Le roi du bluff !

La terrasse au dessus de lArc Héré de la Place Stanislas est un bel exemple de l’envers du décor de Stanislas.
On découvre que les statues coté place de la Carrière ne sont en fait que du bluff et que seules leurs faces visibles sont sculptées, leurs faces arrières, elles, étant complètement … plates !

Décors de théâtre, constructions de fantaisie, les « folles » constructions du roi Stanislas (le kiosque, le trèfle, le château d’eau…) ont éprouvé bien des jugements péjoratifs.
Il faut dire que notre roi Stanislas semblait s’évertuer à déployer autour de lui un monde de carton pâte, comme pour signifier que lui même était un roi fantoche, ce qu’il était en effet !
Il mettait donc sa puissante imagination au service d’un paradis éphémère dans lequel il s’étourdissait pour oublier ses déboires politiques !
Il faut dire aussi que le roi n’avait qu’une modeste pension pour réaliser toute ses fantaisies, et tout était fait à l’économie, par exemple le bronze des statues était remplacé par du plomb, les décors en trompe l’œil imitaient fort bien le marbre, etc…
Heureusement la plus belle de ses réalisations, l’ensemble XVIIIe de Nancy a résisté malgré tout au temps (et surtout à son beau-père Louis XV qui à sa mort, détruisit systématiquement toutes ses constructions).

Article / Photographies © DR Pascale Fourtier Debert

 

here16

here15here1

Laisser un commentaire