Môssieur de Silhouette


M. Étienne de Silhouette (1709-1767), contrôleur des finances sous Louis XV, a donné son nom au genre de peinture dit « à la silhouette ». Sa réputation de mesquinerie et de sécheresse le rendit si impopulaire que son nom fut attaché à ce qui était inachevé et ne tarda pas à devenir ridicule.
 Furent ainsi appelés « à la Silhouette », les culottes sans plis et sans poches les tabatières de bois brut, ainsi que les portraits tirés de profil sur du papier noir. La mode des découpeurs de silhouette dura quelques décennies et ce nom commun, reconnu en 1833 par l’Académie française, est aujourd’hui d’envergure internationale.

voir article : Le théâtre d’ombre de Séraphin le Lorrain

 

Les deux maîtres du genre sont à la fin du XIXe S., 
Arthur Rackam lorsqu’il illustre Cendrillon

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k56886555/f3.image

et Andersen dont les découpages sont tout simplement féériques

http://visitandersen.com/paper-cuts
illustration à la silhouette de la famille impériale de Russie en 1784 © silhouette-paper-cut-art

Article © DR Pascale Fourtier Debert

Laisser un commentaire