Mon cul et mon pied vont bien ce matin, merci !

Il semblerait (d’après certains habitants de Lunéville), que Mme de Graffigny ait tenu salon au dessus de l’actuel Monoprix de Lunéville ! (ancienne place des Capucins, source correspondance de Mme de Graffigny))
Car, lorsque après son mariage raté, sa protectrice la duchesse Elisabeth-Charlotte l’invite à revenir à la cour, la « bonne grosse » (comme on la surnomme) réside avec sa mère dans cette maison.
Sa gouaille et son tempérament truculent remontent alors le moral des courtisans qui est en berne après la mort de Léopold. Il faut dire qu’à qui s’inquiète de sa santé, la « grosse » répond sans hésitation, « Mon cul et mon pied vont bien ce matin, merci ! ».
La « future » femme de lettres réunit dans son salon tous les intellectuels de la cour, dont St-Lambert, Mme de Boufflers, Panpan Devaux, ou encore le couple infernal, Voltaire et Emilie, lorsqu’il est de passage à Lunéville…
article/photo©pfd

Laisser un commentaire