Le rouge ! C’est chic !

Le rouge est indispensable à la cour de France, étiquette oblige, plus il est vif et plus il est chic !Les belle dames comme Emilie du Châtelet s’en tartinent allègrement après avoir, au préalable, posé sur leur visage du « blanc ».Le contraste est garanti !Si cette mode rencontre un certain succès à la ville […]

« Monsieur fait sa Madame et Madame fait son Monsieur »

La princesse Palatine dite  » Madame » est mariée avec le frère de Louis XIV, dit « Monsieur« .Madame adore la chasse et l’équitation, elle est très masculine, quant à Monsieur, il adore les robes et les bijoux, il est très féminin ;On dit alors à la cour que « Monsieur fait sa Madame et Madame fait son […]

Diderot et l’inoculation

En 1768, Denis Diderot est un fervent défenseur de l’inoculation de la petite vérole (variole) et il demande à M. Gatti, médecin consultant du roi, d’initier Mme Volland, la mère de son amoureuse, à cette « petite pratique de l’inoculation ». Ce procédé, accusé par les religieux de contrecarrer la volonté de Dieu, terrorise la […]

La petite vérole de Voltaire soignée… avec de la limonade

Il faut lire Voltaire racontant dans une lettre à M. de Breteuil (père d’Emilie du Châtelet) comment il a survécu à la petite vérole contractée en décembre 1724 chez son ami, M. le président de Maisons.Le jeune poète de 28 ans décrit avec beaucoup d’humour comment le médecin l’a soigné, c’est à dire avec 200 […]

Amour, gloire et beauté [autour de Diderot]*

Je découvre le roman Contre-confessions de Mme d’Epinay (Louise Florence Pétronille Tardieu d’Esclavelles) qui accueillit dans son château de la Chevrette (Montmorency) tous les philosophes de son temps.Son œuvre admirable fut poussée dans l’ombre par l’affreux Rousseau et ses disciples qui préféraient les femmes soumises au femmes libres…C’est un pavé de 1 500 pages, que […]

Puisqu’il faut choisir, à mots doux je peux le dire, sans contrefaçon je suis un garçon…

En 1735, à la sortie de son recueil de poésie, la poétesse « Mademoiselle de Malcrais de La Vigne » dite aussi « la Muse bretonne » fait tourner les têtes de tous les parisiens et parisiennes avec ses vers ensorcelants (voir plus bas les Hirondelles).On la considère comme la nouvelle Sapho et le directeur […]

Mme de Graffigny lance la mode « à la Péruvienne »

Madame de Graffigny ne s’attendait pas à rencontrer un tel succès en écrivant son roman épistolaire « Lettres d’une Péruvienne », et cependant elle va devenir la femme de lettres la plus connue de la fin du XVIIIe siècle, plus de 45 éditions de son ouvrage verront le jour. Véritable Madonna de son époque, on […]

Le 11 septembre n’est pas un jour comme les autres !

C’est le 11 septembre 1738 exactement, que s’élance sur les routes Mme de Graffigny !Notre bonne Grosse s’envole vers son fabuleux destin !Partie de Lunéville Françoise de Graffigny se lance à 43 ans dans une nouvelle vie et se débat contre les éléments pendant 10 ans pour devenir l’une des premières femmes « françaises » […]

Mirage dans la Grande Galerie

Se reflétant comme un mirage dans les miroirs de la Grande Galerie du Louvre, un dromadaire (appelé « chameau ») se pavane devant les yeux ébahis du petit Louis XIII.Construite sous le règne de Henri IV (1589-1610) pour permettre à celui-ci de rejoindre son épouse Catherine de Médicis, en son Palais des Tuileries, sans qu’on lui reproche […]

On voit qu’on ne voit rien

[Demange-aux-Eaux, jeudi après-midi, 9 octobre 1738] Trépignant d’impatience à l’idée de se rendre à Cirey où l’attendent Mme du Châtelet et Voltaire, Mme de Graffigny occupe tant bien que mal ses journées auprès de Mme de Stainville (à Demange-aux-Eaux) chez qui elle est invitée en tant que dame de compagnie.La bonne Grosse découvre petit à […]

« Ah, quelle femme ! Que je suis petite ! »

[Cirey, jeudi soir 25 décembre 1738]Madame de Graffigny est invitée chez les Du Châtelet, en leur château de Cirey. La marquise Du Châtelet y vit depuis 4 ans avec son amoureux, Voltaire.Subjuguée par l’intelligence d’Emilie qui vient d’être récompensée par l’Académie des sciences pour son étude sur La nature du feu (réalisée en secret et […]

