Havre de paix – Cirey-sur-Blaise

Libertin et impertinent, critiquant la royauté et dénonçant les guerres de religion, Voltaire fut emprisonné plusieurs fois à la bastille,
Sa réplique à M. de Rohan « Je commence mon nom, là où vous finissez le vôtre » lui valut d’être roué de coup puis exilé en Angleterre, son refuge chez sa maîtresse Emilie du Châtelet dans son château à Cirey-sur-Blaise, à l’époque en Lorraine, est un havre de paix pour le philosophe.

« Occupé sans tumulte, amusé sans langueur,
Je fuyais les chagrins, j’ai trouvé le bonheur…
L’étude et l’amitié me tiennent sous leur loi :
Sage, heureux à la fois, dans une paix profonde,
Je bénis mon destin d’être ignoré du monde. »

(dans l’asile de ma retraite, Voltaire à Cirey 1736)
Photo du pont au pied du château de Cirey (2014 ÷ )Article © DR Pascale Fourtier Debert

voltaire

cirey3

Article / Photographie © DRPascale Fourtier Debert

Laisser un commentaire