Il faut sauver la dernière Chartreuse de Stanislas !

 

Quand l’art des jardins est à l’honneur au Grand Palais, il devient urgent de sauver Les vestiges de la dernière Chartreuse de Stanislas !
Cachés par une épaisse végétation quai des Petits-Bosquets à Lunéville, ils sont les derniers témoins de l’art de vivre et de la philosophie des Lumières à la cour de Lorraine au temps de Stanislas.
 » Les jardins d‘une époque sont aussi révélateurs de lesprit qui l’anime que peuvent l’être sa sculpture, sa peinture ou les œuvres de ses écrivains… Le jardin fut toujours le confident des rêves et des ambitions, le compagnon des instants de sincérité et d’abandon.« 
(Pierre Grimal, L’Art des jardins)
William Schellinks , Etude de fleurs, Hyacinthe Rigaud © photo expo Jardins Grand PalaisPFDebert
Photos Chartreuse, Lunéville©PFDebert
Exposition Jardins, au Grand Palais jusqu’au 24 juillet 2017

chartreuse6-

Laisser un commentaire