Adam et Eve

ibouffe001p1

Le che­va­lier et poète Stanislas de Boufflers (fils de Mme de Boufflers, favorite de Stanislas, né dans une chaise de poste voir article chaise de poste et  article amour, amour… ) déploie tout son esprit pour séduire Mme de Sabran et quand il en devient l’amant, les cir­cons­tances ne leur per­mettant pas de se voir sou­vent, ils entretiennent une correspondance exceptionnelle, imprégnée de l’humour qu’ils ont en commun.

Le chevalier de Boufflers :

« Plus on a d’esprit et plus on t’aime. C’est un compliment que je ne suis pas fâché de me faire en passant ».

la Comtesse de Sabran :

« Je t’aime au moins comme la mère Ève aimait le père Adam, et je te dis tout ce qu’elle lui disait dans ce char­mant para­dis où ils étaient si à leur aise ».

Le Lit bleu : Correspondance échangée pendant un demi-siècle (1777- 1827)
Elisabeth Vigée-Lebrun, Portrait de madame de Sabran – BnF, Estampes et photographie http://blog.bnf.fr/

Article © Pascale Fourtier Debert

Laisser un commentaire