Petit détour sur la route des Vacances pour admirer l’abbaye de Sellières, avant-dernière demeure de Voltaire…


L’endroit où fut inhumé Voltaire dans le plus grand secret est vraiment au bout du bout du monde et un panneau placé au tout début du chemin caillouteux qui y mène prévient par avance les malheureux tentant de s’y aventurer : « Voie sans issue »…
C’est dans l’église de cette abbaye que le corps sans vie de Voltaire arriva le 1 juin 1778 pour y être inhumer le lendemain.
Quelques moines avaient accepté (contre l’avis de l’évêque de Troyes) d’aider leur abbé commanditaire, neveu de Voltaire, à enterrer dignement son oncle dans leur petite abbaye près de Romilly-sur-Seine.
Mais on raconte que le jour de l’inhumation, le ciel s’est couvert brusquement, le tonnerre a grondé et le vent s’est engouffré dans l’église ouvrant les portes, soufflant tous les cierges, basculant le corps de Voltaire à terre et plongeant l’assemblée dans le noir complet…
On raconte aussi que des boules de feux couraient sur l’herbe autour de l’abbaye…
L’église a été détruite à la Révolution mais la pierre tombale, toujours dans l’abbaye, est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques.
Voir aussi la mort de Voltaire ici :

Les deux XX gravés sur la pierre tombale correspondent aux A pour Arouet lettres et V pour Voltaire

Laisser un commentaire