Le rouge ! C’est chic !

Le rouge est indispensable à la cour de France, étiquette oblige, plus il est vif et plus il est chic !Les belle dames comme Emilie du Châtelet s’en tartinent allègrement après avoir, au préalable, posé sur leur visage du « blanc ».Le contraste est garanti !Si cette mode rencontre un certain succès à la ville […]

Premiers ateliers d’écriture pour fêter (en juin 2021) les 300 ans de la fin de construction du château de Lunéville !

Avec les élèves de 6e du collège Georges de la Tour, ce lundi 16 novembre et les élèves du collège Frédéric Chopin, Nancy, lundi prochain 23 novembre, avec le collège Jacques Grüber, de Colombey-les-Belles, le collège Langevin-Wallon de Blainville-sur-l’Eau, et aussi avec le Labo des Histoires !.Pour l’occasion, le livre maquette du château d’Emilie du […]

La collection Couleur XVIIIe s’étoffe !

Parution en septembre des deux nouveaux  » opus » : Petits Secrets des ducs de Lorraine au XVIIIe siècle (deuxième édition revue et corrigée) et Petits Riens de Mme de Graffigny avec une dédicace prévue le dimanche 20 septembre de 15h à 18h à la bibliothèque Stanislas de Nancy.Autrice Pascale Debert – Liralest – Le Pythagore […]

Breteuil, (Gabrielle-Emilie)

Hommage à la mathématicienne rendu par Voltaire dans son Siècle de Louis XIV :« Elle a éclairci Leibnitz, traduit et commenté Newton, mérite fort inutile à la cour, mais révéré chez toutes les nations qui se piquent de savoir, et qui ont admiré la profondeur de son génie et de son éloquence. De toutes les […]

Dernière « folie » d’Emilie & Voltaire

En 1748, soit un an avant le décès de la marquise, Emilie & Voltaire s’achètent une « Folie », c’est à dire une maison champêtre à Argenteuil. Ayant renfloué leurs finances grâce à l’aide de Voltaire dans leur procès contre la famille Hoensbroeck, les Du Châtelet, aidés du philosophe, font refaire de fond en comble […]

Signe d’Amour

De décembre 1738 à février 1739, Mme de Graffigny est l’invitée prestigieuse de la marquise du Châtelet en son château de Cirey. A ce moment précis, le petit village de Cirey-le-Château abrite les amours idylliques entre Emilie & Voltaire.Le couple le plus en vue de son époque s’est éloigné du monde en s’installant dans cette […]

« Ah, quelle femme ! Que je suis petite ! »

[Cirey, jeudi soir 25 décembre 1738]Madame de Graffigny est invitée chez les Du Châtelet, en leur château de Cirey. La marquise Du Châtelet y vit depuis 4 ans avec son amoureux, Voltaire.Subjuguée par l’intelligence d’Emilie qui vient d’être récompensée par l’Académie des sciences pour son étude sur La nature du feu (réalisée en secret et […]

« Le Théâtre de Voltaire : entre la ville et la Cour (1718-1753) » – Appel à contributions pour les Journées d’études de la Société des Études Voltairiennes les 11 et 12 juin 2021

« Le Théâtre de Voltaire : entre la ville et la Cour (1718-1753) »Les Journées Voltaire auront lieu à Sorbonne Université. Les propositions de communication (titre et résumé de 300 mots environ) devront parvenir avec une courte notice biobibliographique au plus tard le 15 novembre 2020 ici

Emilie se pâme en lorgnerie

Deuxième escale de l’Odyssée d’Abelle.Madame de Graffigny est à Cirey, d’où, suite à son altercation avec la marquise Du Châtelet, elle ne songe plus qu’à se sauver.Son amant est en route pour venir la délivrer, mais à peine arrivé, le jeune officier se fait draguer par la divine marquise…Page extraite de Petits Riens de madame […]

[Cirey, 4 février 1739] Bethsabée au bain

A Cirey, pour éblouir ses invités, la marquise du Châtelet les reçoit à deux heures du matin dans son divin appartement des bains pendant qu’elle se baigne.Madame de Graffigny raconte :« Voltaire nous a lu l’apologie de son Mondain, qui est charmante, qu’il nous a debité dans l’appartement des bains pendant que Me Du Chatelet […]

« Point de fauteuil comode (chez Voltaire), … l’aisance du corps n’est pas sa volupté, aparament. » (sic)

