Livre sur la Place – Dédicace des Riens et des Secrets le 20 septembre 2020 à la bibliothèque Stanislas de Nancy

Ils sont arrivés, ils sont là !PETITS RIENS DE MME DE GRAFFIGNYExtraits choisis parmi la correspondance de Mme de Graffigny à son ami Panpan Devaux.Sorte de blog avant l’heure de la “bonne Grosse” racontant ses aventures à ses amis lorrains.PETITS SECRETS DES DUCS DE LORRAINE AU XVIIIe SIECLEAnecdotes anciennes et actuelles pour explorer la Lorraine […]

En savoir plus

Ancienne Bibliothèque Royale – Nancy

La bibliothèque médiathèque de Nancy, ancienne Bibliothèque Royale est un des lieux emblématiques de Nancy dont Stanislas est à l’origine. C’est une des rares bibliothèques publiques à avoir été créées à cette époque et elle abrite encore des trésors du XVIIIe s. entre autres… Elle est fondée en 1750 par le comte de Tressan, personnage […]

En savoir plus

La météo au temps de Stanislas – Samedi 20 janvier – Bibliothèque Stanislas

10h30 et 16h  Atelier numérique du patrimoine Le roi Stanislas avait-il une appli météo ? Pas sûr ! Mais le journal tenu par Nicolas Durival comporte de nombreuses informations sur la météo et le climat. Une bonne occasion de faire un voyage dans le temps et la météo lorraine du 18e siècle à partir de […]

En savoir plus

Conférence Bibliothèque Stanislas I Une heure avec… Germain Boffrand

Il y a 350 ans naissait l’architecte Germain Boffrand, brillant héritier de l’art classique. Découvrez la création des résidences voulues en Lorraine par le duc Léopold, reflets d’un art de cour à son apogée. Conférence de Thierry Frantz I samedi 17 juin I 10h30 I Bibliothèque Stanislas de Nancy

En savoir plus

Il faut sauver la dernière chartreuse de Stanislas

Recoupage des ruines actuelles de l’une des dernières chartreuses de Lunéville avec les plans dessinés par l’architecte Piroux, l’élévation correspond bien a celle des chartreuses briquetées construites sous Stanislas vers 1750.Superposition de l’élévation de la façades en ruine sur l’élévation de l’architecte Piroux de la chartreuse de Montempé offerte par madame de Boufflers à Panpan […]

En savoir plus

La Chimère

(ça balance pas mal à Paris, ça balance pas mal…) Madame de Graffigny ayant gardé en travers de la gorge sa grosse dispute avec madame du Châtelet (qui avait failli, en 1739, la gifler(1)), commente avec délectation, en 1749, les potins parisiens autour de la malheureuse grossesse de la pauvre marquise(2). Et c’est presque trop […]

En savoir plus

Astuce beauté de madame de Graffigny

Les mouches sont de petits morceaux de taffetas noir que l’on met sur son visage au XVIIIe siècle, elles sont censées exprimer toute une gamme de sentiments.Madame de Graffigny, très fine et distinguée dans les lettres qu’elle échange avec son ami Panpan Devaux (gentilhomme de la cour de Lunéville) et surtout d’un esprit très pratique, […]

En savoir plus

Les escaliers de Panpan

Panpan Devaux avait inventé le sport en salle avant l’heure en dévalant les escaliers de sa maison à Lunéville !Panpan est un gentilhomme de la cour de Lorraine, il est connu pour avoir été le confident de la célèbre femme de lettres Françoise de Graffigny.Ils se sont envoyés mutuellement 4 500 lettres et voici ce […]

En savoir plus

Louise Durival, une pré-révolutionnaire au château de Fléville

Louise du Fresne-Durival (1738-1819) est extrêmement moderne. Physicienne et philosophe(1), elle joue de la guitare, s’habille en homme, vit avec une femme (2), défend des causes sociales, écrit des articles pour l’encyclopédie de Diderot et sera, malgré ses attaches anciennes, pour la Révolution. Elle sera aussi l’égérie du salon littéraire de la duchesse de Brancas (1710-1784) […]

En savoir plus

Première femme critique littéraire et courtière

Françoise de Graffigny, (née d’Issembourg du Buisson d’Happoncourt) voit le jour le 11 février 1695, au n°15 place de la Carrière à Nancy, dans une maison ayant appartenu à son arrière grand-oncle, qui n’est autre que le célèbre graveur Jacques Callot. Première femme à s’émanciper d’un mariage arrangé en obtenant une “séparation” de corps (divorce) […]

