Folie Neubourg, squat de Camille Claudel et Rodin

folie2

Appelée La Folie Neubourg, cette demeure du XVIIIe siècle que l’architecte Peyre éleva comme une villa romaine (palladienne) se présenta comme le manifeste du renouveau de l’architecture domestique, et son style « antique » servit de modèle par la suite à bon nombre de maisons.

Construite vers 1766, elle ne fut pas une « folie » au sens de maison de campagne destinée au libertinage mais une vrai maison d’habitation. Située au cœur d’un environnement champêtre, elle fut construite pour et par Michel-Edmond le Prêtre de Neubourg, conseiller du roi et ancien receveur général des finances de Caen.
Occupée par la blanchisseuse des hôpitaux après la Révolution puis servant de refuge pendant la Commune, elle deviendra en 1886, le refuge de Rodin et de Camille Claudel, qui y installèrent leurs ateliers; Les deux sculpteurs y vécurent quelques années.
Cette « folie » qui se situerait sur l’actuel boulevard d’Italie à Paris fut malheureusement entièrement détruite en 1909.
Illustrations J.-C. Krafft et N. Ransonnette © ArcHistoR anno III (2016) n. 6
La Folie Neubourg, boulevard d’Italie, 1895. Ysabeau, E.
©Musée Carnavalet
Article © PFDebert
folie4
 

folie3

Laisser un commentaire