Petits métiers oubliés, le décrotteur !

decrotteur

Terme récurrent dans les « mémoires » (factures) pour Monsieur le Comte, fils de Mme du Châtelet !
Pour un « des crotteur »,
Pour deux livres de poudre,
Pour un fiacre pour aller chez madame la duchesse d' »Eguillon »
etc…
L’orthographe est, au XVIIIe siècle, réservée aux éditeurs et aux imprimeurs, des mots se retrouvent orthographiés parfois sans aucune logique, selon la fantaisie de tel ou tel autre éditeur, ce n’est pas une science exacte comme nous le laissent entendre certains savants d’aujourd’hui.

Article©PFDebert
Photo archives DHM©PFDebert

One Reply to “Petits métiers oubliés, le décrotteur !”

  1. […] à Paris et couvrant la période de 1733 à 1750. Sélectionnées par Pascale Debert, ces factures de robes, chaussures, nourriture, décoration… de la marquise, ont servi à la reconstitution des […]

Laisser un commentaire