[Cirey, 6 décembre 1738](anecdote marrante quand on sait qu’au XIXe siècle, un fauteuil portera le nom du philosophe)Le lendemain de son arrivée à Cirey, Françoise de Graffigny est invitée par Voltaire à visiter la petite aile qu’il a fait construire dans le prolongement du château de sa Divine Emilie, et dans laquelle il vit.Le grand […]

On ne croyait presque pas avoir changé de lieu, quand on passait de Versailles à Lunéville. (Voltaire)

Reportage photo 2019La décoration en stuc petit jaune au dessus d’une cheminée qui est visible sur une des photographies fut probablement créée spécialement pour la marquise du Châtelet par le roi Stanislas, elle représente une sphère, un compas et une équerre, et elle orne encore aujourd’hui une chambre au plafond vouté qui fut probablement celle […]

La Chimère

(ça balance pas mal à Paris, ça balance pas mal…) Madame de Graffigny ayant gardé en travers de la gorge sa grosse dispute avec madame du Châtelet (qui avait failli, en 1739, la gifler(1)), commente avec délectation, en 1749, les potins parisiens autour de la malheureuse grossesse de la pauvre marquise(2). Et c’est presque trop […]

Astuce beauté de madame de Graffigny

Les mouches sont de petits morceaux de taffetas noir que l’on met sur son visage au XVIIIe siècle, elles sont censées exprimer toute une gamme de sentiments.Madame de Graffigny, très fine et distinguée dans les lettres qu’elle échange avec son ami Panpan Devaux (gentilhomme de la cour de Lunéville) et surtout d’un esprit très pratique, […]

80 portraits au pastel de Quentin de La Tour au musée Lécuyer ! Ça claque !

Le musée Antoine Lécuyer à Saint-Quentin dans l’Aisne porte le nom du banquier qui légua à la ville cette jolie bâtisse appelée aussi pavillon de Hanovre, construite au début du XIXe siècle sur le modèle d’un hôtel particulier parisien du XVIIIe siècle.Détruit à la guerre de 14-18 et reconstruit entre 1928 et 1932, ce musée […]

Métier : oiseleur

« De tous les amusements champêtres, le plus agréable, et en même-temps le plus innocent, est l’art de l’oiseleur ; cet art consiste dans la chasse aux oiseaux, dans la manière de les élever et de les apprivoiser. » Le métier d’oiseleur existe depuis le moyen âge mais il connaît son âge d’or aux XVII […]

Spécial Saint-Valentin – Porte donnant sur la cure de l’église de Commercy

Petit rappel historique : C’est dans cette cure que la marquise du Châtelet rejoignait son amant Francois (de) Saint-Lambert. Celui-ci avait été banni de la cour par le roy Stanislas qui le détestait, le Bel officier poète n’avait donc pas le droit de résider dans le château de Commercy. Eglise Saint-Pantaleon Photos PFD2019

La courte vie d’Adélaïde du Châtelet, fille d’Emilie et de Saint Lambert

Stanislas Adélaïde du Châtelet, fruit des amours tumultueuses entre Emilie du Châtelet et François Saint-Lambert, nait le 4 septembre 1749 dans les appartements de la Reine de Pologne, au château de Lunéville. Son avenir semble donc assuré mais le décès tragique de sa mère (morte 6 jours exactement après l’avoir mise au monde) va malheureusement […]

La Correspondance d’Émilie Du Châtelet

Sous la direction de Ulla Kölving et Andrew Brown. Avec la collaboration de François Bessire, Olivier Courcelle, Pierre Crépel, Linda Gardiner, André Magnan, Gilles Plante, Anne-Lise Rey, Charlotte Simonin et Anne Soprani. Révision des textes et des notes par André Magnan. ISBN 978-2-84559-136-3, 2018, 240 x 160 mm, 2 volumes, 1242 pages, 73 illustrations, cartonné. […]

Avis aux éditeurs !

Le château d’Emilie, livre maison racontant la vie d’Emilie & Voltaire grâce à son mobilier 100% XVIIIe, (planches prédécoupées à monter), cherche son éditeur ! Me contacter si vous êtes intéressé ! DR©PFDebert2018  

Jolie découverte – La forge « perso » de la marquise du Châtelet !

