De grâce, de grâce, monsieur le promoteur,

De grâce, de grâce, préservez cette grâce…

Derrière un mur, rue Drouin (autrefois rue des Jardins), en plein cœur de ville (Nancy), à deux pas de la Porte Saint-Georges, une jolie façade avec des volets en bois, un grand jardin, un magnolia en fleurs et un PERMIS DE CONSTRUIRE UN IMMEUBLE NEUF !

Sur la photo de Google, vue du ciel, on peut lire que ce bâtiment est sans doute du XVIIIe siècle, puisque il fait probablement partie des dépendances de l’hôtel particulier, 7 rue du Manège, dont il est attenant.
C’est donc dans le jardin de cet hôtel particulier ayant survécu jusqu’à nous que sera construit prochainement un immeuble de béton.

Ironie du sort : la rue Drouin s’appelait autrefois « rue des jardins » (image plan de Nancy de 1875 extrait).

Depuis la rue Drouin
Vue de l’hôtel particulier, 7 rue du Manège, Nancy
Plan de Nancy de 1875 (détail). © Gallica

One Reply to “De grâce, de grâce, monsieur le promoteur,”

  1. Arrêtons de saccager notre ville stop au massacre .les équipes municipales se suivent et se ressemblent hélas hélas… et dire qu’il y a des verts dans l’équipe du maire pourquoi laissent ils ainsi disparaître nos beaux jardins

Laisser un commentaire