Dans la famille de Saint-Aubin : Germain, brodeur du roi

La broderie est devenue une vrai passion pour ce fils de brodeur (et frère aîné d’une illustre fratrie d’artistes), à tel point qu’il rédige un ouvrage fabuleux sur l’art de la broderie.
Comment broder en paillettes, en ronde-bosse, en guipure, tout y est expliqué en détail, il n’y a plus qu’à…
(en ligne sur gallica voir l’adresse en bas de l’article)
Charles-Germain de Saint-Aubin a suivi la voie toute « brodée » de son père et se donne le titre de « Dessinateur du roy » – en broderies et dentelles –, ce que personne ne conteste.
Il est nommé premier de sa profession et réserve sa production à la maison Dufourny, maison de dentelles de la Reine, pendant 10 ans.
Germain et son frère Auguste dessinent aussi de nombreuses robes de cour pour Galerie des Modes et Costumes français (1778-1787).
Hyper actif, le brodeur du roi s’épuise entre son travail… et sa maîtresse (une jolie Lorraine dont je n’ai pas retrouvé l’identité).
L’Art du brodeur, traité technique sur la broderie paru en 1770. sur gallica :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1065586m/f21.image

Laisser un commentaire