Marchande d’amours par Clodion

clodion_marchande-amours_Ny-L

Clodion,  petit fils des «Adam», célèbre famille de sculpteurs nancéiens, se distingue très jeune par son habilité à modeler la terre.
Au XVIIIe siècle, on se dispute ses «fringantes bacchanales», voluptueux groupes de personnages en terre cuite dont les thèmes sans équivoque affriolent les foules !
Virtuose pour reproduire l’amour et les plaisirs de la chair, il est même surnommé «Fragonard de la terre cuite» tant ses préoccupations esthétiques sont proches de celles de son illustre contemporain !
Admiré pour son « habileté invraisemblable », Clodion a probablement inspiré les modeleurs de génie qui lui succéderont, et peut-être un siècle plus tard, Rodin !
Clodion est le neveu du sculpteur Sigisbert Adam et donc, le digne descendant de la célèbre dynastie des sculpteurs nancéiens Adam ! (façade rue des Dominicains)
Et leur renommée dépasse largement les frontières de la Lorraine par ailleurs devenue française en 1766 !
Clodion passe son enfance à Nancy et se partage ensuite entre Rome et Paris.
Il revient dans sa vile natale en 1792 accueilli par un ferronnier au 22 rue Saint Dizier, il y installe son atelier et réalise les bas-reliefs de la façade qui sont directement inspirés du métier de son hôte.
Plusieurs de ses œuvres magnifiques sont à admirer au Musée Lorrain de Nancy !
Clodion marchande d’amours © Musée des Beaux Arts de Nancy
Clodion_offrande-amour © Musée des Beaux Arts de Nancy
article © PFDebert

clodion_offrande-amour_Ny-L

Laisser un commentaire