’Emilie qui vient d’être récompensée par l’Académie des sciences pour son étude sur La nature du feu (réalisée en secret et […]

Les dessous des lettres de Marie-Antoinette

Un scanner (accompagné de son chercheur Fabien Pottier) a permis de décrypter un extrait raturé d’une lettre manuscrite mystérieuse adressée à Marie-Antoinette (datée du 10-12 octobre 1791), et nous en révèle l’auteur, … le comte Axel de Fersen, bah on s’en doutait un peu !Ce passage maquillé de boucles, probablement par la Reine elle même […]

[Cirey, 4 février 1739] Bethsabée au bain

A Cirey, pour éblouir ses invités, la marquise du Châtelet les reçoit à deux heures du matin dans son divin appartement des bains pendant qu’elle se baigne.Madame de Graffigny raconte :« Voltaire nous a lu l’apologie de son Mondain, qui est charmante, qu’il nous a debité dans l’appartement des bains pendant que Me Du Chatelet […]

« Point de fauteuil comode (chez Voltaire), … l’aisance du corps n’est pas sa volupté, aparament. » (sic)

[Cirey, 6 décembre 1738](anecdote marrante quand on sait qu’au XIXe siècle, un fauteuil portera le nom du philosophe)Le lendemain de son arrivée à Cirey, Françoise de Graffigny est invitée par Voltaire à visiter la petite aile qu’il a fait construire dans le prolongement du château de sa Divine Emilie, et dans laquelle il vit.Le grand […]

Le Zon, petite chienne de madame de Graffigny qui aime encore mieux les lits qu’elle ne hait les chats

Quand Françoise de Graffigny quitte la Lorraine pour la France, elle est accompagnée de sa femme de chambre (mademoiselle Dubois) et de sa petite chienne Lise surnommé le Zon, elle y est très attachée et dans ses lettres à son ami Panpan (gentilhomme-poète de la cour de Lunéville) elle parle souvent de Lison :[Cirey, lundi […]

Une robe honnête pour aller à Cireï

Madame de Graffigny, alias la Bonne Grosse, est de passage chez madame de Stainville à Demange-aux-Eaux, première étape de son long voyage pour Paris, et elle doit acheter une robe pour être présentable car sa deuxième étape est le château de Cirey, demeure où vivent Emilie du Châtelet et Voltaire, et visiblement la bonne Grosse […]

Voyage autour de ma chambre

par M. Xavier de Maistre / Illustration : Chambre de Jean-Jacques Rousseau aux Charmettes © Nicolas Tosi[extrait]Après mon fauteuil, en marchant vers le nord, on découvre mon lit, qui est placé au fond de ma chambre, et qui forme la plus agréable perspective. Il est situé de la manière la plus heureuse les premiers rayons […]

En finir avec la Taupe !

(attention âmes sensibles s’abstenir)Demange-aux-Eaux, novembre 1738, madame de Graffigny chassée de Lorraine par l’arrivée du roi Stanislas, subit un véritable calvaire sur la route qui la mène à Paris (où l’attend madame de Richelieu au printemps 1739).Une de ses étapes est le « château de l’ennui » où elle est séquestrée deux mois durant par […]

Madame de Graffigny en vacances à Choisy (épisode 2) – La bonne grosse nous conseille de boire une ou deux bonnes pintes d’eau de la Seine !

Madame de Graffigny est enfin reconnue par le monde littéraire. Grâce à son roman (Lettres d’une Péruvienne) qui est un succès, elle démarre une nouvelle vie et passe des vacances avec sa nièce, ses deux serins et sa chienne, dans un pavillon de campagne près de Paris.Mercredi 11 septembre 1749 (Choisy) » La maison est jolie, […]

Madame de Graffigny en vacances à Choisy – La culbute du carrosse (épisode 1)

Madame de Graffigny (alias La Bonne Grosse) a quitté sa chère Lorraine en 1738, chassée par l’arrivée du roi Stanislas.Réfugiée à Paris où ses plans d’hébergement s’effondrent les uns après les autres, elle pose enfin « ses ballots » en 1742 dans un appartement « à son goût », rue Sainte-Hyacinthe, « tirant le diable […]

Clair obscur, Les dames du bois de Boulogne à voir sur arte

Sur la trame de Madame de La Pommeraye (roman de Diderot qui inspira aussi Emmanuel Mouret pour mademoiselle de Joncquières), Les dames du bois de Boulogne, tourné en 1944 par Robert Bresson, est un petit chef d’œuvre de romantisme digne de cette époque d’après guerre, dans le style du film Les enfants du Paradis (1945).Le […]

Que servent joyaux et dentelles Pour ce parer? Ah, la richesse la plus belle Est de s’aimer.

Madame de Graffigny, (Lorraine exilée à Paris et star du XVIIIe siècle pour son best seller « Lettres d’une Péruvienne »), est surtout restée célèbre de nos jours pour sa correspondance de plus de 4500 lettres échangées avec son ami de cœur Panpan Devaux, gentilhomme resté à la cour de Lunéville. Elle confie tous les […]

Eczéma de conscience – Le sang de Marat – Conférence le 17 décembre à la BnF – Paris

Des biologistes moléculaires font parler le sang du révolutionnaire Marat pour identifier la pathologie qui serait à l’origine de son eczéma géant, que certains ont nommé eczéma de conscience… En 1906 entraient au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale quelques feuillets de L’Ami du peuple, présentant de larges taches brunâtres, qui, précise une note […]

Reconstitution du visage de Robespierre d’après un masque mortuaire de Marie Tussaud

En 2013, le médecin légiste Philippe Charlier s’est associé à Philippe Froesch, spécialiste de la reconstruction faciale, pour créer le visage de Robespierre (criblé par la petite vérole) en utilisant le masque mortuaire de la tête coupée de Robespierre tombée le 28 juillet 1794, masque réalisé par Madame Tussaud. Marie Tussaud est formée à la […]

« Belle du Grand-Est » – La vérité sur les origines de « la Pompadour »

On raconte que le magnifique château dit « de la Pompadour » à Autreville-sur-la-Renne a été offert à Gabriel Poisson de Malvoisin par sa cousine madame de Pompadour en personne ; on racontait aussi, autrefois, que la favorite royale était née dans le hameau de Monaco, proche de Provenchères-sur-Meuse en Haute-Marne. Perspicaces, certains du pays […]

Madame du Barry est née 8 rue du Paradis à Vaucouleurs

« …./… Chacun sait que VénusNaquit de l’écume des ondes… » Ces quelques vers du chevalier de Boufflers (fils de la favorite du roi Stanislas) illustrent la guerre entre deux célèbres lorrains :De Choiseul (1), ministre de Louis XV et madame Du Barry, favorite de ce même roi.Grand perdant, Choiseul fut exilé à Praslin, puis […]