En savoir plus

Lumières de Lorraine

Ébloui lors de son passage à Lunéville en 1735, par les “machines” fabriquées par Philippe Vayringe (un petit paysan devenu ingénieur et diffuseur de la pensée newtonienne grâce au duc Léopold), Voltaire commande à partir de 1737, à l’abbé Nollet (physicien), les plus beaux instruments scientifiques de l’époque. Le philosophe aménage en fastueux cabinet de […]

En savoir plus

Sexy en habit de deuil

Quand le graveur Lorrain Sébastien Leclerc, “As” du burin, lance le défi, “Sexy en habit de deuil”, Christina Cordula peut aller se rhabiller ! Le graveur surdoué, né à Metz en 1637, grave sa première estampe à 7 ans ! (un enfant endormi, en perspective, avec juste quelques petits raccourcis de rien du tout, hem, […]

En savoir plus

Les aventures d’un amoureux éconduit

scoop ! Un manuscrit inédit des poésies libertines du comte de Tressan, fondateur de l’Académie de Stanislas, vient d’être acquis par la bibliothèque de Nancy et c’est justice car voici l’histoire de ce personnage : Le comte de Tressan, personnalité littéraire du XVIIIe siècle, arrive en Lorraine en 1750. Cet aristocrate, esprit vif, belle allure […]

En savoir plus

Grrrr… Madame de Grrrrraffigny, une cougar “Lorraine”

Après avoir vécu une malheureuse première vie, battue et ruinée par un mari buveur et joueur. Françoise de Graffigny va vivre plusieurs autres vies. Après l’obtention d’une séparation de corps de son mari violent* (fait extrêmement rare au XVIIIe siècle), (*archives sources policières et témoignages, Correspondance de madame de Graffigny, Oxford (0), bibliothèque de Nancy […]

En savoir plus

Il faut cultiver notre jardin

Bien avant que Marie-Antoinette ne crée son hameau du Petit Trianon, Stanislas fait construire dans les jardins de Lunéville une sorte de hameau composé de petites maisons champêtres appelé “Les Chartreuses“ alignées le long du grand canal. (il s’est probablement inspiré de la duchesse Elisabeth-Charlotte qui possédait son propre potager.) Les courtisans y possèdent chacun […]

En savoir plus

Histoire de la “ferme de Saint-Urbain” à Rosières-aux-Salines

Comme promis, voici un petit topo sur la belle maison de Rosières-aux-Salines, dite « ferme de SAINT-URBAIN », grâce aux recherches d’une ancienne propriétaire (que je remercie au passage), recherches que j’ai recoupées avec les miennes (modestes). Si effectivement, le style très XVIIIe de cette belle demeure semble être dû à des éléments ajoutés au […]

En savoir plus

Quand la cour de Fontainebleau s’invite en Lorraine

A l’époque de Chrétienne de Danemark, duchesse de Lorraine et de Bar (XVIe siècle), la France a réussi, à coup de force et de mariages, à se rapprocher considérablement de la Lorraine. On fête en 1559 le mariage de Charles III de Lorraine, fils de Chrétienne, avec Claude de France, fille de Catherine de Médicis, […]

En savoir plus

Une fière allure

Petite balade en images pour découvrir l’église de Nancy qui fut l’une des plus importantes de Lorraine.La façade de l’ancienne église du noviciat des Jésuites a encore une fière allure, n’en déplaise à ses « détracteurs-promoteurs », mais c’est surtout la façade de l’un des bâtiment les plus emblématiques de la Lorraine. En effet des investigations […]

En savoir plus

« Et c’est à Paris que je manque de plaisirs ! » Mme de Graffigny, confinée malgré elle…

Paris, septembre 1745, Mme de Graffigny est ruinée, elle ne voit plus ses amis, tombe malade et voit son avenir « à travers une boutelle d’ancre » :« Oui c’est être morte que de vivre comme je vis. Je me crois existante quand les occupations ; bonnes ou mauvaises, m’étourdissent, mais une reflections sur moi, […]

En savoir plus

La collection Couleur XVIIIe s’étoffe !

Parution en septembre des deux nouveaux ” opus” : Petits Secrets des ducs de Lorraine au XVIIIe siècle (deuxième édition revue et corrigée) et Petits Riens de Mme de Graffigny avec une dédicace prévue le dimanche 20 septembre de 15h à 18h à la bibliothèque Stanislas de Nancy.Autrice Pascale Debert – Liralest – Le Pythagore […]

En savoir plus

Vestiges du domaine de monsieur Barbarat de Mazirot, ministre de Louis XVI

Au XVIIIe Siècle, s’élevait sur le plateau de Brabois, un vaste château ayant les mêmes proportions que le Château de Lunéville, la bâtisse appartenait à Monsieur Charles-François-Antoine de Barbarat de Mazirot, ministre de Louis XVI. (Son grand père était directeur des salines et fermier général du duc Léopold et la famille possédait aussi le château […]

En savoir plus

La “véritable” histoire de Marco (ours du duc Léopold de Lorraine) et du petit Savoyard, colportée en 1787 par Le Conservateur

Rapidement, pour ceux qui n’ont pas le courage de lire du vieux français :En hiver 1709, un petit savoyard se réfugie dans la niche* de Marco, ours du duc Léopold, pour se protéger du froid.Marco se “prend d’affection” pour le petit garçon et lui permet de dormir dans sa fourrure et de manger sa nourriture.Ces […]

En savoir plus

Le chevalier de Boufflers peint par lui même !

