Quand les lorrains brillent à Versailles

Richard_mique

Richard Mique, né à Nancy, second architecte du roy Stanislas et souvent dans l’ombre de Héré, participe à l’embellissement de Nancy et Lunéville où il répand l’imitation du style antique, les palais qui bordent l’Hémicycle de la Place de la Carrière, doivent beaucoup, dans leur noble simplicité, à Mique qui pressent déjà le retour à l’antique. Il fait carrière à Versailles où Marie Leszczinska le prend à son service à la mort de Stanislas. Après avoir construit des bâtiments majeurs tels que le couvent de la Reine, la reine Marie-Antoinette se l’attache ensuite et lui confie plusieurs commandes. Mique devient Premier Architecte du roi Louis XVI et directeur de l’Académie royale d’architecture, il devient ainsi le principal maître d’œuvre des travaux du château de Versailles à la fin du XVIIIe siècle.

miquethea
miquet2

C’est lui qui réalise toutes les fantaisies de la reine à Trianon, construction d’un petit théâtre, d’un belvédère, d’un hameau…
Victime de son zèle pour Marie-Antoinette, Mique mourut guillotiné à Paris en 1794.

 

miquepaon

Photographies / Article © DR Pascale Fourtier Debert

 

 

One Reply to “Quand les lorrains brillent à Versailles”

  1. […] ses portes pour notre plus grand plaisir. Dans ce jardin créé par claude Mique, cousin de  Richard Mique, architecte de Stanislas, règne le platane le plus vieux de France – voir article ci dessous […]

Laisser un commentaire