Les dessous des lettres de Marie-Antoinette

Un scanner (accompagné de son chercheur Fabien Pottier) a permis de décrypter un extrait raturé d’une lettre manuscrite mystérieuse adressée à Marie-Antoinette (datée du 10-12 octobre 1791), et nous en révèle l’auteur, … le comte Axel de Fersen, bah on s’en doutait un peu !Ce passage maquillé de boucles, probablement par la Reine elle même […]

[Cirey, 4 février 1739] Bethsabée au bain

A Cirey, pour éblouir ses invités, la marquise du Châtelet les reçoit à deux heures du matin dans son divin appartement des bains pendant qu’elle se baigne.Madame de Graffigny raconte :« Voltaire nous a lu l’apologie de son Mondain, qui est charmante, qu’il nous a debité dans l’appartement des bains pendant que Me Du Chatelet […]

« Point de fauteuil comode (chez Voltaire), … l’aisance du corps n’est pas sa volupté, aparament. » (sic)

[Cirey, 6 décembre 1738](anecdote marrante quand on sait qu’au XIXe siècle, un fauteuil portera le nom du philosophe)Le lendemain de son arrivée à Cirey, Françoise de Graffigny est invitée par Voltaire à visiter la petite aile qu’il a fait construire dans le prolongement du château de sa Divine Emilie, et dans laquelle il vit.Le grand […]

Le Zon, petite chienne de madame de Graffigny qui aime encore mieux les lits qu’elle ne hait les chats

Quand Françoise de Graffigny quitte la Lorraine pour la France, elle est accompagnée de sa femme de chambre (mademoiselle Dubois) et de sa petite chienne Lise surnommé le Zon, elle y est très attachée et dans ses lettres à son ami Panpan (gentilhomme-poète de la cour de Lunéville) elle parle souvent de Lison :[Cirey, lundi […]

Une robe honnête pour aller à Cireï

Madame de Graffigny, alias la Bonne Grosse, est de passage chez madame de Stainville à Demange-aux-Eaux, première étape de son long voyage pour Paris, et elle doit acheter une robe pour être présentable car sa deuxième étape est le château de Cirey, demeure où vivent Emilie du Châtelet et Voltaire, et visiblement la bonne Grosse […]

Voyage autour de ma chambre

par M. Xavier de Maistre / Illustration : Chambre de Jean-Jacques Rousseau aux Charmettes © Nicolas Tosi[extrait]Après mon fauteuil, en marchant vers le nord, on découvre mon lit, qui est placé au fond de ma chambre, et qui forme la plus agréable perspective. Il est situé de la manière la plus heureuse les premiers rayons […]

En finir avec la Taupe !

(attention âmes sensibles s’abstenir)Demange-aux-Eaux, novembre 1738, madame de Graffigny chassée de Lorraine par l’arrivée du roi Stanislas, subit un véritable calvaire sur la route qui la mène à Paris (où l’attend madame de Richelieu au printemps 1739).Une de ses étapes est le « château de l’ennui » où elle est séquestrée deux mois durant par […]

Madame de Graffigny en vacances à Choisy (épisode 2) – La bonne grosse nous conseille de boire une ou deux bonnes pintes d’eau de la Seine !

Madame de Graffigny est enfin reconnue par le monde littéraire. Grâce à son roman (Lettres d’une Péruvienne) qui est un succès, elle démarre une nouvelle vie et passe des vacances avec sa nièce, ses deux serins et sa chienne, dans un pavillon de campagne près de Paris.Mercredi 11 septembre 1749 (Choisy) » La maison est jolie, […]

Madame de Graffigny en vacances à Choisy – La culbute du carrosse (épisode 1)

Madame de Graffigny (alias La Bonne Grosse) a quitté sa chère Lorraine en 1738, chassée par l’arrivée du roi Stanislas.Réfugiée à Paris où ses plans d’hébergement s’effondrent les uns après les autres, elle pose enfin « ses ballots » en 1742 dans un appartement « à son goût », rue Sainte-Hyacinthe, « tirant le diable […]

Clair obscur, Les dames du bois de Boulogne à voir sur arte

Sur la trame de Madame de La Pommeraye (roman de Diderot qui inspira aussi Emmanuel Mouret pour mademoiselle de Joncquières), Les dames du bois de Boulogne, tourné en 1944 par Robert Bresson, est un petit chef d’œuvre de romantisme digne de cette époque d’après guerre, dans le style du film Les enfants du Paradis (1945).Le […]

Que servent joyaux et dentelles Pour ce parer? Ah, la richesse la plus belle Est de s’aimer.

