Une affaire qui tourne mal !

lixin
Voltaire n’eut pas toujours que des bonnes idées…
 En 1733, le poète s’improvise « entremetteur » et arrange un mariage entre mademoiselle de Guise, noble descendante de la maison ducale de Lorraine, et un ami intime d’Emilie du Châtelet, Monsieur de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu, simple roturier.
L’espiègle philosophe « conduit son affaire comme une intrigue de comédie ! ».(V. lettre à Cideville)
Ce mariage dont Emilie et lui sont les  invités vedettes est célébrée le 7 avril 1734, mais l’alliance entre un « Vignerot » et l’illustre maison de Lorraine, scandalise les membres de la famille ducale, allant même jusqu’à provoquer, quelques mois plus tard, un duel mortel entre le « jeune marié » et le prince de Lixin, marié à une fille légitimée du duc Léopold (née Craon).
Voltaire et Emilie eurent bien du mal à se remettre de cette altercation qui couta la vie au malheureux prince de Lixin et fit craindre un temps pour la vie de leur cher ami, le duc de Richelieu !
Illustration Claude Jacquart, Marche du mariage de Monseigneur le prince de Lixin […], © Lunéville, Musée du château des Lumières
Voltaire – Œuvres complètes Lettre à Á M. DE CIDEVILLE
Article © DR Pascale Fourtier Debert

Billet de mariage de M. le duc de Richelieu et Mlle de Guise 1734

faire_part
duel

Laisser un commentaire