Marie-Thérèse d’Autriche – Sur Arte

Lien vers Marie-Thérèse Une femme au pouvoirÀ la lumière de correspondances inédites entretenues pendant vingt-sept ans avec sa dame de cour, on découvre d’un œil nouveau la riche biographie de l’impératrice, l’une des rares femmes de l’histoire à avoir détenu un tel pouvoir, également réputée pour avoir été une épouse et une mère particulièrement aimante. Agrémenté […]

En savoir plus

Divine journée à Cirey et dans les rues de Joinville en compagnie des adhérents de Garen

Découverte du château d’Emilie et Voltaire en passant par des routes à peine carrossables qu’emprunta La Grosse* en son temps (*madame de Graffigny) et visite du centre ville de Joinville, un petit bourg qui risque bien de nous étonner dans les années à venir ! Photographies de Joinville © PFDebert2019 Bientôt d’autres articles avec d’autres […]

En savoir plus

Marie Thérèse d’Autriche en replay sur ARTE !

(génialissime!) Conciliant romanesque et rigueur historique, cette superproduction européenne retrace l’histoire d’une souveraine exceptionnelle qui, de 1745 à 1780, dirigea l’Empire austro-hongrois en vivant au grand jour sa vie amoureuse et familiale. Disponible en direct ici Prochaine diffusion le mercredi 2 janvier à 13:30 Réalisation : Robert Dornhelm https://www.arte.tv/fr/videos/082707-001-A/marie-therese-d-autriche-1-2/

En savoir plus

Marie-Thérèse, deuxième épisode en avant-première sur youtube

Film Marie Terezie Část první Český 2017 En avant-première sur youtube ajouté le 2 janv. 2018 Le deuxième épisode d’un coproduction tchèque inspirée par la vie enthousiaste et passionnée d’un éminent dirigeant européen et d’ une impératrice sage et éduquée ayant grandement influencé notre vie et celle de nos ancêtres. Le film célèbre le 300e […]

En savoir plus

Marie-Thérèse, premier épisode en avant-première sur youtube

Film Marie Terezie Část první Český 2017 En avant-première sur youtube ajouté le 2 janv. 2018 Le premier épisode d’un coproduction tchèque inspirée par la vie enthousiaste et passionnée d’un éminent dirigeant européen et d’ une impératrice sage et éduquée ayant grandement influencé notre vie et celle de nos ancêtres. Le film célèbre le 300e […]

En savoir plus

Jardins d’Emmanuel Héré

Le projet de rénovation du Palais des Ducs de Lorraine et ses controverses nous permettent de nous questionner pour mieux comprendre l’exceptionnel travail d’Emmanuel Héré, architecte du roy Stanislas, qui a modelé l’ensemble XVIIIe de Nancy. Inspiré par Lenôtre, Héré articule une partie de ce majestueux ensemble vers une « perspective sans fin ». Cette perspective file […]

En savoir plus

Une princesse de Craon aux enchères !

Un portrait de Gabrielle Françoise de Beauvau, l’une des douze filles de la favorite de Léopold, a été vendu par Minnie de Beauvau Craon, il y a un an pour 17 499 € !!! Mariée au prince de Chimay, Françoise aura, entre autres, une fille, vicomtesse de Cambis, célèbre à la cour de France pour […]

En savoir plus

Pavillon enchanté d’Emmanuel Héré

On dit que Héré, architecte talentueux de Stanislas, fit construire au fond du jardin de son hôtel particulier, place d’Alliance, un pavillon destiné à sa maîtresse ! Et figurez-vous que deux petits pavillons XVIIIe subsistent toujours au fond du magnifique jardin de cet hôtel (nommé par la suite hôtel de Marainville et d’Alsace). Celui de […]

En savoir plus

Bienvenue chez Emmanuel Héré

L’appartement où vécu Emmanuel Héré vient d’être redécouvert à Lunéville, et cerise sur le gâteau, il est à vendre ! Le premier architecte du roy Stanislas occupait tout le premier étage d’un immeuble dont les fenêtres donnent sur le château, et c’est l’immeuble complet qui est à vendre pour 160 000 € ! Son appartement […]

