Maison de Jean Lamour

Séquence émotion.
La Maison de Jean Lamour, auteur des célèbres “Grilles en Or”, résista jusqu’au dernier moment.
On la voit sur cette photo de 1972, minuscule mais dressant fièrement sa façade au milieu du terrain dévasté qui allait devenir le centre commercial St-Sébastien.
Il faut dire que la maison construite par le serrurier du roy Stanislas, parée de ses somptueux bijoux de ferronnerie à tous les étages, était classée aux Monuments historiques. Eh, oui !

La voici, décrite en détail par M. Constant et M. Charles Coumault, en 1874 :

« A la fin de sa vie, Lamour construisit, derrière l’église Saint-Sébastien, la demeure qui forme aujourd’hui le n° 32 de la rue Notre-Dame. Les balcons dont il décora les fenêtres font la joie des connaisseurs. « Il semble que, travaillant pro domo sua, il ait voulu montrer jusqu’à quel point il savait dompter une matière rebelle et l’assouplir comme il aurait fait d’un morceau de cire à modeler. Le sombre métal se dresse en lignes harmonieuses ; il se tord en rinceaux gracieux, il se ploie en volutes et se déroule en feuilles et en fleurs qui s’épanouissent amoureusement pour le plaisir des yeux. »
Les quatre balcons du premier étage présentent deux à deux des dessins différents. Les grilles du second méritent aussi d’être observées, ainsi que celles du rez-de-chaussée, du genre qu’on appelle grilles à tombeaux ; — la partie inférieure se bombe, pour permettre aux habitants de regarder ce qui se passe au dehors. C’est ici que Jean Lamour passades dernières années. Il y installa son cabinet de peintures et de curiosités, qu’il se plaisait à montrer aux amateurs. »

Ironie du sort, à l’ emplacement exact où vivait le génial créateur des « Portes Dorées » de la Place Stanislas, on trouve aujourd’hui l’établissement « La Brioche Dorée »…

Source : “Description illustrée de Nancy et de ses environs”, Constant Lapaix, 1874.
Maison Jean-Lamour : classement par arrêté du 22 février 1945, détruite autour de 1972/73
Enquête réactivée grâce à Mme Elisabeth de Masi Nilly, merci !

3 Replies to “Maison de Jean Lamour”

  1. Bonjour et merci pour ces images.
    Où sont conservées les grilles et décors de cette maison, car je n’imagine pas que les années vintages aient fait table rase…,
    Bonne année,
    Pascale

  2. Quelle tristesse…

  3. Un massacre parmi tant d’autres à Nancy.
    Oui, ces images sont très émouvantes !
    Je me souviens si bien de ces rues de Nancy que je traversais enfant.

Laisser un commentaire