Une villa « néo palladienne » pour abriter le muséum d’histoires naturelles d’Angers, c’est original !

Cet édifice construit peu avant 1800 par l’ingénieur des Ponts et Chaussées Jean-François Demarie évoque une villa romaine.
Une petite visite guidée de l’intérieur s’impose :

La distribution de cet hôtel particulier bâti juste avant 1800 est surprenante car elle a du s’adapter à l’escarpement du terrain (une crête rocheuse) sur lequel la bâtisse a été construite.
On accédait aux appartements par un immense escalier et les pièces d’apparat, deux salons de réception surmontés de dôme, étaient desservies autour d’une cour centrale spectaculaire ! Les chambres donnaient quand à elle sur un atrium.
Si la distribution des pièces n’a pas changé (tout en abritant désormais et depuis 1958 les collection de taxidermie du Museum), la décoration intérieure de cet hôtel particulier néo classique a sans aucun doute connu plusieurs époques et il est difficile de dire lesquelles, car il n’existe pas beaucoup d’information à ce sujet, les trompe l’œil, stuc et décors peints datent probablement de Napoléon III ? !
Un autre palais compose l’ensemble du muséum et abrite la grande salle de paléontologie. Deux des portes sculptées de cette immense salle sont l’œuvre de Pierre Louis David, père du célèbre David d’Angers !
Article et photograhies ©PFDebert 2019

Ces incroyables escaliers permettent d’accéder à la villa qui semble avoir été « déposée » sur la crête rocheuse.
Deux autres escaliers desservent le premier étage et donnent sur l’atrium.
Deux pièces rondes, autrefois salons de réception, abritent les collections du muséum.
Les trompe l’œil de la décoration des rotondes semblent dater de Napoléon III.
Une curieuse collection pour un étrange palais !
Portes sculptées de la salle de paléontologie, œuvre de Pierre Louis David, père du célèbre David d’Angers !

Laisser un commentaire