Tout pareil que Louis XIV ! (ou l’histoire de la fistule du duc Léopold)

pierre-gobert-portrait-du-duc-léopol

Le 25 octobre 1722, la duchesse de Lorraine et ses enfants prennent la route pour assister incognito au sacre de Louis XV à Reims.
On fait croire que le duc Léopold est resté à Commercy, mais que nenni, il est du voyage, lui aussi incognito, et il en profite pour consulter les plus grands chirurgiens de Paris sur un mal qui commence à le gêner beaucoup.
Un mal que l’on pourrait qualifier de  » royal  » puisque Louis XIV l’avait contracté lui aussi en 1686, la fistule « royale » ayant fait beaucoup de bruit !
C’est donc monsieur de la Peyronie qui est désigné pour opérer la fistule mal placée du duc Léopold.
Au retour du duc à Lunéville et après l’annonce de la fâcheuse nouvelle, les lorrains font des prières et viennent de partout pour s’informer de la santé du Duc, bref c’est la consternation !
Un conseiller du duc écrit même ce petit quatrains très à propos :
Malgré tout ce qu’on publie,
Ce n’est point sur la Peyronie
Que je fonde ta guérison.
Sans lui je réponds de l’affaire.
Vit-on Prince de ta Maison
Que la Parque ait pris par derrière.

Enfin le duc est opéré avec succès, on célèbre l’événement dans toute la nation par des divertissements, des feux de joie, des fontaines de vin, la Peyronie est récompensé de 50 000 livres, d’un diamant de 24 000 livres et d’une bourse de florin d’or de la part de la ville de Nancy (1 millions d’euros en tout) !
Le chirurgien reconnaissant reste en Lorraine, soigne gratuitement les malades et crée un jardin botanique !
Un mal pour un bien, au final !
Article ©PFDebert
Portrait-du-duc-léopold-de-lorraine de pierre-gobert-(1679-1729)

Laisser un commentaire