Les ducs de Lorraine, leurs dents et leurs dentistes !

dentisteXVIII

Au XVIIIe S. il n’est pas rare que les dentistes pratiquent plusieurs métiers…
Par exemple, La Tour, dentiste de la duchesse Elisabeth-Charlotte, est également décorateur de la comédie !
Et M. l’Ecluse, qui se recommande de son titre de « dentiste du Roy de Pologne », est acteur et arracheur de dents ! Lorsqu’il s’installe à Lunéville en 1739, il prétend que Stanislas vient de perdre sa dernière dent*. Cet homme charmant est ensuite acteur de l’Opéra-Comique !
La Forgue (1730-1802), chirurgien ordinaire du Roy Stanislas, poursuit sa carrière à Paris après la mort du roi, et n’abandonne pas ses habitudes d’ambulant, se déplaçant avec son attelage personnel, effectuant des soins dentaires et se livrant à la vente d’yeux artificiels et de « Vinaigre des 4 voleurs pour la peste ». Il descend généralement sur la Place Royale, chez le sieur Meunier, orfèvre. C’est Madame Masson, au café Royal, qui prend les rendez-vous !


* Stanislas resta édenté pendant 30 ans, glouton, il avalait « tout rond » et ses indigestions au melon sont restées célèbres.
Sources Jacqueline CAROLUS Docteur en médecine
>Voir ausi
L’art dentaire à travers la peinture

Dentiste du XVIIIe siècle opérant sur une place de village, par © Peter Angillis
Article© PFDebert

Laisser un commentaire