Nous n’irons plus au bois

portrait-madame-de-pompadour-musee-louvre

La plupart des comptines pour enfants ont été créées au XVIIIe siècle, et ont évidemment un deuxième sens parfois ignoré, les colporter autrefois, était une façon de braver les interdits de l’Église.
La comptine « Nous n’irons plus au bois… » a été créée par Mme de Pompadour, pendant la période de Noël 1753.
Elle y parlerait de la demande de Mme de Maintenon à Louis XIV, de faire raser les bosquets de Versailles qui abritaient alors les ébats des nombreux couples illégitimes ainsi que ceux des prostituées et de leurs clients.
Louis XIV s’irritait d’ailleurs, lui aussi, que les ouvriers en charge de construire le château soient trop souvent détournés de leurs travaux – il y avait, paraît-il, autant de filles que d’arbres dans le bois – et il craignait que les maladies vénériennes ne ralentissent ses projets. Les prostituées furent chassées du Parc avec la menace de se voir couper le nez et les oreilles si elles contrevenaient à l’interdiction. Elles s’installèrent dans des maisons à Versailles, au fronton desquelles elles mirent des gerbes de laurier.
Sources /antidoxe.eu – Article PF.Debert

Laisser un commentaire