Lettre adressée à un « maître verrier » lorrain (sous le règne de Louis-Philippe)

Une lettre adressée, en 1843, à
« Monsieur Chvandier
Directeur aux verreries
de Cirey »,

chinée sur un vide-grenier dimanche dernier et dont le contenu est une demande d’augmentation…, m’a permis de dérouler le fil de l’histoire peu commune de la famille d’un immensément riche « maître verrier » lorrain : Jean Auguste Chevandier de Valdrôme (né en 1781 à Lyon), propriétaire des manufactures de glaces et verres de Saint-Quirin, Cirey-sur-Vesouze et Monthermé, pair de France sous Louis Philippe, et croqué en son temps par Honoré Daumier parmi l’ensemble des 32 bustes des Célébrités du Juste Milieu
Auguste a aussi a les honneurs de la revue satirique Le Charivari :
« M. Chevandier est un marchand miroitier. Son esprit d’indépendance n’est pas plus solide que sa marchandise. »
De simple chimiste embauché par Georges de Guaita, propriétaire des 3/4 de la verrerie de Saint-Quirin, Auguste est nommé directeur et épouse, peu de temps après, Catherine-Claire de Guaita, la fille du Verrier.
Auguste Chevandier de Valdrôme, député de la Meurthe sera aussi vice-président de Saint-Gobain lors de la fusion de sa Manufacture à celle de Saint-Gobain; (1858)
Le château de Lettenbach, ceux de Cirey-sur-Vezouze, de Saint-Quirin (château de Sainte-Catherine, commune de Bertrambois – Lafrimbolle), de Vaire-Le-Grand et de Bourbonne-les-Bains appartiennent à la famille à un moment ou à un autre au XIXe siècle.

Parmi ses enfants (4 tous nés à Saint-Quirin en Lorraine) :
Paul, peintre et ami du peintre Chassériau,
Eugène, ministre de l’intérieur de Napoléon III,
Hortense, baronne de Prailly, amie du célèbre abbé Henri-Dominique Lacordaire; elle fait construire sur les hauteurs de Hyères, le Plantier de Costebelle, une maison néo-palladienne, rendez-vous de certains artistes et intellectuels de l’époque.
Une petite visite s’impose sur le site de Cirey-sur-Vesouze où il reste des vestiges de la « Glacerie », à suivre…
Article © PFDebert
Sources Wikipédia

Jean Auguste Chevandier de Valdrôme

En 1833, Honoré Daumier caricature Auguste Jean Chevandier de Valdrôme. Ce dessin est publié dans la revue satirique Le Charivari du 20 juin.
La caricature de Daumier a servi de modèle à la sculpture pour les Célébrités du Juste Milieu.
Glacerie de CIrey-sur-Vesouze
Peinture de Paul Chevandier de Valdrôme
Glacerie de CIrey-sur-Vesouze

Château de Cirey-sur-Vesouze
Hortense Chevandier de Valdrôme , baronne de Prailly, dessinée par Chassériau
Plantier de Costebelle, Hyères

Eugène Chevandier de Valdrôme, ministre de Napoléon III

Laisser un commentaire