Vaux, chef d’œuvre oublié de Boffrand

chateau-de-vaux-10_a

L’accès à ce domaine caché au milieu des bois se fait par une allée «sans fin», longue de deux kilomètres qui vous emmène à ce chef d’œuvre du XVIIIe siècle, dessiné par l’un des plus grands architectes de l’époque, Germain Boffrand, architecte du Roi mais aussi du Duc de Lorraine.
Boffrand a littéralement posé les bâtiments au cœur d’une clairière d’une centaine d’hectares de prairies, clairière elle-même ceinte d’une couronne de verdure de 350 hectares de forêt !
Car à Vaux tout est sur-dimensionné : Des communs immenses abritent écuries pour 33 chevaux, pigeonnier, pressoir, chenils, mais aussi ferme avec cour et basse-cour et bien sûr jardin-potager clos de hauts murs, verger, et fontaine.
Construit pour le Marquis d’Aubeterre, qui s’est ruiné par l’ambition de son projet, le château sera terminé par sa fille.

Racheté mi juin 2015, par le jeune Edouard Guyot, 22 ans, le château de Vaux à Fouchère dans l’aube est ouvert au public depuis le 11 juillet 2015 et un gite vous y accueille toute l’année !

045

034 035 038  048 001

http://www.grandsgites.com/gite-10-chateau-vaux-2861.htm
Photos chateau-fort-manoir-chateau et Robert Chazal tableau de Robert Chazal © Tous droits réservés

Dédicace spéciale à Léone !

2 Replies to “Vaux, chef d’œuvre oublié de Boffrand”

  1. Le prénom de Léone , fille d’immigrant ,est Léonarda .
    Bises .Robert .

  2. […] ne lésine pas sur les moyens non plus, la galerie de 30 m, prouesse technique architecturale de Germain Boffrand devient la salle d’audience du Tribunal et les murs auparavant destinés aux étoffes […]

Laisser un commentaire