En savoir plus

Dans le jardin d’Emmanuel Héré # Eulmont

La Franche Moitresse, propriété située à Eulmont, est achetée en 1750 par Emmanuel Héré, l’architecte du roy Stanislas, outre le fait de se faire confirmer par le Roy la franchise d’impôt qui couvre la propriété depuis 1530, il se fait accorder le privilège d’y construire un colombier. Héré vit à la Franche Moitresse jusqu’à son […]

En savoir plus

La vie n’est que de l’ennui ou de la « crême » fouettée

Voltaire à Gros-Chat, novembre 1764. Fiche d’identité de Gros-Chat, amie de Voltaire et d’Emilie du Châtelet : « C’est une grosse dame », nous dit Mme de Graffigny (elle même surnommée Bonne Grosse), « qui passe sa vie dans le château d’Emilie du Châtelet à Cirey, parce qu’ elle a une petite terote dans le […]

En savoir plus

Gabriel de Saint-Aubin – Paris Bohème et premier selfie !

[Famille de Saint-Aubin, focus sur Gabriel] Ils sont plusieurs dans la fratrie de Saint-Aubin à dessiner et à être connus. A vrai dire, tous les enfants (7) de Germain de Saint-Aubin sont des artistes !Gabriel, Augustin, Germain, Catherine, Agathe, Michel et Athanase héritent des dons et talents de leur père « maître brodeur » (jusqu’à ses petits […]

En savoir plus

Le rayon magique

Un rayon magique capté par le pinceau du peintre nancéien James Prunier, étonnant souvenir de la place Stanislas pendant le confinement de mars 2020.  » Épurée, enlevés certains détails, la voici un matin de mars, selon le premier rayon du soleil encore d’hiver. Confinée, bien sûr, elle se donne ainsi, sans autre histoire que d’être […]

En savoir plus

Langres : qui se cache dans le saint barbu de la cathédrale Saint-Mammès ?

Je me demande en regardant cette scène sanglante si l’église catholique n’en faisait pas un peu trop ? Voici une scène gore à la vue de tous, petits et grands : la chasse des Reliques de saint Aurèle, martyr des catacombes rapportées de Rome en 1843 pour la cathédrale Saint-Mammès à Langres. Cette effigie ultra […]

En savoir plus

Une scène de vie, peinte par Carmontelle sur un “transparent” et considérée comme l’ancêtre du cinéma, adjugée 114 000 €

Le transparent le plus cher du monde !Ce dessin de Louis Carrogis dit Carmontelle date du XVIIIe siècle et est considéré comme l’ancêtre du cinéma. « C’est une longueur de transparent sur laquelle Carmontelle a fait des portraits et paysages à l’aquarelle », explique Alain Paris, commissaire-priseur. La lumière est projetée a travers ces fines feuilles, « on […]

En savoir plus

Les bourses de Panpan [patrimoine lorrain]

[Paris, 18 octobre 1742] [Lunéville, 21 octobre 1742](extrait d’Amusez-nous chère Abelle)La grande occupation de Panpan Devaux (gentilhomme de la cour de Lunéville et fidèle amie de madame de Graffigny) semble être la fabrication de bourses en soie brodées et ce fait est attesté par un amusant dialogue épistolaire entre les deux protagonistes au sujet d’une […]

En savoir plus

[Cirey, 4 février 1739] Bethsabée au bain

A Cirey, pour éblouir ses invités, la marquise du Châtelet les reçoit à deux heures du matin dans son divin appartement des bains pendant qu’elle se baigne.Madame de Graffigny raconte :« Voltaire nous a lu l’apologie de son Mondain, qui est charmante, qu’il nous a debité dans l’appartement des bains pendant que Me Du Chatelet […]

En savoir plus

Le Zon, petite chienne de madame de Graffigny qui aime encore mieux les lits qu’elle ne hait les chats

Quand Françoise de Graffigny quitte la Lorraine pour la France, elle est accompagnée de sa femme de chambre (mademoiselle Dubois) et de sa petite chienne Lise surnommé le Zon, elle y est très attachée et dans ses lettres à son ami Panpan (gentilhomme-poète de la cour de Lunéville) elle parle souvent de Lison :[Cirey, lundi […]

