Le chevalier de Boufflers peint par lui même !

(Vendu le 19 mai 2019 chez Antic Thermal, Nancy)
Oui, parce que le célèbre chevalier, fils de la favorite de notre roi Stanislas; savait aussi peindre, il en parle sans les lettres éditées à sa maman (« Lettres à ma mère, sur la Suisse » (1770)*). Stanislas de Boufflers, composa aussi un conte licencieux, « Aline, reine de Golconde » qui connut un grand succès. C’est lui aussi qui, alors gouverneur du Sénégal, sauve une petite orpheline Goréenne de l’esclavage en la confiant à son oncle… Il épouse sur le tard son grand amour Éléonore de Sabran et leur correspondance est connue sous le nom du « Lit Bleu ».
Bref ! Il eut une vie bien remplie, et pour tout vous dire on le résume à son époque en ces termes : « Abbé libertin, militaire philosophe, diplomate chansonnier, émigré patriote, républicain courtisan. ».
Il repose désormais dans une tombe du Père Lachaise sur la pierre de laquelle on lit, à demi-effacée, cette mélancolique inscription :
Mes amis, croyez que je dors !.
Lettres consultables à la Bibliothèque Stanislas de Nancy.
http://www.anticthermal.com/?attachment_id=141433

Laisser un commentaire