La Chimère

(ça balance pas mal à Paris, ça balance pas mal…)
Madame de Graffigny ayant gardé en travers de la gorge sa grosse dispute avec madame du Châtelet (qui avait failli, en 1739, la gifler(1)), commente avec délectation, en 1749, les potins parisiens autour de la malheureuse grossesse de la pauvre marquise(2).
Et c’est presque trop facile pour elle car, la « Chimère » (surnom que madame de Graffigny donne à Emilie) tombe enceinte a 41 ans et, au XVIIIe, c’est un âge avancé pour avoir un enfant, d’autant plus que cet enfant est celui de son amant Saint Lambert et non de son amant officiel Voltaire.
Bref la situation est vaudevillesque et fait rire toute la cour et tout Paris.
Madame de Graffigny colporte donc avec délices ses nombreux ragots dont voici un petit aperçu :

« J’ai passé mon après-midi bien « lenguissament ». J’ai eu une longue visite de Mr de Bercy, qui est cependant assez aimable. Il m’a beaucoup parlé de la prétendue grossesse de la Chimère. C’est la nouvelle du jour, et le ridicule le plus complet. Cela la vieillit de 20 ans. On l’appelle Elizabeth(4). Tout le monde va la voir comme le rhinocéros. J’espère que nous aurons de bons contes et de bons vers. »

« la grossesse est le refrain de tous les propos. On prétend qu’ Atis (Voltaire) a voulu se donner quelques airs sur cet enfant futur, mais qu’un mauvais colibetier(3) lui a répondu: « Point, point, c’est aujourd’huy St-Lambert; qui quitte sa place la perd » »

« Son Excellence et Mlle Henri. me firent encore rire de tous les contes de la grossesse. On envoye toutes les femmes stériles en pèlerinage à St-Lambert. Voila comme on usurpe des réputations. Qui ne croira dans les siècles futurs que notre petit ami était un foudre de guerre ? »

« Tu peux hardiment complimenter le Petit (surnom de Saint Lambert). La grossesse est de quatre mois et demi. L’enfant remue. Le mari proteste gaiment qu’il n’y a nulle part. Je n’entends pas parler d’Atis (Voltaire) dans tout cela. Je crois qu’il sait à quoi s’en tenir. Cela n’empêchera pas que vous n’ayez le bonheur de la posséder. Elle compte faire ses couches où elle a pris l’enfant. Il faut bien un Godard(5) dans tout cela. »

1- Alors que madame de Graffigny est invitée chez la marquise du Châtelet en son château à Cirey, elle est soupçonnée par la marquise d’avoir fait sortir des vers très compromettants pour Voltaire. Madame du Châtelet entre dans une colère effroyable après avoir découvert en ouvrant les lettres de « la Grosse » (surnom de madame de Graffigny) que celle-ci raconte tout ce qui se passe chez elle dans des termes assez crus
2- Dix années après, la Grosse (surnom de madame de Graffigny) est donc, bel et bien, rancunière…
3- quelqu’un qui fait des quolibet
4- Elisabeth, cousine de la Vierge est le symbole des femmes qui tombent enceintes à un âge avancé.
5- Godard: nom propre dont on appelle populairement celui dont la femme est accouchée

Source : Correspondance de madame de Graffigny, Oxford Bibliothèque de Nancy
Chimère de M.r Desprez © Gallica
[Le griffon] : [estampe] / MS [M. Schongauer] [monogr.] Auteur : Schongauer, Martin (1450?-1491). Graveur

Dans la mythologie grecque, la chimère est une créature fantastique malfaisante dont le corps tenait généralement pour moitié du lion et pour l’autre moitié de la chèvre, et qui avait la queue d’un serpent. Le nom de « chimère » a été donné à des bêtes fantastiques qui n’ont de commun avec l’animal de la mythologie que le caractère composite bizarre.

Laisser un commentaire