La petite Liselotte sur la paille

Abraham_Calraet_veestuk_1670

La duchesse Élisabeth-Charlotte, surnommée « la petite Liselotte » par sa famille est une femme douce, aimante, honnête. Elle épouse le duc de Lorraine en 1698 alors que le duché est ruiné par des années de guerre et d’occupation, ce qui fait dire aux courtisans de Versailles (dont elle vient), qu’elle s’est mariée à « la Campagne ». C’est elle qui apporte à Lunéville le faste de Versailles, elle y fait construire son château par Germain Boffrand et s’entoure d’artistes renommés.

Moderne avant l’heure, elle lance la mode avant Marie-Antoinette du retour à la nature, et cultive son propre potager aux abords du château de Lunéville, elle possède aussi sa ménagerie où sont élevées quelques vaches autrichiennes et quelques poules, elle a probablement transmis son rapport si simple à la nature à ses enfants, notamment à François III de Lorraine, qui dit-on élevait des petites cailles dans sa cheminée ! François l’aura transmis sans doute à sa propre fille … Marie-Antoinette !

francois

Le thème du retour à la nature et cette philosophie du bonheur deviendra un thème récurrent chez les philosophes du XVIIIe s. , Voltaire, Rousseau…
Article © DR Pascale Fourtier Debert
Bétail 1920 Abraham van Calraet © Amsterdam Museum
François III enfant © DR

 

One Reply to “La petite Liselotte sur la paille”

  1. […] 19 rue Stanislas (ancienne rue de l’Esplanade), où rapidement toute la noblesse lorraine, la duchesse Elisabeth-Charlotte, puis (plus tard), le roy Stanislas (excusez du peu) passent commande… Les anachronismes ne […]

Laisser un commentaire