En savoir plus

La chambre double

Une chambre qui ressemble à une rêverie, une chambre véritablement spirituelle, où l’atmosphère stagnante est légèrement teintée de rose et de bleu.L’âme y prend un bain de paresse, aromatisé par le regret et le désir. — C’est quelque chose de crépusculaire, de bleuâtre et de rosâtre ; un rêve de volupté pendant une éclipse.Les meubles ont […]

En savoir plus

Shopping XVIIIe ⎢ Une gourde à 4,9 millions d’euros (frais compris)

Pas une gourde Décathlon (ouf) mais une gourde « Bianhu » du XVIIIe siècle cuite dans les fours de l’empereur Qianlong et pillée par un corps expéditionnaire franco-anglais lors du « Sac du Palais d’été » en 1860. Voici la très belle lettre de Victor Hugo écrite en 1861 à ce sujet (découvrir le palais d’Eté sur […]

En savoir plus

Les kiosques à musique inventés par le roi Stanislas

On raconte que le roi Stanislas, piqué de « Turqueries », lança la mode des kiosques à musique, et bien c’est tout à fait possible !Il aurait ramené cette bizarrerie architecturale de Turquie (où il fit un bref voyage quelque peu forcé).L’origine du mot kiosque est bien située en Turquie, soit « kiösk » en […]

En savoir plus

On ne croyait presque pas avoir changé de lieu, quand on passait de Versailles à Lunéville. (Voltaire)

Reportage photo 2019La décoration en stuc petit jaune au dessus d’une cheminée qui est visible sur une des photographies fut probablement créée spécialement pour la marquise du Châtelet par le roi Stanislas, elle représente une sphère, un compas et une équerre, et elle orne encore aujourd’hui une chambre au plafond vouté qui fut probablement celle […]

En savoir plus

Madame de Graffigny en vacances à Choisy – La culbute du carrosse (épisode 1)

Madame de Graffigny (alias La Bonne Grosse) a quitté sa chère Lorraine en 1738, chassée par l’arrivée du roi Stanislas.Réfugiée à Paris où ses plans d’hébergement s’effondrent les uns après les autres, elle pose enfin « ses ballots » en 1742 dans un appartement « à son goût », rue Sainte-Hyacinthe, « tirant le diable […]

En savoir plus

Le cendrier le plus cher du monde !

Avant d’avoir été adjugée pour 4,1 millions d’euros (soit plus de 5,089 millions d’euros avec les frais) lors d’une vente aux enchères au château d’Artigny, près de Tours, une gourde en porcelaine, ayant appartenu à l’empereur chinois du XVIIIe siècle Qianlong*, servait tout simplement de cendrier ! Découverte chez les descendants d’un capitaine de vaisseau […]

En savoir plus

« Belle du Grand-Est » – La vérité sur les origines de « la Pompadour »

On raconte que le magnifique château dit « de la Pompadour » à Autreville-sur-la-Renne a été offert à Gabriel Poisson de Malvoisin par sa cousine madame de Pompadour en personne ; on racontait aussi, autrefois, que la favorite royale était née dans le hameau de Monaco, proche de Provenchères-sur-Meuse en Haute-Marne. Perspicaces, certains du pays […]

En savoir plus

Le « plan en relief » du château de Voltaire

La façade de la demeure de Ferney s’ouvre (comme celle d’une maison de poupées) sur les différentes pièces importantes où déambula son illustre propriétaire.« Grand salon de M. de Voltaire », « Chambre à coucher de Mme Denis », « bibliothèque de M. de Voltaire », « corridor »…, planchers, poêles, faux-poêles, dessus de portes, […]

En savoir plus

La princesse noire, fille cachée de Louis XIV

Une exposition lorraine (cet été au musée Charles de Bruyères de Remiremont et que je n’ai pas eu la chance de voir, snif) soulevait un morceau du voile jeté sur l’existence d’une mystérieuse Princesse noire.L’origine de cette expo est la redécouverte, dans le musée, d’un tableau peint par Gobert et au dos duquel est inscrit […]

