Sexy en habit de deuil

leclerc-deuil

sebastien-leclerc6

Quand le graveur Lorrain Sébastien Leclerc, « As » du burin, lance le défi, « Sexy en habit de deuil », Christina Cordula peut aller se rhabiller !
Le graveur surdoué, né à Metz en 1637, grave sa première estampe à 7 ans ! (un enfant endormi, en perspective, avec juste quelques petits raccourcis de rien du tout, hem, hem…)

bb
Sébastien Leclerc signe ensuite une série d’eaux fortes (1664) appelée « Modes de Metz » où ses personnages masculins ont tous des poses sensuelles et décalées,

Ce génie du dessin et de la perspective est évidemment récupéré et nommé rapidement graveur du roi Louis XIV. Aussi célèbre que Callot, il gravera jusqu’à la fin de sa vie des estampes que les collectionneurs s’arrachaient, s’arrachent et s’arracheront !
Prochainement, article coup de cœur sur Sébastien Leclerc et ma découverte d’un recueil de plusieurs séries d’estampes de ce graveur lorrain de génie, conservé précieusement à la bibliothèque de Nancy !


L’homme en deuil : [estampe]
Auteur  Leclerc , Sébastien (1637-1714). Graveur- Source©Gallica bnf

 

sebastien-leclerc2
Le Conseiller au parlement : [estampe]

sebastien-leclerc1

Le Général d’armée : [estampe]

f1-11

Le Président à mortier : [estampe]

f1-15
L’abbé en manteau court : [estampe]

sebastien-leclerc3
Le gentilhomme : [estampe]

f1-12
L’abbé en manteau long : [estampe]

f1-13

©source gallica bnf

 

 

Laisser un commentaire