Zama

En lien avec mon post précédent sur le chevalier de Boufflers au Sénégal, je conseille ce film qui m’a vraiment beaucoup, beaucoup marquée (et que j’ai vu il y a deux ans).
La trame de l’histoire est celle d’un fonctionnaire « déporté » dans une colonie espagnole d’Amérique latine à la fin du XVIIIe siècle et qui attend son hypothétique ordre de retour. 
La réalisatrice Lucrecia Martel réussit à nous imprégner d’une étrange ambiance chaude et poisseuse qui finit par nous coller aussi à la peau tout au long de notre accompagnement vers la « folie » de ce fonctionnaire abandonné et qui se perd dans un labyrinthe de faune et de désordre,… Des images époustouflantes, c’est le souvenir que j’en ai gardé…
La bande annonce à voir ici

Laisser un commentaire