En savoir plus

Une Lorraine « free massone » et aussi très bonne amie de madame de Graffigny

Avec des parents enthousiasmés par les « Lumières », Élisabeth Charlotte Léopoldine de Royer, dite aussi madame de Grandville, ou encore Frosine (surnom donné par sa bonne amie madame de Graffigny) joue un rôle essentiel dans le développement de la franc-maçonnerie.Elle est une des premières femmes franc-maçonnes du duché de Lorraine, alors qu’il n’est pas […]

En savoir plus

Un cimetière pas comme les autres

Si l’atmosphère y est paisible, certaines de ses tombes (abandonnées toutes à la même époque) et les mausolées élevés à la mémoire de ses disparus nous racontent à leur façon et plus qu’ailleurs le crime horrible contre l’humanité commis pendant la Seconde Guerre mondiale.Cependant, le cimetière juif de Préville est entretenu, ses allées sont claires, […]

En savoir plus

Véritable trésor méconnu à découvrir à la médiathèque du Muséum d’histoire naturelle, Paris

Les vitrines du « Cabinet des insectes et autres animaux desséchés des plus remarquables » de Joseph Bonnier de Mosson (1702-1744). Ce cabinet de curiosités était célèbre dans toute l’Europe du 18e siècle.Il occupait sept pièces en enfilade au premier étage de l’hôtel particulier du collectionneur, chaque pièce étant consacrée à une thématique spécifique. Son […]

En savoir plus

Fabuleuse conférence de Vincent Bradel sur la Place Royale de Nancy

Où l’on apprend que l’abbé Laugier, fameux théoricien philosophe de l’architecture, dédie son « Essai sur l’architecture » à notre roy Stanislas, rien que ça !Cet essai, véritable art poétique transposé à l’art de bâtir, parait en 1753, juste avant l’élaboration de la Place Royale (aujourd’hui Place Stanislas), et l’abbé ne tarit pas d’éloge pour […]

En savoir plus

Le soleil s’est couché au propre comme au figuré sur la maison d’enfance de Claude Gellée, dit le Lorrain

Alors que la sublime œuvre de Claude Gellée, continue d’enchanter le monde, grâce à des expositions au Louvre, Petit-Palais, Metropolitan Museum of Art, New-York, et actuellement Genève,…La maison-d’enfance (musée) si chère à notre artiste Lorrain (né à Chamagne petit village vosgien) semble bel et bien fermée aux visites depuis 2 ans.Photo fin de journée sur […]

En savoir plus

La Correspondance d’Émilie Du Châtelet

Sous la direction de Ulla Kölving et Andrew Brown. Avec la collaboration de François Bessire, Olivier Courcelle, Pierre Crépel, Linda Gardiner, André Magnan, Gilles Plante, Anne-Lise Rey, Charlotte Simonin et Anne Soprani. Révision des textes et des notes par André Magnan. ISBN 978-2-84559-136-3, 2018, 240 x 160 mm, 2 volumes, 1242 pages, 73 illustrations, cartonné. […]

En savoir plus

Sortie cinéma – La Religieuse de Jacques Rivettes version restaurée

Revoir La Religieuse aujourd’hui permet de comprendre, au-delà de l’effroi et de l’émotion que procure ce film magnifique, que la censure institutionnelle ne s’était pas trompée d’ennemi. En racontant par le menu les infortunes de Suzanne Simonin (sans doute le plus beau rôle d’Anna Karina) dans les méandres turpides des couvents, le film ne se […]

En savoir plus

Inédit et exceptionnel, l’intérieur de l’ex pavillon chinois du roy Stanislas comme si vous y étiez !

