[Rentrée littéraire] Bigamie à la cour de Lunéville !

simon5

Un impétueux garde du corps de Stanislas profite de sa promotion de « Capitaine d’un régiment de grenadier » (Royal-Lorraine) pour se marier deux fois ! Le Destin, plus encore que la justice des hommes, se chargera de la morale de l’histoire… Entre Bourgogne, Lorraine et Languedoc, L’histoire tragique et véridique du Sieur Simon de Calvy (1715-1747) […]

Panpan, gardien de « Mon tempé », chartreuse de Madame de Boufflers

tempe4

(*la vallée de Tempé était consacrée au culte d’Apollon) La marquise de Boufflers, favorite du roy Stanislas, est la muse de la cour de Lorraine. Sa personnalité y attire philosophes, et grands esprits de l’époque. Aimant les arts, la musique, le jeu, la marquise multiplie aussi, les amants ! On dit que le premier d’entre […]

Il faut sauver la dernière Chartreuse de Stanislas !

chartreuse7

  Quand l’art des jardins est à l’honneur au Grand Palais, il devient urgent de sauver Les vestiges de la dernière Chartreuse de Stanislas ! Cachés par une épaisse végétation quai des Petits-Bosquets à Lunéville, ils sont les derniers témoins de l’art de vivre et de la philosophie des Lumières à la cour de Lorraine […]

Le petit appartement des amours secrètes

silhouette4

(dédicace spéciale et remerciements à Michel Bouard, gardien des secrets de Lunéville) Invitée avec son amant Voltaire, à la Cour de Lunéville en 1748, la marquise du Châtelet tombe passionnément amoureuse de l’amant de sa meilleure amie (le beau Saint-Lambert). L’amie en question, Mme de Boufflers, trop heureuse de se débarrasser de son encombrant amour […]

Dernier caprice de Marguerite de Beauvau-Craon, le château « de trop » qui coutera la vie à son généreux amant !

Saint_Pierre_Fourier_Luneville4

Les plus anciens bâtiments de l’école privée Saint-Pierre-Fourier, à Lunéville, sont les témoins d’un drame Lorrain peu banal ! Ce château, dernière « folie » offerte par le duc Léopold à sa maîtresse, la belle Marguerite de Beauvau-Craon sert aussi, en 1729, de scène tragique au généreux amant ! Le duc de Lorraine se promenant sur le […]

Les aventures d’un amoureux éconduit

comte-tressan2

scoop ! Un manuscrit inédit des poésies libertines du comte de Tressan, fondateur de l’Académie de Stanislas, vient d’être acquis par la bibliothèque de Nancy et c’est justice car voici l’histoire de ce personnage : Le comte de Tressan, personnalité littéraire du XVIIIe siècle, arrive en Lorraine en 1750. Cet aristocrate, esprit vif, belle allure […]

Emilie et ses amants, monsieur de Maupertuis

maupertuis

Pierre Louis Moreau de Maupertuis, astronome, mathématicien, philosophe (n°3) En 1734, Emilie du Châtelet rencontre, par le biais de Voltaire, le brillant astronome Maupertuis. Cet adepte de Newton, à la personnalité fantasque, devient son professeur, et aussi, son amant. Elle n’hésite pas à s’habiller en homme pour le rejoindre au café Gradot à Paris, et […]

Emilie et ses amants, le duc de Richelieu

richelieu

François-Armand de Vignerot du Plessis, duc de Richelieu (n°2) Emilie du Châtelet à peine sortie de sa passion pour le comte de Guébriant, tombe à 23 ans dans le filet du duc de Richelieu, collectionneur de maîtresses et de rubans (voir sa passionnante collection de rubans). On a jamais vu couple plus mal assorti. L’exclusive […]

Home sweet home de la Princesse

craon7

L’entrée principale du splendide hôtel particulier offert par le duc Léopold à sa favorite Mme de beauvau-Craon, à Lunéville, donnait directement sur les jardins du château pour faciliter, discrètement, ses allées venues. Cette maison sera plus tard reconstruite et « retournée » sur la rue, mais subsiste toujours, coté jardin, la petite porte du duc… Propriété privée […]

Une cougar à Lunéville, grrrrrrr……

livre-d-art-contes-la-fontaine-fragonard-servante

Après avoir vécu une malheureuse première vie, battue et ruinée par un mari buveur et joueur. Françoise de Graffigny va vite se rattraper ! Après l’obtention d’une séparation de corps, (fait extrêmement rare au XVIIIe), elle est invitée à la cour de Lorraine par sa protectrice la duchesse Elisabeth Charlotte, et là, notre Françoise, qui […]

Les trois jupons

img019

Les coquettes du XVIIIe siècle portent sous leur robe trois jupons superposés, (appelés à l’époque jupes). Ces étoffes intermédiaires entre l’apparence et le corps, sont des voiles de l’intime, des draperies coquines, et ces jupes portent chacune un nom, la discrète, la friponne, la secrète. La discrète annonçe la couleur en quelque sorte, et met […]

L’amie de Voltaire

emilie2

Emilie du Châtelet rencontre Voltaire en 1734, alors qu’il est en disgrâce après le scandale provoqué par son poème « Le mondain » « J’aime le luxe, et même la mollesse, Tous les plaisirs, les arts de toute espèce… » Emilie possède une propriété, à Cirey-sur-Blaise, à l’époque en Lorraine, « dans une solitude effrayante, à quatre lieues de toute […]

Le souper libertin

r3H2x-P6-YgGXhu8_6Fawif3Uas@598x371

Au XVIIIe s., le souper libertin affiche clairement la volonté des convives de mêler les plaisirs de la chair et de la bonne chère. Intimité, tranquillité et discrétion sont de mise lors de ces repas nocturnes qui jouent le rôle de préliminaires à l’amour et à la débauche sexuelle. Mais la recherche d’intimité et l’absence […]

La triste et belle histoire de Rosette

MartinPaysanne

Rosette, fille de M. Alliot intendant du roi Stanislas, est si jeune et si ravissante que Mme de Boufflers – favorite de Stanislas – en fait « l’ornement » de son salon, se chargeant de ses toilettes et allant même parfois jusqu’à l’habiller. Cette fréquentation de la cour ne réussit pas à la charmante Rosette. Il lui […]

L’abbé coquet

Pasted Graphic

L’abbé Porquet (professeur des enfants de Mme de Boufflers) était un tout petit homme chétif mais à l‘allure très soignée, sa perruque, son rabat, tous ses vêtements étaient toujours dans un ordre si parfait qu’il ressemblait à une gravure de mode, ce qui lui attirait bien des plaisanteries. L’abbé aimait fort à lutiner les belles […]

Mme de la Ferté-Imbault

Pasted Graphic

Mme de la Ferté-Imbault mariée à 14 ans par sa mère la célèbre Mme Geoffrin au marquis d’Etampes, elle est une maîtresse occasionnelle de Stanislas, (voir article « Les faveurs de Mme d’Imbault à 15 sous« ) Elle porte, sur ce portrait de Nattier, un domino, grande cape portée à l’occasion d’un bal masqué. En savoir plus […]

Un clou chasse l’autre !

1907936_351497965042510_6283704401540604311_n

Emilie du Châtelet, célèbre mathématicienne, est souvent invitée à la Cour de Stanislas en compagnie de Voltaire, son amant. Elle possède une bague en cornaline dont le chaton dissimule le portrait de son amoureux en cours. Lorsqu’elle meurt à Lunéville [en mettant au monde l’enfant de son dernier amant, le marquis de St-Lambert], Voltaire, qui […]