(Vendu le 19 mai 2019 chez Antic Thermal, Nancy)Oui, parce que le célèbre chevalier, fils de la favorite de notre roi Stanislas; savait aussi peindre, il en parle sans les lettres éditées à sa maman (« Lettres à ma mère, sur la Suisse » (1770)*). Stanislas de Boufflers, composa aussi un conte licencieux, « Aline, […]

En savoir plus

Quand le temps continue tout seul l’œuvre de Jean-Charles Tallandier

Témoignage de l’artiste au sujet de 33 portraits des Lumières réalisés en 2005 (extrait) : “Depuis 2005, la série complète des dessins est conservée dans un coffret de bois verni à l’abri de la lumière, mais quelle ne fut pas ma surprise en soulevant récemment son couvercle : l’huile de lin parcimonieusement mélangée à l’encre grasse de […]

En savoir plus

Etonnant destin de Valentin Jamerai-Duval, jeune pâtre devenu bibliothécaire et professeur d’histoire du duc Léopold

Valentin Jamerai-Duval est un personnage digne d’un roman. Né en Champagne, dans le village d’Artonay, Valentin (orphelin de père à 5 ans) fuit sa misérable condition et traverse de violentes épreuves, notamment le terrible hiver 1709 qu’il passe recouvert de fumier au fond d’une étable , réchappant ainsi de la petite vérole qu’il a contractée, […]

En savoir plus

Stylé ! Le graveur Sébastien Leclerc dédie à l’un des fils de Colbert, une suite de figures pour lui apprendre le dessin !

Sébastien Leclerc (né à Metz en 1637) est un génie de la gravure, il démarre sa carrière à 7 ans seulement et il est tellement doué qu’il donne des cours à 10 ans ! Nommé graveur de Louis XIV, il enseigne la perspective et la géométrie pendant 20 ans à l’académie royale, puis il retrouve […]

En savoir plus

Incunabuliste lorrain !

Non, ce n’est pas une injure du capitaine Haddock, un incunable étant un livre imprimé en Europe avant le 1er janvier 1501, un incunabuliste est une personne qui recherche ces rares et précieux ouvrages ! Le Comte Léon d’Ourches, né à Nancy en 1767, est un incunabuliste célèbre, il réunit dans sa bibliothèque plusieurs incunables […]

En savoir plus

Carrément génial, le journal de Durival ou les mémoires de la cour de Stanislas, en ligne !

Nicolas Durival est un officier au service du chancelier Chaumont de la Galaizière. Il tient, dès 1737 et jusqu’à sa mort en 1795, un journal des faits qui se sont déroulés dans l’entourage ducal et dans la ville de Nancy. Les Bibliothèques de Nancy proposent l’édition de deux années charnières pour l’histoire de la Lorraine […]

En savoir plus

Le château oublié

Au XVIIIe Siècle, s’élevait sur le plateau de Brabois, un vaste château ayant les mêmes proportions que le Château de Lunéville, la bâtisse appartenait à Monsieur  Charles-François-Antoine de Barbarat de Mazirot,  ministre de Louis XVI. Il y avait édifié ce château en fer à cheval dont la façade principale était de proportions comparables à celles […]

En savoir plus

Trop mignons, les “amours” de Jean Lamour

Jean Lamour serrurier du roi Stanislas, utilisa l’ancienne église de la primatiale située entre la rue des Chanoines et la rue Montesquieux pour forger les grilles de la Place Royale. Dans son recueil de gravures de 1768, on trouve sur la première page, une gravure représentant le roi Stanislas en visite dans la forge/église, au […]

En savoir plus

Le carrosse à trois roues

Ce carrosse à 3 roues n’est pas une blague, c’est une invention de notre bon Stanislas, qui voulait améliorer les transports de l’époque, et il ne manquait pas d’idée ! A tel point qu’il fit un recueil de ses inventions, émouvant témoignage, dans lequel il consigne, preuves et dessins à l’appui, ses “utiles” découvertes. “Au […]

En savoir plus