Dans le parc du château de Sans Souci à Postdam (Berlin), se trouve l’exacte réplique du Trèfle, pavillon appelé aussi « fabrique »,  première chinoiserie élevée en Europe en 1737 dans le parc du château de Lunéville par le roy Stanislas ! Cette réplique est commandée par le roi Frédéric II de Prusse, grand ami de Voltaire […]

En savoir plus

Bienvenue sur les terres d’Edouard

C’est un tout jeune châtelain qui règne désormais sur l’ex-domaine des comtes d’Aubeterre, le château de Vaux. En 2015, le jeune homme de 22 ans a un coup de cœur pour l’immense propriété qui menaçait de s’écrouler… Aujourd’hui et grâce à lui, le beau château (œuvre de Germain Boffrand) se réveille doucement de sa torpeur […]

En savoir plus

Le plus célèbre des calligraphes sous Louis XV, Louis XVI et même Napoléon… était surnommé « Bernard de Paris » alors qu’il était né à Lunéville !

Fils d’un perruquier de la cour de Stanislas, Jean-Joseph Bernard est formé très jeune par deux « as » de la calligraphie, Thiriot, et le chevalier de Berny. Très doué, le jeune homme est nommé rapidement maître d’écriture du roy Stanislas. Quittant la cour de Lorraine à la mort de ce dernier, Bernard connait un succès retentissant, […]

En savoir plus

Suite Royale !

Les filles de Louis XV et de Marie Leszczyńska.sont si nombreuses qu’on les surnomme par des numéros, ainsi Louise-Elisabeth sera Madame Première, Anne-Henriette, Madame Seconde, Marie-Louise Madame Troisième et ainsi de suite pour les cinq suivantes Marie-Adélaïde, Victoire, Sophie, Thérèse et Louise, Madame Huitième ! Les voici toutes peintes par Nattier

En savoir plus

Première femme critique littéraire et courtière

Françoise de Graffigny, (née d’Issembourg du Buisson d’Happoncourt) voit le jour le 11 février 1695, au n°15 place de la Carrière à Nancy, dans une maison ayant appartenu à son arrière grand-oncle, qui n’est autre que le célèbre graveur Jacques Callot. Première femme à s’émanciper d’un mariage arrangé en obtenant une « séparation » de corps (divorce) […]

En savoir plus

L’enfance au château de Lunéville, par Pierre Gobert

Au XVIIIe siècle, avoir une famille nombreuse n’est pas réservé aux pauvres(1), c’est même tout le contraire car les enfants font le prestige des nobles familles en assurant leur descendance. Ainsi le duc Léopold et la duchesse Elisabeth-Charlotte de Lorraine auront 14 enfants, portraiturés abondamment par Pierre Gobert, peintre attitré de la cour de Lorraine. […]

En savoir plus

Résurrection des jardins du roy Stanislas au château de Chambord

Les nouveaux jardins de Chambord ont retrouvé le faste et la beauté dont le roy Stanislas Leszczynski les avait parés lors de son court séjour en ces lieux de 1725 à 1733. Les actuels parterres à la française sont une reconstitution à l’identique du rêve éveillé de notre roy de Pologne et ils sont sublimes […]

En savoir plus

Etonnant destin de Valentin Jamerai-Duval, jeune pâtre devenu bibliothécaire et professeur d’histoire du duc Léopold

Valentin Jamerai-Duval est un personnage digne d’un roman. Né en Champagne, dans le village d’Artonay, Valentin (orphelin de père à 5 ans) fuit sa misérable condition et traverse de violentes épreuves, notamment le terrible hiver 1709 qu’il passe recouvert de fumier au fond d’une étable , réchappant ainsi de la petite vérole qu’il a contractée, […]

En savoir plus

La petite sœur de la place Stanislas !

Place Royale de Bruxelles (1771-1774) – Place Stanislas de Nancy (1751-1756) La ressemblance est frappante et pour cause, la place Royale de Bruxelles fut aménagée sur le modèle des places royales à la française mis au point, au siècle précédent, par Jules-Hardouin Mansard suivi par son élève Boffrand et, en ricochet, Emmanuel Héré ! Clin […]

En savoir plus

Lumières de Lorraine

Ébloui lors de son passage à Lunéville en 1735, par les « machines » fabriquées par Philippe Vayringe (un petit paysan devenu ingénieur et diffuseur de la pensée newtonienne grâce au duc Léopold), Voltaire commande à partir de 1737, à l’abbé Nollet (physicien), les plus beaux instruments scientifiques de l’époque. Le philosophe aménage en fastueux cabinet de […]

En savoir plus