Signe d’Amour


De décembre 1738 à février 1739, Mme de Graffigny est l’invitée prestigieuse de la marquise du Châtelet en son château de Cirey.

A ce moment précis, le petit village de Cirey-le-Château abrite les amours idylliques entre Emilie & Voltaire.
Le couple le plus en vue de son époque s’est éloigné du monde en s’installant cette antique demeure à la frontière de la France et de la Lorraine, Voltaire étant menacé d’être embastillé, Emilie fuyant les ragots de la cour.

Un mercredi matin, Mme de Graffigny assiste à une scène entre les amoureux. C’est « le premier signe d’amour » qu’elle intercepte et la bonne Grosse ne manque évidemment pas l’occasion de le relater dans ce style qui n’appartient qu’à elle :
« Voltaire arrive ; la fantaisie prend a la dame de lui faire mettre un autre habit ; il est vray que le sien n’etoit pas beau, mais il etoit bien poudré et avoit de belles dentelles. II dit beaucoup de bonnes raisons pour n’en rien faire, comme que cela le refroidirait, qu’il s’enrumoit de rien. Enfin il eu la complaisance d’envoyer chercher son valet de chambre, pour avoir un habit. Il ne se trouva pas dans l’instant; il crut en etre quitte. Point du tout, la persecution recomence ; la vivacité prend a Voltaire, il lui parle vivement en englais, et sort de la chambre. On envoye un moment apres l’apeler, il fait dire qu’il a la colique, […] ».
Extrait de Petits Riens de Mme de Graffigny, parution en septembre 2020.
©PFDebert 2020

Laisser un commentaire