Sortie cinéma – La Religieuse de Jacques Rivettes version restaurée

religieuse2

Revoir La Religieuse aujourd’hui permet de comprendre, au-delà de l’effroi et de l’émotion que procure ce film magnifique, que la censure institutionnelle ne s’était pas trompée d’ennemi. En racontant par le menu les infortunes de Suzanne Simonin (sans doute le plus beau rôle d’Anna Karina) dans les méandres turpides des couvents, le film ne se montre aucunement blasphématoire, loin de là, mais dépeint avec une violence terrible l’aliénation causée par les logiques institutionnelles, quelles qu’elles soient. Ici, l’institution se définit avant tout par sa clôture.
Article de © Mathieu Macheret pour LE MONDE
Bande annonce

A4 LA RELIGIEUSE.indd

Laisser un commentaire