Emilie et ses amants, monsieur de Maupertuis

maupertuis

Pierre Louis Moreau de Maupertuis, astronome, mathématicien, philosophe (n°3)
En 1734, Emilie du Châtelet rencontre, par le biais de Voltaire, le brillant astronome Maupertuis.
Cet adepte de Newton, à la personnalité fantasque, devient son professeur, et aussi, son amant.
Elle n’hésite pas à s’habiller en homme pour le rejoindre au café Gradot à Paris, et participe ainsi aux grands débats du siècle, dont entre autres, la fameuse théorie sur l’attractivité !
Maupertuis ira par lui-même jusqu’au Pôle Nord, vérifier la théorie de Newton sur l’aplatissement des pôles d’où son curieux accoutrement sur cet image !
(le café Gradot se trouvait sur l’actuel quai du Louvre, on dit qu’il était en concurrence avec le café Procope sur l’autre rive de la Seine, d’où l’origine de l’appellation rive gauche, rive droite)
Article © PFDebert

One Reply to “Emilie et ses amants, monsieur de Maupertuis”

  1. […] pour le Procope Premier café parisien (1686) 13 rue de l’Ancienne Comédie, 75006 […]

Laisser un commentaire