Madame de Graffigny, (Lorraine exilée à Paris et star du XVIIIe siècle pour son best seller « Lettres d’une Péruvienne »), est surtout restée célèbre de nos jours pour sa correspondance de plus de 4500 lettres échangées avec son ami de cœur Panpan Devaux, gentilhomme resté à la cour de Lunéville. Elle confie tous les […]

Eczéma de conscience – Le sang de Marat – Conférence le 17 décembre à la BnF – Paris

Des biologistes moléculaires font parler le sang du révolutionnaire Marat pour identifier la pathologie qui serait à l’origine de son eczéma géant, que certains ont nommé eczéma de conscience… En 1906 entraient au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale quelques feuillets de L’Ami du peuple, présentant de larges taches brunâtres, qui, précise une note […]

Reconstitution du visage de Robespierre d’après un masque mortuaire de Marie Tussaud

En 2013, le médecin légiste Philippe Charlier s’est associé à Philippe Froesch, spécialiste de la reconstruction faciale, pour créer le visage de Robespierre (criblé par la petite vérole) en utilisant le masque mortuaire de la tête coupée de Robespierre tombée le 28 juillet 1794, masque réalisé par Madame Tussaud. Marie Tussaud est formée à la […]

« Belle du Grand-Est » – La vérité sur les origines de « la Pompadour »

On raconte que le magnifique château dit « de la Pompadour » à Autreville-sur-la-Renne a été offert à Gabriel Poisson de Malvoisin par sa cousine madame de Pompadour en personne ; on racontait aussi, autrefois, que la favorite royale était née dans le hameau de Monaco, proche de Provenchères-sur-Meuse en Haute-Marne. Perspicaces, certains du pays […]

Madame du Barry est née 8 rue du Paradis à Vaucouleurs

« …./… Chacun sait que VénusNaquit de l’écume des ondes… » Ces quelques vers du chevalier de Boufflers (fils de la favorite du roi Stanislas) illustrent la guerre entre deux célèbres lorrains :De Choiseul (1), ministre de Louis XV et madame Du Barry, favorite de ce même roi.Grand perdant, Choiseul fut exilé à Praslin, puis […]

Au revoir

L’exil du duc de ChoiseulNé sur la place de la Carrière à Nancy, Etienne-François de Choiseul, comte de Stainville, puis duc de Choiseul, fut ministre et ami de Louis XV pendant 12 ans.Il fut cependant congédié par celui-ci avec une extrême sécheresse le 24 décembre 1770 ,« Je n’ai plus besoin de vos services et vous exile à […]

La Chimère

(ça balance pas mal à Paris, ça balance pas mal…) Madame de Graffigny ayant gardé en travers de la gorge sa grosse dispute avec madame du Châtelet (qui avait failli, en 1739, la gifler(1)), commente avec délectation, en 1749, les potins parisiens autour de la malheureuse grossesse de la pauvre marquise(2). Et c’est presque trop […]

L’excentricité Lorraine à Paris !

Au XVIIIe siècle, l’« exotisme » lorrain semble avoir fait sensation à Paris sous les traits de la maréchale de Mirepoix, fille probable* du duc Léopold et de sa maîtresse madame de Beauvau-Craon. (*en attente de confirmation)La maréchale de Mirepoix (ex princesse de Lixheim ) est sans aucun doute la plus excentrique des enfants de […]

Le masque macabre (spéciale Halloween)

Le 10 février 1793, lorsque Antoinette-Gabrielle Danton succombe à la naissance de son quatrième enfant (mort-né), son mari est absent. Il est probablement en Belgique et il n’apprendra sa mort que cinq jours après.N’ayant jamais été fidèle, Danton est non seulement accablé de chagrin mais aussi de culpabilité, et il revient en mode express à […]

La princesse noire, fille cachée de Louis XIV

Une exposition lorraine (cet été au musée Charles de Bruyères de Remiremont et que je n’ai pas eu la chance de voir, snif) soulevait un morceau du voile jeté sur l’existence d’une mystérieuse Princesse noire.L’origine de cette expo est la redécouverte, dans le musée, d’un tableau peint par Gobert et au dos duquel est inscrit […]

