Le Balafré et sa femme, tranquilles dans leur petite chapelle…

et pourtant, Henri de Lorraine, duc de Guise, est l’un des commandants militaires le plus actif lors de l’horrible massacre de la Saint-Barthélémy qui fit plus de 30 000 victimes.
Voici les statues de marbres qui ornent son mausolée commun avec celui de sa femme Catherine de Clèves.
Les cénotaphes en parfaite symétrie, se font face et se répondent dans un savant effet de « jeu de miroir ».
La chapelle du collège des jésuites d’Eu qui abrite ce mausolée est commandée par Catherine de Clèves qui y fait élever le tombeau de leur famille 36 ans après l’assassinat de son mari, mais le monument funéraire ne contient pas les restes du duc de Guise qui furent jetés dans de la chaux vive juste après son assassinat à Blois, le 23 décembre 1588, ses cendres ayant été dispersées ensuite dans la Loire.

Chapelle du collège des Jésuites, Eu, Normandie.
Photographies ©PFDebert 2019

2 Replies to “Le Balafré et sa femme, tranquilles dans leur petite chapelle…”

  1. C booo ! (merci Pascale)

    1. Merci de ce commentaire enthousiaste !
      Belle fin d’été !

Laisser un commentaire