Au lieu dit « La maison blanche » au fond du parc du château de Cirey-sur-Blaise (1/2 lieue) existent toujours les bâtiments d’une ancienne forge construite en 1673, par Charles du Châtelet(1), pour fournir différents éléments en fer nécessaire à la vie quotidienne du château. Cirey-le-Château fut en effet depuis le XVe siècle un lieu d’exploitation du […]

Collector ! Jeu de cartes Stanislas ! (édité en 1978)

Madame de Boufflers, Emilie du Châtelet, Voltaire, François Devaux, le duc Ossolinsky, Chaumont de la Galaizière, etc… Juste un hic sur la description (sommaire) des personnages ou il est écrit sur Emilie du Châtelet, je cite,  » Esprit curieux, elle publie des ouvrages scientifiques et philosophiques, son œuvre est toutefois empreinte de pédantisme. » !!!!!! Jeu […]

Peu de rues de Nancy et Metz (confondues) portent des noms de femmes, le magazine Nancyfemmes en a déniché quatre et met en avant ces personnalités exceptionnelles souvent méconnues du grand public

Emilie du Châtelet mathématicienne Julie Daubié première bachelière (née à la manufacture de Bains-les-Bains) Marie-Octavie Sturel Paigné, peintre Hélène Studler, religieuse Article à lire dans NANCYFEMMES ETE 2018 on peut quand même ajouter à cette liste, du moins pour Nancy : Anne Fériet, bienfaitrice Virginie Mauvais, aviatrice Philppe de Gueldre, duchesse de Lorraine

Pépite !

Comme promis, voici quelques photos d’un site exceptionnel, à quelques lieues de Nancy. L’ensemble datant du moyen-âge est remanié au XVIIIe siècle par la famille de la Salle (oncle du fameux général de Napoléon Bonaparte, une famille de Metz à ne pas confondre avec les Collinet de la Salle, nobles de la cour de Lorraine). […]

Trop fière d’avoir reçu une « missive » de la part de « the » spécialiste d’Emilie du Châtelet : Elisabeth Badinter, pour ma dernière parution sur la divine marquise !

Vous pouvez trouver mon livre dans les librairies Quantin – Lunéville, Didier – Nancy, Boutique du Lieu – Musée des Beaux-Arts de Nancy, L’autre Rive – Nancy, Le Pythagore, Chaumont, Château d’Emilie -Cirey-sur-Blaise, Le moulin aux Lettres – Epinal, Le Hall du Livre – Nancy, … et aussi sur ma page auteur  Amazon où vous […]

Hôtel du Châtelet à Blâmont, une famille tombée dans l’oubli, leur demeure aussi…

Si Emilie du Châtelet réussit à subsister tant bien que mal dans les mémoires grâce à son œuvre immense sur Newton, ce n’est pas le cas de la famille de son mari. Pourtant, au XVIIIe siècle, les membres de la « prestigieuse » famille du Châtelet, descendants selon Dom Calmet, des puissants ducs de Lorraine (par Thierri […]

Emilie du Châtelet
Philosophe des Lumières Editions Le Pythagore

Art de vivre à la française d’une marquise avant-gardiste Bienvenue dans l’univers studieux et glamour d’une femme éblouissante née à l’aube du XVIIIe siècle. Talentueuse sur tous les sujets, Émilie du Châtelet parle plusieurs langues, lit le latin et le grec dans le texte, s’intéresse à la mode et chante l’opéra.
Particulièrement douée pour les mathématiques, […]

Enfin, je peux l’annoncer officiellement, vous trouverez Emilie partout sur la planète et surtout dans toutes les bonnes librairies !

Enfin, vous pourrez accéder à toutes les nouvelles du couple le plus sulfureux du XVIIIe siècle, Emilie & Voltaire ! Ce petit livre permet de comprendre la personnalité de la marquise du Châtelet, grâce à une biographie, la replaçant dans son environnement, et l’étude de ses factures privées qui la place au premier rang des « fashion […]

Women of mathematics I Gallery of portraits

Exposition à l’UFR MIM – Metz http://womeninmath.net/ UFR Mathématiques, informatiques, mécanique Metz France L’UFR MIM à Metz accueille dans ces nouveaux locaux l’exposition  »women of mathematics » (http://womeninmath.net) reproduite à l’initiative de l’Institut Elie Cartan et plus particulièrement de Isabelle Dubois et Anne Gégout-Petit. Cette galerie de portraits mettant à l’honneur des mathématiciennes peut être visitée […]

Le 11 février est la journée internationale des femmes de sciences, c’est donc une journée pour fêter Emilie du Châtelet et tant d’autres femmes talentueuses !