Astuce beauté de madame de Graffigny

Les mouches sont de petits morceaux de taffetas noir que l’on met sur son visage au XVIIIe siècle, elles sont censées exprimer toute une gamme de sentiments.Madame de Graffigny, très fine et distinguée dans les lettres qu’elle échange avec son ami Panpan Devaux (gentilhomme de la cour de Lunéville) et surtout d’un esprit très pratique, […]

Beauté fatale – Les Guise véritables influenceurs (du XVIe siècle)

Vous saurez tout sur les Guise, tout sur leur beauté (fatale), leur consommation (débridée), leur table, leurs ruses…LES GUISE ET LEUR PARAÎTREde Marjorie Meiss-Even en accès libre en cliquant ici :Presses universitaires de Rennes et Presses universitaires François-Rabelais.Illustration : Portrait de François de Lorraine, école de François Clouet. Musée du Louvre et Portrait of Henry […]

Môssieur Valdruche de Joinville ne se mouchait pas du pied(1) !

Cour d’honneur, pièces en enfilade, lambris, cheminées, trumeaux de portes peints… la maison Valdruche, ou plutôt, les deux maisons Valdruche (une conçue pour y vivre, une autre pour y recevoir) de la rue des Royaux à Joinville en témoignent.Rien ne semblait trop beau pour Arnould Valdruche, médecin et homme politique sous la Révolution, car il […]

Scoop de 280 ans ! L’enfant caché de la princesse Anne-Charlotte de Lorraine

C’est en lisant la correspondance de madame de Graffigny (dite La Grosse) et de son ami François Devaux (dit Panpan) que l’on découvre ce scoop vieux de 280 ans !Il faut cependant être perspicace car le message est plus que codé par la Grosse et Panpan qui s’y entendent à merveille pour brouiller les pistes […]

Le chevalier de Boufflers peint par lui même !

(Vendu le 19 mai 2019 chez Antic Thermal, Nancy)Oui, parce que le célèbre chevalier, fils de la favorite de notre roi Stanislas; savait aussi peindre, il en parle sans les lettres éditées à sa maman (« Lettres à ma mère, sur la Suisse » (1770)*). Stanislas de Boufflers, composa aussi un conte licencieux, « Aline, […]

Petit détour sur la route des Vacances pour admirer l’abbaye de Sellières, avant-dernière demeure de Voltaire…

L’endroit où fut inhumé Voltaire dans le plus grand secret est vraiment au bout du bout du monde et un panneau placé au tout début du chemin caillouteux qui y mène prévient par avance les malheureux tentant de s’y aventurer : « Voie sans issue »…C’est dans l’église de cette abbaye que le corps sans vie de […]

Le Balafré et sa femme, tranquilles dans leur petite chapelle…

et pourtant, Henri de Lorraine, duc de Guise, est l’un des commandants militaires le plus actif lors de l’horrible massacre de la Saint-Barthélémy qui fit plus de 30 000 victimes.Voici les statues de marbres qui ornent son mausolée commun avec celui de sa femme Catherine de Clèves.Les cénotaphes en parfaite symétrie, se font face et […]

D’où vient le catogan ?

Le styliste Karl Lagerfeld et le grand chef militaire britannique William Cadogan ont la même coiffure en commun ! Il s’agit du catogan, quand les cheveux sont attachés derrière la tête par un ruban.Découvrez l’origine de cette coiffure stylée dont raffolait Karl Lagerfeld, racontée par Stéphane Bern ici : Pourquoi sont-ils entrés dans l’histoire ? […]

Devinez quoi ? J’ai retrouvé toute la maison (de Lorraine) de Guise au château d’Eu (en Normandie)

Fuyez la Lorraine, elle revient au galop !Le château d’Eu est construit en 1578 par Henri de Guise dit aussi « Le Balafré »(1), petit-fils de Claude de Lorraine(2), prince de Joinville et d’Antoinette de Bourbon, et la galerie du château, dite « Galerie de Guise », est un défilé de portraits de l’illustre famille dont les prétentions(3) firent […]

Les escaliers de Panpan

Panpan Devaux avait inventé le sport en salle avant l’heure en dévalant les escaliers de sa maison à Lunéville !Panpan est un gentilhomme de la cour de Lorraine, il est connu pour avoir été le confident de la célèbre femme de lettres Françoise de Graffigny.Ils se sont envoyés mutuellement 4 500 lettres et voici ce […]