la mystérieuse énigme du portrait de Germain Boffrand

boffrand2

Si l’identité du modèle ne semble pourtant faire aucun doute, la question reste cependant en « suspens » au musée des Beaux Arts de Nancy.
Pourtant tout concorde pour que le modèle du tableau de Jean II Restout ne soit autre que Germain Boffrand ???
Ce tableau du début du XVIIIe siècle représente un architecte esquissant des plans, et dévoile en arrière plan un bâtiment en construction qui ressemble à l’actuel « palais du gouvernement » de Nancy.
Il n’y a aucun doute sur l’attribution de ce bâtiment à Germain Boffrand, architecte du duc Léopold, qui dessine les premiers plans en 1715 du « Nouveau Louvre », place de la Carrière. (voir l’élévation en cliquant ici)
Ce bâtiment lui est commandé par le duc Léopold. Resté inachevé après sa mort, il sera reconstruit par Héré, architecte de Stanislas qui en gardera les grandes lignes que l’on aperçoit sur le tableau en arrière plan !
D’autre part, Germain Boffrand travaille souvent en étroite collaboration avec son contemporain le peintre Jean II Restout, peintre de ce tableau, notamment pour la décoration de l’hôtel de Soubise à Paris.
Les portraits de l’architecte, (entre autre celui de Lambert-Sigisbert Adam) ne semblent pas non plus démentir ce fait, même traits de l’architecte, même fossette au creux du menton, même nez, même bouche …, la seule différence serait juste un petit lissage du nez, probablement par coquetterie !
Il serait temps que la lumière soit faite sur cette mystérieuse énigme ! Afin que ce magnifique tableau puisse enfin illustrer sans ambiguité la Lorraine du XVIIIe siècle !
Article © PFDebert

boffrand2

2 Replies to “la mystérieuse énigme du portrait de Germain Boffrand”

  1. […] à décors peints place Stanislas, palais du Gouvernement, palais des Ducs, (à regarder de près) offert à Amélie d’Orléans, reine du Portugal et […]

  2. […] celui de son richissime amant ! Le duc finance les travaux commandés à son premier architecte Germain Boffrand. Pour en régler la note, il puisera dans le trésor au détriment de sa propre famille… Le palais […]

Laisser un commentaire