Femmes peintres : Anna-Dorothéa Therbusch

anna-dorothea3

Anna-Dorothea Therbusch, née Liszewska (1721-1782), est une peintre allemande d’origine polonaise.

Séjournant à Paris de 1765 à 1768, où elle est reçue à l’Académie Royale de peinture en 1767, cette peintre extrêmement talentueuse y rencontre de nombreux artistes et devient la maîtresse de Diderot qu’elle peindra nu (ce qui est un exploit pour l’époque, les femmes n’ayant pas le droit de peindre la nudité !). 
Sa relation avec le philosophe a inspiré Éric-Emmanuel Schmitt pour sa pièce «L’esprit libre», également connue sous le nom de «Le Libertin».
Formée par son père, le portraitiste Georg Lisiewski (1674-1751) et par Antoine Pesne (1683-1757 ), Anna-Dorothea Liszewska ne se consacre à son art qu’en 1760, à 39 ans, (entre temps, elle a secondé son mari aubergiste et élevé 4 enfants) mais elle connait un rapide succès et est nommé peintre officielle de différentes cours Prussiennes en 1763. Après son bref séjour à Paris, n’y rencontrant pas la notoriété qu’elle attendait, elle retourne à Berlin où elle devient peintre officielle de Frédéric II de Prusse, et réalise des commandes pour Catherine II de Russie.
Elle peint avec minutie les tenues raffinées de l’époque, la brillance des velours, des satins et des tissus moirés.
Article Montage psd©PFDebert
anna-dorothea anna-dorothea5

Laisser un commentaire