Pour fêter cela, voici un portrait inédit de la marquise du Châtelet, première scientifique à avoir interpréter et diffuser les théories de Newton. Photographie en noir et blanc d’un portrait peint par Nicolas-Bernard Lépicié, (1735-1784), peint probablement après la mort de la marquise car ce peintre avait 14 ans en 1749 date du décès d’Emilie, […]

Pause gourmandise ou poudre de tubéreuse, entrez dans l’intimité du couple le plus sulfureux du XVIIIe siècle : Emilie & Voltaire, les « philosophes voluptueux »

Conférence « Emilie du Châtelet, une marquise avant-gardiste ! » ou « Petit aperçu du marché du luxe au XVIIIe siècle ! » basée sur l’étude du fonds Du Châtelet, ADHM, par Pascale Debert CHAUMONT Archives départementales de Haute-Marne, 18h.

Esclave de la Vierge Marie !

L’anecdote la plus énigmatique et aussi la plus drôle concernant la marquise du Châtelet se trouve dans un registre paroissiale de l’église de Saint-Augustin à Bruxelles. On y trouve une page signée de la main de la marquise, probablement saisie d’une étrange et subite dévotion, qui scelle ainsi son entrée dans la confrérie des esclaves […]

Hôtel Lambert, un temple digne des Dieux

En 1739, en accord avec Voltaire, la marquise du Châtelet se lance dans l’acquisition de l’hôtel Lambert sur l’Ile Saint-Louis, « La plus belle maison de Paris que j’ai une envie extrême d’obtenir. », «Je serai dame du palais Lambert.», écrit-elle ! Le divin couple rêve de co-habiter avec les Dieux de l’Olympe peints sur […]

Le spectre d’Emilie aperçu au château de Lunéville (scoop de décembre 1749)

Une histoire véridique (et retranscrite dans une gazette parisienne) circule après la mort de la marquise du Châtelet. Un soir de décembre 1749 au château de Lunéville, un soldat voit le spectre d’Emilie dans la salle du théâtre, pris d’effroi, il tire sur le fantôme et tombe à la renverse… Voici la véritable histoire  telle […]

Merci à la Société Voltaire pour son colloque international sur Emilie du Châtelet

Merci à Andrew Brown et à son équipe, les organisateurs, et à tous les conférenciers pour leurs travaux de qualité dont certaines nouvelles anecdotes ne manqueront pas d’alimenter les futurs articles d’Histoires Galantes Quelques photos du lieu de la deuxième journée du colloque, l’hôtel de Soubise, un hôtel qui va si bien à la marquise […]

Lumières de Lorraine

Ébloui lors de son passage à Lunéville en 1735, par les « machines » fabriquées par Philippe Vayringe (un petit paysan devenu ingénieur et diffuseur de la pensée newtonienne grâce au duc Léopold), Voltaire commande à partir de 1737, à l’abbé Nollet (physicien), les plus beaux instruments scientifiques de l’époque. Le philosophe aménage en fastueux cabinet de […]

Une affaire qui tourne mal !

Voltaire n’eut pas toujours que des bonnes idées…  En 1733, le poète s’improvise « entremetteur » et arrange un mariage entre mademoiselle de Guise, noble descendante de la maison ducale de Lorraine, et un ami intime d’Emilie du Châtelet, Monsieur de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu, simple roturier. L’espiègle philosophe « conduit son affaire comme une […]

Fagnana, fagnana !

Pour quelle raison la marquise du Châtelet rit plus que personne aux spectacles de marionnettes ? C’est, écrit-elle dans son Discours sur le bonheur, « parce qu’elle est susceptible d’illusion… ». Un des secrets du bonheur d’Émilie et de Voltaire serait donc qu’ils ont su garder leur âme d’enfant ! Madame de Graffigny, invitée à […]

Sylvie à Versailles

l’opéra Sylvie de Pierre-Montan Berton est représenté pour la première fois le 23 février 1749, dans les Petits-Appartements du Roi à Versailles devant un public très restreint sélectionné par Louis XV lui même, Sylvie étant incarnée par la marquise de Pompadour ! Emilie du Châtelet et Voltaire sont présents et le couple « people » […]

La grotte de Voltaire

En 1738, Françoise de Graffigny est invitée dans le château d’Emilie où s’est réfugié Voltaire, à Cirey. Ce séjour de plusieurs mois dans l’atmosphère studieuses de ce « temple des arts », est probablement perçu par la future femme de lettres comme une sorte de rite initiatique car elle qualifie ironiquement la porte des appartements […]

Une « paparazza » chez Emilie du Châtelet !

Madame de Graffigny, quittant définitivement la cour de Lorraine en 1738, est invitée par Voltaire dans le château d’Emilie à Cirey, et elle n’a pas sa langue dans sa poche pour raconter la vie intime du couple le plus en vue de l’époque ! A peine arrivée, la Lorraine, qui, dit-elle, fait « sa Française […]