La maison natale du chevalier d’Eon à Tonnerre est devenue un musée

Achetée en 2015 par un parent du chevalier, la demeure est restée magnifique et l’espace muséal dédié au chevalier fourmille d’objets personnels et d’anecdotes.
Histoire du chevalier d’Eon
Précurseur du transgenre, le chevalier d’Eon (5-10-1728/1810) est le premier, avec autorisation et surtout demande expresse du roi de France, à changer de genre !
Fait acté par contrat, le chevalier choisira en 1777 d’être femme pour couper court aux rumeurs dont il fait l’objet.
Il faut dire que le jeune capitaine des dragons aux traits délicats, qui s’habille indifféremment en homme ou en femme, est aussi connu sous le nom de Lia de Beaumont,
nom sous lequel il a exécuté des missions secrètes pour Louis XV, Lia était par exemple, l’amie intime d’Elisabeth de Russie…
A la mort de Louis XV, le chevalier, victime de son succès, essaie même de faire chanter Louis XVI au sujet de documents secrets qu’il garde constamment dans… son corset !
Louis XVI, alors agacé par ce chantage et aussi par les rumeurs autour du chevalier, lui impose d’être une femme et de n’en plus changer.
Habillé par Rose Bertin aux frais de Marie-Antoinette, Lia de Beaumont est alors présentée à la Cour en robe à panier et corset le 23 novembre 1777.
Article©PFDebert
Demeure du chevalier d’Eon, 22 rue du Pont, Tonnerre

eon_int chevalier_deon_rue_des_archives 1378236  mademoiselle_de_beaumont_or_the_chevalier_deon_lccn2006685290

2 Replies to “La maison natale du chevalier d’Eon à Tonnerre est devenue un musée”

  1. Avec ma soeur nous avons visité ce musée l’an dernier et nous l’avons trouvé fort intéressant et nous avons apprécié l’accueil. Depuis j’ai écrit « Charlotte/Charles d’Eon, sa vie est un roman » paru aux éditions Sydney Laurent ce mois d’octobre. Mon nom : Danièle Déon Bessière.
    Peut-être que ce livre pourrait rejoindre ceux présents dans la bibliothèque. Cordiazlement.

    1. Bonjour, l’énigme du ou de la chevalier(e) d’Eon continue de nous passionner et sa ville de Tonnerre est envoûtante.
      Il n’a aucun doute sur le fait que d’Eon se sentait femme, l’était-il vraiment, cela n’a pas d’importance au final !
      Bravo pour votre livre !
      Amicalement
      Pascale

Laisser un commentaire