Femmes artistes : Anna-Maria Thelott

Son merveilleux cahier d’études et de dessins, tout début XVIIIe (1704-1709) est à consulter ici:
Anna-Maria Thelotts skissbok
Anna-Maria Thelott (Anna Maria 1683-1710) apprend la gravure et le dessin toute jeune, dans l’atelier de son père, Philip Jacob Thelott l’Ancien, graveur et illustrateur suédois. Ses frères et elle sont réquisitionnés comme assistants de leur père qui croule sous les commandes. Elle réalise très vite de nombreuse gravures sur bois, encres de chine etc. mais elle décède prématurément, à 27 ans seulement, victime de la peste suédoise de 1710.
Article ©PFDebert

thelott7

thelott6

thelott4

thelott3

thelott2

2 Replies to “Femmes artistes : Anna-Maria Thelott”

  1. It should be Anna Maria Thelotts skissbok. « Kiss » in Swedish is « urine »…

    1. Merci infiniment, je rectifie immdiatement cette malencontreuse faute de frappe !

Laisser un commentaire