Emotional visit – Château de Lunéville comme « écorché vif »


Visite de l’aile sud du château, détruite le 2 janvier 2003 par un incendie.
Les traces laissées par les ouvriers qui ont construit le château ajoutent une étrange beauté à ce lieu.
Photographies©Pascale Debert septembre 2019

2 Replies to “Emotional visit – Château de Lunéville comme « écorché vif »”

  1. Bonjour,
    Belles photos teintées de romantisme de votre visite émouvante.
    Ce beau château, que je n’ai visité qu’en photos, n’a jamais eu de chance avec les incendies…. et avec les rénovations. Je sais qu’il ne faut pas discuter des goûts et des couleurs, chacun ayant les siens, mais je reste dubitative quand je vois ça :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Lun%C3%A9ville#/media/Fichier:Int%C3%A9rieur,_ch%C3%A2teau_de_Lun%C3%A9ville.jpg

    Un résultat qui me semble très « froid » (malgré la couleur orange), très impersonnel (ça pourrait être n’importe où) pour une antichambre qui a dû avoir des couleurs sublimes (j’imagine facilement des ors et des teintes pastel) et de beaux lustres.

  2. Bonjour,
    La salle de la Livrée, pièce restaurée en 2010, était à son origine très simplement décorée, selon l’usage en vigueur dans tous les châteaux et palais royaux français du XVIIIe siècle. Les archives révèlent qu’on n’y trouvait qu’un mobilier très modeste (quelques banquettes garnies de simples tapisseries, un buffet de bois peint, une tenture de cuir à motifs estampés et dorés sur fond rouge). Les autres pièces, en attente de restauration, contenaient quant à elles des décors plus riches, pour lesquels nos recherches au sein du musée ont permis des restitutions numériques fondées sur les archives. Vous pouvez notamment voir sur Youtube des films sur la chambre de parade de la duchesse ou la très ingénieuse salle à manger privée équipée d’une « table volante ».

Laisser un commentaire